Tags Posts tagged with "Tunisie, Abdelkarim Harouni, transport"

Tunisie, Abdelkarim Harouni, transport

par -
0
La restructuration du transport

La restructuration du transport, la lutte contre la corruption et le pluralisme syndical ont fait l’objet de l’intervention d’Abdelkarim Harouni, le ministre du Transport, au cours de la rencontre périodique du premier ministère, tenue, ce jeudi 19 avril 2012, à la Kasabah.

S’exprimant pour la fois devant un parterre de journalistes, le ministre a insisté sur l’importance de la restructuration du secteur, confronté à plusieurs lacunes et difficultés depuis plusieurs années, condition sine qua none pour améliorer la situation du secteur, d’une part et rompre avec les pratiquess de corruption, d’autre part.

D’après Abdelkarim Harouni, la corruption a fortement impacté l’activité du transport dans ses différentes composantes (terrestre, aérien, maritime), et ce malgré les atouts dont dispose la Tunisie.

C’est la raison pour laquelle une commission a été créée, ces derniers temps, au sein du ministère, qui se chargera de l’élaboration d’un projet de restructuration. A ce propos, un rapport est en cours de préparation à travers une concertation entre les parties concernées et dont la publication est prévue, fin juin prochain.

Une démarche qui ne peut que conforter la volonté politique de rompre avec le passé et mettre fin au dévastateur fléau de la corruption. Dans cette optique, Abdelkarim Harouni a indiqué que 23 dossiers ont été déférés à la commission nationale d’investigation sur la corruption et la malversation. 5 dossiers l’ont été à la cour de répression financière et un autre au parquet.

Des efforts significatifs relaient l’intention du gouvernement de Jebali de juger les corrompus et contribuer à la préservation des acquis de ce secteur clé dans le développement de l’économie et dont les prémices de reprise se manifestent, en ce premier trimestre 2012.

Evoquant, d’autre part, le pluralisme syndical, le ministre n’a pas manqué de mettre en relief le rôle stratégique des syndicats dans la résolution des problèmes dont souffrent plusieurs intervenants grâce à un climat favorable basé sur le dialogue constructif « Grâce à ce climat favorable, aucune grève programmée n’a été effectuée. Aussi le dialogue avec les intervenants de l’aéroport d’Ennfidha nous a permis, par exemple, de régler la situation », a t-il expliqué.

Révision du décret loi relatif à la confiscation

Pour sa part, Nejib Hnen, le président de la confiscation, a plaidé pour la révision du décret loi du 14 mars 2011 relatif à la confiscation des biens mal acquis. « Il faut assainir l’Etat et proposer une nouvelle vision conformément au système législatif tunisien et la loi internationale ».

Pour les personnes soupçonnées de la corruption, Nejib hnen a constaté que la liste n’était pas exhaustive en raison de l’adoption des normes fondées sur des liens familiaux. C’est pourquoi, l’extension demeure nécessaire pour englober d’autres personnes sur lesquelles pèsent des présomptions de corruption et qui tenteraient de fuir la justice.

De son côté, le ministre des Affaires religieuses, Noureddine Khadmi, a passé en revue les préparatifs pour le pèlerinage et la Omra.

Un nouveau comité a déjà été mis en place afin de faire le point sur les données relatives aux candidats au pèlerinage. Des numéros ouverts seront mis à leur disposition pour leur faciliter l’accomplissent des rites.

Pour l’Omra, le ministre a confirmé que la saison de la Omra pour l’année 1433 de l’hégire démarrera, le 26 avril courant. Des efforts assidus ne cessent de se multiplier afin de faciliter les procédures de voyages pour les lieux saints.

Des concertations ont été engagées afin de mettre en place les conditions propices pour les pèlerins et les candidats à la Omra.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE