Tags Posts tagged with "Tunis, Pétrole,"

Tunis, Pétrole,

par -
La compagnie pétrolière Cygam Energy vient de livrer une mise à jour de ses opérations dans le bloc TT

La compagnie pétrolière Cygam Energy vient de livrer une mise à jour de ses opérations dans le bloc TT, relevant de la concession Bir Ben Tartar (BBT) et a annoncé la signature d’un accord de vente et d’achat relatif au permis Tozeur Sud. A travers une filiale en propriété exclusive, Cygam détient une participation de 14% dans la concession BBT concession et une participation de 100% dans le permis d’exploration Sud Tozeur. Les partenaires de Cygam dans la concession BBT sont l’Entreprise Tunisienne d’Activités Pétrolières (ETAP) et Chinook Energy .

La production brute du champ TT a augmenté à 2498 barils par jour en moyenne, en mars 2014, due à la production à partir des nouveaux puits TT15, TT28 et TT18 qui ont été achevés au cours du premier trimestre de 2014. Les partenaires ont lancé un programme de récupération secondaire qui a commencé en avril 2014.

Les travaux se poursuivent pour la mise en place d’un système d’installation de production et de collecte précoce qui sera achevée courant 2014.

Pour ce qui est du programme de forage relatif à la concession BBT, au total, cinq puits verticaux de développement ont été forés avec succès à ce jour. Quatre ont été achevés et trois sont entrés en production. Un autre puits vertical est prévu pour être foré dans le programme actuel de six puits de développement.

Concernant le permis d’exploration Sud Tozeur, Rigo Oil Company , une filiale en propriété exclusive de Cygam, a conclu un accord de vente et d’achat avec YNG Exploration Limited (YNG), une société privée, au termes duquel YNG va acquérir 100% des intérêts de Rigo et tous les engagements associés pris au titre du permis d’exploration on shore Sud Tozeur en Tunisie. La transaction est soumise à un certain nombre de termes et de conditions qui sont en train d’être remplis, notamment l’approbation du gouvernement tunisien pour le transfert du permis à YNG, la prolongation du permis dans le cadre de la première période de renouvellement de trois ans, le report et l’augmentation potentielle de l’engagement actuel d’acquisition sismique 3D à la première période de renouvellement, le déboursement d’un paiement compensatoire de 5,0 millions US $ en remplacement de l’engagement portant sur le puits non foré moyennant le report de ce paiement qui sera effectué en versements à des conditions à convenir avec le gouvernement tunisien

par -
La compagnie pétrolière Independent Resources (IRG)  cotée sur le marché alternatif de Londres (AIM) se prépare à vivre des mois laborieux et  potentiellement significatifs en Tunisie. ...<br />

La compagnie pétrolière Independent Resources (IRG) cotée sur le marché alternatif de Londres (AIM) se prépare à vivre des mois laborieux et potentiellement significatifs en Tunisie.

Au cours des semaines et mois à venir, la société devrait bénéficier d’une une série de catalyseurs importants qui transformeront l’entreprise.

À l’heure actuelle, les actions de la compagnie sont négociées à seulement 2.5 millions de livres sterling. Son principal capital actif est de 18,97% dans le projet d’exploration de Ksar Hadada, et la société détenait des avoirs bancaires de l’ordre de 1 million de livres, lors de la publication du dernier rapport intérimaire, en décembre.

La ratification attendue d’un nouvel accord de permis avec les autorités tunisiennes marquera, toutefois, la mise en œuvre d’une transition majeure.

L’ETAP, la compagnie pétrolière et gazière nationale tunisienne, a demandé au nom de l’IRG que celle-ci soit l’opérateur de Ksar Hadada.

Dans le même temps, cela va augmenter substantiellement la participation de l’IRG dans le projet, le portant à 86,345%. Comme opérateur, l’IRG aura alors deux ans pour satisfaire aux exigences mises en place par le gouvernement en matière d’exploration, à savoir une étude sismique et un programme de forage de deux puits. Ainsi, la ratification marquera une étape importante dans le processus.

