Tags Posts tagged with "Tunisie, Abdelwaheb Maatar, Emploi"

Tunisie, Abdelwaheb Maatar, Emploi

par -
La Tunisie  ambitionne de créer  100 mille emplois d’ici la fin de l’année en cours

La Tunisie ambitionne de créer 100 mille emplois d’ici la fin de l’année en cours, a indiqué Abdelwaheb Maatar, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, lors, d’une rencontre, tenue, vendredi, 3 août 2012, au siège du Premier ministère. Selon lui, tous les plans de développement, conçus auparavant, étaient basés sur le profit, la sous-traitance et la corruption. A cela s’ajoute la faiblesse de l’employabilité des entreprises présentes en Tunisie. Il existe actuellement, en Tunisie, environ 600 mille entreprises dont 98% employant moins que 10 personnes. Seulement 2% de ces entreprises sont à forte employabilité.

En dépit de cette situation morose, le ministre a fait savoir que la plupart des indices du marché de l’emploi ont enregistré une légère amélioration, durant le mois de janvier et jusqu’au 25 juillet 2012, et ce en comparaison avec la même période de l’année dernière. Cette amélioration a concerné le recrutement, les offres d’emplois et le nombre des contrats signés dans le cadre des programmes actifs de l’emploi. Un recul a cependant été enregistré au niveau de certains indices relatifs aux projets étudiés et financés.

Au niveau des offres d’emploi, la hausse est estimée à environ 15,2%. Le nombre des offres reçues par les bureaux de l’emploi et du travail indépendant a atteint 61 679 offres, et ce depuis le début de l’année 2012 et jusqu’au 25 juillet dernier, soit une hausse de 8% par rapport à la même période de l’année 2011. Par contre, le nombre des nouvelles offres déposées en faveur des diplômés de l’enseignement supérieur a atteint 7281 offres d’emploi.

Les secteurs des industries manufacturières et non manufacturières, ainsi que de l’agriculture, de la pêche, du tourisme, du commerce, du transport et des services ont enregistré environ 52 234 offres d’emploi. Quant au secteur du textile et habillement, environ 12314 emplois ont été déposés, depuis le début de l’année en cours.

Concernant le recrutement, une amélioration de 14,2% a été observée. Toujours par rapport à la même période, 30 303 opérations dont 27 234 postes stables ont été enregistrées. 8102 opérations de recrutement ont été relevées au profit des diplômés du supérieur, soit une hausse de 46,7% par rapport à la même période de l’année précédente.

Quant au nombre de projets étudiés de la part des services de l’emploi, ils ont atteint, au 25 juillet 2012, 3887 projets, tandis que ceux suivis et accompagnés ont atteint les 1182 projets. 3016 petits projets d’investissement ont été aussi financés.

Au sujet des demandes d’emploi, le nombre des demandeurs d’emplois, inscrits auprès des bureaux d’emplois et du travail indépendant était de l’ordre de 211 710, au 25 juillet 2012, soit un recul de 25% par rapport à la même période de l’année dernière. Parallèlement, le nombre des demandeurs d’emploi au titre des diplômés du supérieur inscrits dans les bureaux de l’emploi a dépassé les 155 mille demandeurs, soit une baisse de 24% par rapport à 2011.

Concernant le programme Amal, le ministre a fait savoir que le programme ne sera pas supprimé. Cependant, il a précisé que seulement 80 mille jeunes chômeurs y seront éligibles. 60 mille contrats viennent d’être résiliés. Avant cette suppression, le nombre des personnes bénéficiant de ce programme était aux alentours de 140 jeunes, des diplômés du supérieur.

L’allocation sera débloquée dans les prochains jours, mais seulement au profit des 80 mille bénéficiaires restants.

Au demeurant, Abdelwaheb Maatar a évoqué le non pertinence du programme Amal. Selon lui, parmi les 140 mille jeunes bénéficiant de ce programme, seulement 6000 ont trouvé un emploi. Bien encore, seulement 21 700 jeunes ont bénéficié de stages, d’un accompagnement et d’une formation complémentaire. Les investissements alloués pour ce programme ont atteint les 360 millions de dinars.

A propos des concours d’entrée à la fonction publique, Abdelwaheb Maatar a indiqué que les épreuves sont attendues pour ce mois d’aout. Le programme consiste à recruter environ 25 mille jeunes dans le cadre du plan gouvernemental pour réduire le chômage.

Ce programme va concerner tous les Tunisiens. Toutefois, la priorité sera accordée aux jeunes issus des familles nécessiteuses, des familles des martyrs ainsi qu’aux bénéficiaires de l’amnistie générale. « Ce sont les exigences de la justice transitionnelle », a indiqué le ministre qui a fait savoir en outre que ces personnes ne vont bénéficier toutes des 25 mille emplois. « leur nombre ne va pas dépasser les 5000 », a précisé le ministre.

K.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...