Tags Posts tagged with "Tunisair, Tripoli"

Tunisair, Tripoli

par -
0
Tunisair informe

Tunisair informe, dans un communiqué, que des révolutionnaires ont pris position à l’aéroport de Tripoli et ses alentours. Devant cette situation confuse, aggravée par des informations contradictoires et non fiables et vu la dégradation flagrante du niveau sécuritaire et  la fermeture de l’aéroport de Tripoli, les trois vols  de Tunisair – Tunis/Tripoli/Tunis – pour la journée du mardi 5 juin ont été annulés, en attendant l’évolution de la situation. Le vol de Tunisair Express reliant Monastir à Tripoli sera également annulé.

Tunisair avait auparavant informé ses clients que «suite à la fermeture de l’aéroport de Tripoli et pour des raisons de sécurité, les deux vols sur Tripoli au départ de Tunis,  pour la journée d’aujourd’hui 4 juin, ont été annulés, en attendant l’évolution de la situation».

par -
0

La compagnie aérienne Tunisair  reprendra mardi ses vols sur Tripoli, interrompus depuis le 27 novembre pour des raisons de sécurité, a indiqué dimanche à l’AFP son représentant en Libye, Jalal El Ourari. « Nous allons reprendre mardi avec un vol Tunis-Tripoli et, à partir de mercredi, la compagnie continuera à desservir la capitale libyenne avec son rythme habituel de deux vols par jour », a-t-il ajouté.

 Tunisair avait annoncé la suspension de ses vols sur Tripoli pour des raisons de sécurité, après qu’un de ses avions, un Airbus A 320 avec 50 passagers à son bord, a été bloqué plusieurs heures à l’aéroport de Mitiga, à Tripoli, par des jeunes Libyens qui protestaient contre des violences à Bani Walid, un ancien bastion de Mouammar Kadhafi. Selon Tunisair, l’avion transportait 43 blessés libyens partis se faire soigner en Tunisie, et sept Tunisiens. Selon M. Ourari, les appareils de Tunisair devraient atterrir à l’aéroport international de Tripoli et non à Mitiga.

par -
0

Dieu merci, l’Airbus 320 de Tunisair était retourné, samedi, soir sain et sauf avec sa cinquantaine de passagers. Des questions restent cependant, depuis, sans réponse dans le silence des chargés de communication, de Tunisair et du ministère du Transport.

Pourquoi Tunisair a-t-elle changé d’aéroport, de celui civil de Tripoli à un autre, militaire de Miitigua et a-t-elle au préalable averti ses passagers de ce changement ?

Dans le cadre de l’application des exigences nationales et internationales relatives à la sûreté de l’aviation civile, les Etats, les aéroports et les compagnies aériennes doivent prendre toutes les mesures pour que tous les vols soient constamment exécutés en  respect de ces exigences. A cet effet, des plans nationaux de sureté de l’aviation civile, ainsi que des plans propres à chaque opérateur aérien, sont élaborés. Les compagnies aériennes procèdent régulièrement à des visites dans les aéroports étrangers pour s’assurer que ces aéroports respectent les exigences de sûreté. La question qui se pose est alors de savoir si Tunisair et l’autorité de tutelle se sont préalablement assurés de la mise en œuvre de ces exigences de sûreté  par la Libye avant la reprise des vols vers les aéroports libyens, compte tenu surtout de la situation générale qui prévaut dans ce pays. Un problème d’assurance peut également si l’avion de Tunisair subissait des dommages en Libye.

La compagnie tunisienne a-t-elle délégué quelqu’un de chez elle dans ce nouvel aéroport, d’autant qu’il se situe dans un pays toujours en guerre civile ?

Le ministère du Transport, autorité de tutelle, s’était-il assuré que Tunisair a bien rempli cette obligation, comme devait le faire le ministère du Transport ?

Que s’était-il réellement passé dans l’avion ? Certains médias parlent d’une opération de piratage aérien, d’autres évoquent l’embarquement d’éléments armés dans l’Airbus ? Où est la vérité et pourquoi Tunisair, d’habitude très prompte à envoyer des communiqués en cas de retard de ses vols, a gardé le silence ? 

par -
0

La compagnie aérienne Tunisair a indiqué, dimanche, à l’agence TAP, qu’elle a décidé de suspendre, provisoirement, ses vols sur Tripoli, en attendant l’amélioration de la situation sécuritaire, après l’incident survenu, samedi 26 Novembre 2011, à l’aéroport de Maitigua dans la banlieue de Tripoli.

Les vols du transporteur national sur Benghazi seront, par ailleurs, maintenus, précise la compagnie. Rappelons que le vol TU418 de Tunisair reliant Tripoli à Tunis, a été bloqué samedi depuis 15H30 à l’aéroport de Maitigua par un groupe d’insurgés libyens armés.

L’avion a décollé, après plus de 6 heures de retard, avec à son bord 54 passagers (47 libyens dont des blessés et 7 tunisiens).

Selon un diplomate tunisien à Tripoli, quelque 300 insurgés libyens armés, de Soug Jomaa, un quartier de la capitale, ont investi le tarmac de l’aéroport de Maitigua et empêché le décollage de l’avion tunisien de type Airbus A320, pour faire pression sur le gouvernement libyen, afin qu’il leur remette les auteurs du piège tendu, vendredi, à Beni Walid, à des habitants de leur quartier.

L’avion a décollé au terme de négociations auxquelles ont pris part deux diplomates de l’ambassade de Tunisie à Tripoli.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Bruits de bottes hier mercredi 18 janvier 2017 à la frontière gambienne, où des troupes militaires sénégalaises ont pris position, rapporte l'agence Reuters, aux...

SPORT