Tags Posts tagged with "Tunis, sécurité,"

Tunis, sécurité,

par -
0
« Si le terrorisme menace la sécurité de l'Etat

« Si le terrorisme menace la sécurité de l’Etat, nous sommes déterminés à répliquer à ce défi et à imposer la loi, il n’y a pas de place pour le terrorisme. Mon gouvernement œuvrera à faire la lumière sur les assassinats politiques de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, tués par balles respectivement le 6 février et le 25 juillet 2013. L’objectif est de parvenir à une collaboration accrue avec les pays voisins afin de lutter contre le terrorisme et de permettre d’assurer des manifestations pacifiques. Le chef du gouvernement, Mehdi Jomaâ, en tenant ce discours, lors de l’investiture de son cabinet, marque ainsi sa détermination à lutter contre le terrorisme et surtout à combattre par tous les moyens disponibles l’insécurité.

Dans les faits, de nombreux indices montrent que cette croisade contre la délinquance et les actes terroristes commence à, produire ses effets .Contacté par Africanmanager, Mazen Cherif, expert des questions stratégiques, des affaires sécuritaire et militaire et en terrorisme, s’est dit très optimiste avec l’arrivée du nouveau gouvernement, affirmant, à ce propos qu’il est urgent de préparer une nouvelle stratégie cohérente pour combattre le terrorisme. « Il faut mettre en place une coopération fondamentale entre les différents ministères (ministère des Affaires religieuses, de l’Education, de l’Intérieur…).

Selon lui, la question du contrôle des mosquées est un gros problème aujourd’hui, car le « lavage de cerveaux » des jeunes tunisiens commence par les appels multipliés au Djihad notamment dans les mosquées et sur les réseaux sociaux au nom de la religion. Et de souligner que les attaques terroristes survenues en Tunisie visent à démoraliser les agents de la sécurité et les militaires, et que ceci fait partie de la stratégie des terroristes »,a-t-il dit.

Amélioration notable de la sécurité : s’agit-il d’une coïncidence ?

Selon des observateurs, une amélioration notable a été enregistrée depuis l’investiture de Mehdi Jomaa, essentiellement l’intensification des opérations sécuritaires tous azimuts. Et pour cause, en seulement quelques jours, la police a procédé à l’arrestation de 19 personnes appartenant à la mouvance salafiste dans les quartiers de Hay Ezzayatine à Jebel Lahmar après des confrontations qui ont eu lieu entre les agents de l’ordre et des salafistes . Les salafistes ont fait sortir le leader d’Ansar Chariâa Kamel Zarrouk de la mosquée Ettawba où il s’abritait et lui ont permis d’échapper aux agents de l’ordre.

De même, les forces de sécurité ont procédé à l’arrestation d’un élément dangereux qui assurait le ravitaillement des groupes de Chaâmbi. Les aveux de cet élément auraient permis de démasquer des cellules dormantes qui servaient les terroristes dans la région…

Sur un autre volet, une commission sécuritaire conjointe tuniso-algérienne a mis en place 3 systèmes de surveillance militaire au niveau des frontières communes qui s’étalent sur 965 km. Ces systèmes qui permettent de surveiller les frontières 24/24, sont conçus pour empêcher les terroristes de communiquer ou de s’infiltrer à travers les frontières. Les zones mal surveillées et exploitées par les terroristes et contrebandiers ont été transformées, dans ces systèmes, en zones de restriction militaire…

Cependant, et selon Lazhar Akkermi, l’ancien ministre délégué à l’Intérieur, il est tôt de juger du rendement du nouveau gouvernement en matière de la sécurité, affirmant à ce propos que les campagnes sécuritaires se sont multipliées depuis un bon moment.

Pour leur part, contactées par nos soins, des sources sécuritaires se sont contentées d’affirmer que les agents de sécurité s’attellent sans trêve ni, répit à protéger la Tunisie et les Tunisiens contre les actes de terrorisme qui pourraient frapper de nouveau le pays. Le corps sécuritaire s’est dit confiant et satisfait du maintien de Lotfi Ben Jeddou en tant que ministre de l’Intérieur.

