Tags Posts tagged with "Tunisair, UGTT, Abdelkarim Harouni,"

Tunisair, UGTT, Abdelkarim Harouni,

par -
0
Après le cri d'alarme lancé à plusieurs reprises au sujet la détérioration de la situation économique et sociale de la compagnie aérienne

Après le cri d’alarme lancé à plusieurs reprises au sujet la détérioration de la situation économique et sociale de la compagnie aérienne, Tunisair, fleuron de l’économie tunisienne depuis l’indépendance, les syndicats de Tunisair relevant de l’UGTT ont exprimé, lors d’un point de presse tenu récemment, leurs inquiétudes, et ont dénoncé « l’immobilisme du gouvernement et surtout du ministre du Transport, Abdelkarim Harouni ».

« Le climat est fort inquiétant qui prévaut au sein de toutes les structures de Tunisair. Un climat que nous jugeons chaotique et qui ne peut durer plus longtemps compte tenu de la situation visiblement dramatique de la compagnie», a déclaré Chokri Kammoun, le secrétaire général du syndicat du personnel navigant technique avant d’ajouter : «La situation se détériore pour une compagnie qui compte 8400 employés. Des chiffres alarmants, soit 113millions de dinars de pertes et 135 millions de dinars d’endettement».

Le personnel lance aujourd’hui un cri d’alarme « en l’absence d’une volonté de la part des dirigeants de la compagnie à vouloir réellement redresser la barre ». « L’héritage de l’ancien régime continue de peser lourd au sein de Tunisair et nous avons l’impression que le gouvernement actuel est loin d’apprécier la gravité de la situation. Plusieurs correspondances ont été adressées par le syndicat sans aucune réaction notable de la part de la tutelle, et notre peur est de voir persister ce genre d’attitude de la part du gouvernement actuel pour des considérations politiques», a précisé, de son côté, Mounir Riahi, le secrétaire général du syndicat des techniciens avion.

A ce propos, les syndicats se sont interrogés sur le programme d’action du gouvernement en ce qui concerne Tunisair. Raison pour laquelle ils ont insisté sur l’importance d’une telle intervention immédiate pour remédier à cette situation qui s’avère désastreuse et coûteuse et surtout la prise d’une décision réfléchie quant à la gouvernance et le traitement des malversations commises au sein de la compagnie. Le seul objectif est de préserver Tunisair comme une compagnie nationale notamment avec le lancement, prochainement, de l’Open Sky.

Aujourd’hui et d’après les intervenants, le gouvernement de Jebali est appelé à sauver cette compagnie pour qu’elle garde sa place à l’échelle économique. «On demande que le gouvernement ait le courage politique de mettre les solutions envisagées en application. Chose qui ne se fera qu’à travers l’assainissement de la compagnie de toute forme de corruption. Aussi et, selon le secrétaire général du syndicat du personnel du navigant technique, il est temps de revoir les nominations effectuées sur la base du favoritisme et de reformer le mode de gouvernance.

Interrogé par Africainmanager sur la réaction du syndicat en cas d’absence de réponse de la part de l’Etat et du ministre de tutelle, Chokri Kammoun a déclaré que le personnel de Tunisair lancera des mouvements de protestation pacifiques, qui n’affecteront pas les intérêts de la compagnie.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, a fait une grosse annonce lors du 27ème sommet Afrique-France, à Bamako, au Mali. Samedi 14 janvier 2017,...

SPORT