La valorisation du groupe pourrait être réévaluée. L’avantage est particulièrement évident étant donné qu’un audit indépendant a estimé à 108 millions de barils d’équivalent pétrole le potentiel des ressources, ce qui est jugé prometteur, alors qu’un autre auditeur s’est fixé sur une valeur équivalente à 263 millions de dollars US pour le brut associé à un risque et à 837 millions de dollars pour les ressources non ajustées pour le risque.

Le financement devrait intervenir peu de temps après la ratification de l’octroi de la qualité d’opérateur, afin de renforcer le financement de l’entreprise et potentiellement couvrir le coût de l’étude sismique nécessaire.

L’étude sismique, budgétée à environ 2millions d’euros, pourrait être effectuée, au cours au troisième trimestre de cette année.

À ce stade, il s’agit pour l’IRG de céder une partie de sa participation qu’elle a récemment élargie dans Ksar Hadada, et de faire appel à un partenaire pour l’aider à financer le programme de forage qui pourrait être mis en œuvre courant cette année.

Le Directeur général d’IRG, Greg Coleman, a déclaré qu’une cession de la participation de la compagnie aux alentours de 40% serait idéale. « Pour nous, un taux de 86% représenterait une grosse somme d’argent », a-t-il ajouté.

« Nous pouvons parcourir un long chemin, mais dès qu’il s’agit d’une décision de développement, nous devons nous assurer d’avoir un bon partenaire qui peut financer une part décente de ce projet à la phase de développement.

« Donc, nous allons examiner les amodiations possibles, au cours des mois à venir. Si nous avions chacun environ 40%, ce serait un assez bon niveau pour nous inscrire dans le long terme « .

Les puits seront relativement peu profonds et relativement pas chers, devant coûter un peu plus 3 millions d’euros chacun. Et ils devraient suivre le modèle établi pour les champs découverts à proximité, au Sud ; ils pourraient produire près de 1000 barils par jour, avant de se stabiliser à une moyenne constante de 200-300 barils par jour.

Dès lors que Ksar Hadada peut être le projet qui relèvera la valeur de l’entreprise à relativement court terme, la stratégie à long terme pour l’IRG consistera à utiliser l’expertise technique de gestion pour investir dans d’autres projets et se doter d’un portefeuille d’actifs de croissance.

« Notre stratégie consiste à acquérir des participations dans des actifs où nous pouvons obtenir des résultats réellement tangibles et ajouter de la valeur à nos actifs », a expliqué Coleman.

par -
La compagnie pétrolière Independent Resources (IRG)  cotée sur le marché alternatif de Londres (AIM) se prépare à vivre des mois laborieux et  potentiellement significatifs en Tunisie. ...<br />

La compagnie pétrolière Independent Resources (IRG) cotée sur le marché alternatif de Londres (AIM) se prépare à vivre des mois laborieux et potentiellement significatifs en Tunisie.

Au cours des semaines et mois à venir, la société devrait bénéficier d’une une série de catalyseurs importants qui transformeront l’entreprise.

À l’heure actuelle, les actions de la compagnie sont négociées à seulement 2.5 millions de livres sterling. Son principal capital actif est de 18,97% dans le projet d’exploration de Ksar Hadada, et la société détenait des avoirs bancaires de l’ordre de 1 million de livres, lors de la publication du dernier rapport intérimaire, en décembre.

La ratification attendue d’un nouvel accord de permis avec les autorités tunisiennes marquera, toutefois, la mise en œuvre d’une transition majeure.

L’ETAP, la compagnie pétrolière et gazière nationale tunisienne, a demandé au nom de l’IRG que celle-ci soit l’opérateur de Ksar Hadada.

Dans le même temps, cela va augmenter substantiellement la participation de l’IRG dans le projet, le portant à 86,345%. Comme opérateur, l’IRG aura alors deux ans pour satisfaire aux exigences mises en place par le gouvernement en matière d’exploration, à savoir une étude sismique et un programme de forage de deux puits. Ainsi, la ratification marquera une étape importante dans le processus.