N.B.T

par -
0
« Si le terrorisme menace la sécurité de l'Etat

« Si le terrorisme menace la sécurité de l’Etat, nous sommes déterminés à répliquer à ce défi et à imposer la loi, il n’y a pas de place pour le terrorisme. Mon gouvernement œuvrera à faire la lumière sur les assassinats politiques de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, tués par balles respectivement le 6 février et le 25 juillet 2013. L’objectif est de parvenir à une collaboration accrue avec les pays voisins afin de lutter contre le terrorisme et de permettre d’assurer des manifestations pacifiques. Le chef du gouvernement, Mehdi Jomaâ, en tenant ce discours, lors de l’investiture de son cabinet, marque ainsi sa détermination à lutter contre le terrorisme et surtout à combattre par tous les moyens disponibles l’insécurité.

Dans les faits, de nombreux indices montrent que cette croisade contre la délinquance et les actes terroristes commence à, produire ses effets .Contacté par Africanmanager, Mazen Cherif, expert des questions stratégiques, des affaires sécuritaire et militaire et en terrorisme, s’est dit très optimiste avec l’arrivée du nouveau gouvernement, affirmant, à ce propos qu’il est urgent de préparer une nouvelle stratégie cohérente pour combattre le terrorisme. « Il faut mettre en place une coopération fondamentale entre les différents ministères (ministère des Affaires religieuses, de l’Education, de l’Intérieur…).

Selon lui, la question du contrôle des mosquées est un gros problème aujourd’hui, car le « lavage de cerveaux » des jeunes tunisiens commence par les appels multipliés au Djihad notamment dans les mosquées et sur les réseaux sociaux au nom de la religion. Et de souligner que les attaques terroristes survenues en Tunisie visent à démoraliser les agents de la sécurité et les militaires, et que ceci fait partie de la stratégie des terroristes »,a-t-il dit.

Amélioration notable de la sécurité : s’agit-il d’une coïncidence ?

Selon des observateurs, une amélioration notable a été enregistrée depuis l’investiture de Mehdi Jomaa, essentiellement l’intensification des opérations sécuritaires tous azimuts. Et pour cause, en seulement quelques jours, la police a procédé à l’arrestation de 19 personnes appartenant à la mouvance salafiste dans les quartiers de Hay Ezzayatine à Jebel Lahmar après des confrontations qui ont eu lieu entre les agents de l’ordre et des salafistes . Les salafistes ont fait sortir le leader d’Ansar Chariâa Kamel Zarrouk de la mosquée Ettawba où il s’abritait et lui ont permis d’échapper aux agents de l’ordre.

De même, les forces de sécurité ont procédé à l’arrestation d’un élément dangereux qui assurait le ravitaillement des groupes de Chaâmbi. Les aveux de cet élément auraient permis de démasquer des cellules dormantes qui servaient les terroristes dans la région…

Sur un autre volet, une commission sécuritaire conjointe tuniso-algérienne a mis en place 3 systèmes de surveillance militaire au niveau des frontières communes qui s’étalent sur 965 km. Ces systèmes qui permettent de surveiller les frontières 24/24, sont conçus pour empêcher les terroristes de communiquer ou de s’infiltrer à travers les frontières. Les zones mal surveillées et exploitées par les terroristes et contrebandiers ont été transformées, dans ces systèmes, en zones de restriction militaire…

Cependant, et selon Lazhar Akkermi, l’ancien ministre délégué à l’Intérieur, il est tôt de juger du rendement du nouveau gouvernement en matière de la sécurité, affirmant à ce propos que les campagnes sécuritaires se sont multipliées depuis un bon moment.

Pour leur part, contactées par nos soins, des sources sécuritaires se sont contentées d’affirmer que les agents de sécurité s’attellent sans trêve ni, répit à protéger la Tunisie et les Tunisiens contre les actes de terrorisme qui pourraient frapper de nouveau le pays. Le corps sécuritaire s’est dit confiant et satisfait du maintien de Lotfi Ben Jeddou en tant que ministre de l’Intérieur.

N.B.T

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Ringier Africa Digital Publishing poursuit l’expansion de son portefeuille d’actualités et de médias en lançant Business Insider, la célèbre marque d’actualités numériques destinées au...