Tags Posts tagged with "Tunis, croissance, economie"

Tunis, croissance, economie

par -
Selon les résultats préliminaires des comptes trimestriels

Selon les résultats préliminaires des comptes trimestriels, le Produit Intérieur Brut aux prix constants a enregistré au 1er trimestre de l’année 2014 une évolution de 2.2 % par rapport au même trimestre de l’année 2013 et de 0.6 % par rapport au 4ème trimestre de l’année précédente, annonce, lundi, l’Institut national de la statistique (INS).

La réalisation d’un taux de croissance positif, au premier trimestre 2014, est expliquée essentiellement par l’évolution de l’activité économique dans les secteurs des industries manufacturières ainsi que de l’agriculture et de la pêche.

Il se dégage des résultats préliminaires de l’INS que le secteur des industries manufacturières a enregistré une légère croissance de 0,1%, consécutive surtout à la hausse de la valeur ajoutée des secteurs des industries chimiques (9,6%), des industries du textile-habillement et du cuir (2,9%) et des industries des matériaux de construction, céramique et verre (3,1%).

Le secteur de l’agriculture et de la pêche a réalisé une croissance positive, enregistrant une progression de sa valeur ajoutée de 1,2%, et ce, après une série de baisses relevées durant l’année 2013, marquée par un taux de croissance négatif dans la limite de 4,1.

En revanche, les mêmes données ont montré une baisse de 1,6% des industries non manufacturières, malgré la relance enregistrée dans le secteur des mines (25,7%), et ce, suite à une régression de 7% de la production dans le secteur de l’extraction du pétrole et gaz, sachant que ce secteur contribue à hauteur de 38% à la valeur ajoutée du secteur des industries non manufacturières.

Pour ce qui est des industries agricoles et alimentaires (IAA) et des industries mécaniques et électriques (IME), elles ont enregistré des baisses respectives de 9,5% et de 0,5%.

S’agissant du secteur des services marchands, il a enregistré une reprise qui se décline, notamment, au niveau de l’activité des services des hôtels et cafés (3,1%) et du transport (hausse de 3%).

Le secteur des télécommunications continue, quant à lui, à enregistrer une forte croissance.

La valeur ajoutée du secteur des services marchands a progressé de 3,5% en comparaison avec le premier trimestre 2013, ce qui traduit une contribution de 1,5% au taux de croissance global (2,2%). La contribution du secteur des services non marchands est de 0,7%.

par -
Selon les résultats préliminaires des comptes trimestriels

Selon les résultats préliminaires des comptes trimestriels, le Produit Intérieur Brut aux prix constants a enregistré au 1er trimestre de l’année 2014 une évolution de 2.2 % par rapport au même trimestre de l’année 2013 et de 0.6 % par rapport au 4ème trimestre de l’année précédente, annonce, lundi, l’Institut national de la statistique (INS).

La réalisation d’un taux de croissance positif, au premier trimestre 2014, est expliquée essentiellement par l’évolution de l’activité économique dans les secteurs des industries manufacturières ainsi que de l’agriculture et de la pêche.

Il se dégage des résultats préliminaires de l’INS que le secteur des industries manufacturières a enregistré une légère croissance de 0,1%, consécutive surtout à la hausse de la valeur ajoutée des secteurs des industries chimiques (9,6%), des industries du textile-habillement et du cuir (2,9%) et des industries des matériaux de construction, céramique et verre (3,1%).

Le secteur de l’agriculture et de la pêche a réalisé une croissance positive, enregistrant une progression de sa valeur ajoutée de 1,2%, et ce, après une série de baisses relevées durant l’année 2013, marquée par un taux de croissance négatif dans la limite de 4,1.

En revanche, les mêmes données ont montré une baisse de 1,6% des industries non manufacturières, malgré la relance enregistrée dans le secteur des mines (25,7%), et ce, suite à une régression de 7% de la production dans le secteur de l’extraction du pétrole et gaz, sachant que ce secteur contribue à hauteur de 38% à la valeur ajoutée du secteur des industries non manufacturières.

Pour ce qui est des industries agricoles et alimentaires (IAA) et des industries mécaniques et électriques (IME), elles ont enregistré des baisses respectives de 9,5% et de 0,5%.

S’agissant du secteur des services marchands, il a enregistré une reprise qui se décline, notamment, au niveau de l’activité des services des hôtels et cafés (3,1%) et du transport (hausse de 3%).

Le secteur des télécommunications continue, quant à lui, à enregistrer une forte croissance.

La valeur ajoutée du secteur des services marchands a progressé de 3,5% en comparaison avec le premier trimestre 2013, ce qui traduit une contribution de 1,5% au taux de croissance global (2,2%). La contribution du secteur des services non marchands est de 0,7%.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...