La valorisation du groupe pourrait être réévaluée. L’avantage est particulièrement évident étant donné qu’un audit indépendant a estimé à 108 millions de barils d’équivalent pétrole le potentiel des ressources, ce qui est jugé prometteur, alors qu’un autre auditeur s’est fixé sur une valeur équivalente à 263 millions de dollars US pour le brut associé à un risque et à 837 millions de dollars pour les ressources non ajustées pour le risque.

Le financement devrait intervenir peu de temps après la ratification de l’octroi de la qualité d’opérateur, afin de renforcer le financement de l’entreprise et potentiellement couvrir le coût de l’étude sismique nécessaire.

L’étude sismique, budgétée à environ 2millions d’euros, pourrait être effectuée, au cours au troisième trimestre de cette année.

À ce stade, il s’agit pour l’IRG de céder une partie de sa participation qu’elle a récemment élargie dans Ksar Hadada, et de faire appel à un partenaire pour l’aider à financer le programme de forage qui pourrait être mis en œuvre courant cette année.

Le Directeur général d’IRG, Greg Coleman, a déclaré qu’une cession de la participation de la compagnie aux alentours de 40% serait idéale. « Pour nous, un taux de 86% représenterait une grosse somme d’argent », a-t-il ajouté.

« Nous pouvons parcourir un long chemin, mais dès qu’il s’agit d’une décision de développement, nous devons nous assurer d’avoir un bon partenaire qui peut financer une part décente de ce projet à la phase de développement.

« Donc, nous allons examiner les amodiations possibles, au cours des mois à venir. Si nous avions chacun environ 40%, ce serait un assez bon niveau pour nous inscrire dans le long terme « .

Les puits seront relativement peu profonds et relativement pas chers, devant coûter un peu plus 3 millions d’euros chacun. Et ils devraient suivre le modèle établi pour les champs découverts à proximité, au Sud ; ils pourraient produire près de 1000 barils par jour, avant de se stabiliser à une moyenne constante de 200-300 barils par jour.

Dès lors que Ksar Hadada peut être le projet qui relèvera la valeur de l’entreprise à relativement court terme, la stratégie à long terme pour l’IRG consistera à utiliser l’expertise technique de gestion pour investir dans d’autres projets et se doter d’un portefeuille d’actifs de croissance.

« Notre stratégie consiste à acquérir des participations dans des actifs où nous pouvons obtenir des résultats réellement tangibles et ajouter de la valeur à nos actifs », a expliqué Coleman.

par -
La compagnie pétrolière PA Resources (PAR) est en train d’élaborer un plan de développement actualisé pour le champ Zarat au large

La compagnie pétrolière PA Resources (PAR) est en train d’élaborer un plan de développement actualisé pour le champ Zarat au large de Tunisie en coopération avec la compagnie pétrolière étatique ETAP.

L’un des objectifs est de maximiser l’infrastructure de production existante dans le golfe de Gabès. Le programme devrait être achevé à la mi-2014.

Des négociations sont en cours sur l’accord d’exploitation conjointe de la concession. Maintenant qu’un gouvernement intérimaire est en place en Tunisie, PAR attend l’approbation pour le renouvellement de la licence Zarat (Avenant 5) et l’achèvement, ce printemps, de son amodiation avec la compagnie EnQuest, basée à Londres.

Les partenaires envisagent de lancer une campagne d’amélioration de la production du champ offshore Didon suite à la mise à niveau de la citerne de la production, l’année dernière. Des études récentes confirment la viabilité de l’installation de pompes submersibles électriques (ESP) dans certains des puits de production actuels.

La première de ces installations ESP entrera en service, le mois prochain, dont les résultats détermineront si d’autres forages sont nécessaires pour exploiter à plein régime le champ Didon.

Le forage d’un puits d’évaluation de la structure Elyssa offshore est prévu pour fin 2014 ou début 2015.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Il est impératif que les gouvernements africains adoptent des stratégies cohérentes et des plans de développement nationaux qui répondent aux défis de la croissance,...

SPORT

L’équipe nationale des Comores a décroché son billet pour la phase de groupes des qualifications pour la CAN-2019 de football après son match nul...