Tags Posts tagged with "Tunisie, Adel Ayed, Monoprix"

Tunisie, Adel Ayed, Monoprix

par -

Au cours de la communication financière de Monoprix organisée, jeudi, à la Maison de l’Entreprise, Adel Ayed, le DG du groupe a fait part de son optimisme pour l’avenir. Les prévisions tablent sur une évolution du chiffre d’affaires entre 20% et 25%, soit 500 millions de dinars et sur une amélioration légère de la marge commerciale avec l’optimisation du mix-produits et le renforcement des produits Monoprix, et ce malgré le maintien de la masse salariale.

« Nous pensons que les efforts fournis jusqu’ici porteront leurs fruits. Le chiffre d’affaires et les investissements que nous prévoyons seront facilement gérables. On ne fera pas appel à l’endettement supplémentaire en 2012. Au contraire, on a un certain nombre de remboursements et on ne les remplacera pas par d’autres crédits. On peut affirmer que le niveau de l’endettement sera probablement en baisse, l’année prochaine». D’après Adel Ayed, la capacité d’endettement n’était pas encore atteinte. Pour les 3 années précédentes, les analystes nous ont reproché les investissements établis à long terme surtout avec les conditions s avantageuses offertes par les banques. « Nous avons mené notre développement par l’endettement, d’autant qu’il s’agit d’une société solide dans un marché en progression régulière en termes d’activités et de résultats »

Toutefois, la situation a brutalement changé en janvier avec le déclenchement de la révolution où le secteur bancaire est devenu très regardant envers tout le monde. « Nous avons temporisé sur un certain nombre d’investissements, particulièrement l’achat de terrains. Nous n’avons pas bloqué des projets déjà lancés, mais nous n’avons pas été très actifs en matière l’acquisition des terrains. Par ailleurs, nous avons orienté nos efforts vers la maîtrise de nos stocks qui ont beaucoup baissé en 2011, et ce en vue de dégager la trésorerie de façon à ne pas être obligé de s’adresser aux banques pendant cette période »

Egalement, l’année 2012 sera marquée par l’ouverture d’une dizaine de magasins qui n’auront pas un grand impact sur le chiffre d’affaires, puisqu’il y aura 2 ou 3 ouvertures qui se feront au début de 2012 et les autres se feront pendant le deuxième trimestre. « On évitera d’ouvrir tous ces magasins pendant la haute saison », a-t-il expliqué précisant que 2012 connaîtra aussi la réouverture de 8 magasins parmi les onze magasins encore fermés depuis les évènements survenus dans le pays lors de la révolution.

Un intérêt accru pour la Libye

Dans la même optique, le DG de Monoprix a annoncé le démarrage de l’activité en Libye, dès début 2012, sachant que des équipes sont en place pour suivre l’évolution sur le terrain et lancer les chantiers. « En Libye, nous voulons positionner Monoprix à un niveau qualitatif peut-être même plus élevé que celui que nous avons en Tunisie, puisque le marché libyen est un marché fortement concurrentiel avec l’omniprésence des grossistes, des magasins et souks.« Nous ne voulons pas être en concurrence avec ces gens-là. Au contraire, nous voulons nous positionner plus sur le haut de gamme avec une présence de la quasi-totalité de la gamme des produits monoprix France, en Libye. C’est que nous ne sommes pas arrivés à le faire en Tunisie avec toutes les barrières ». Pour ce projet, l’ambition est de positionner Monoprix à un niveau élevé même supérieur à celui de la Tunisie. D’ailleurs, trois magasins seront ouverts à Tripoli, début 2012.

Evoquant la situation de Monoprix en 2011, le DG a fait remarquer que la régression du volume d’affaires enregistrée par rapport à l’année dernière est en train d’être résorbée progressivement pour s’établir probablement à 410 millions de dinars. En effet, le premier trimestre a dégagé un écart de -27%, le deuxième, un écart de -11%, le troisième, un écart de -2% alors que le mois d’octobre est à +6%. Ce qui ramène l’écart global, à fin octobre, à -11% avec un chiffre d’affaires TTC de 328MD.

Pour les pertes enregistrées en 2011, elles sont de l’ordre de 20MD entre marchandises et immobilisations immatérielles. « Nous allons avoir, après le remboursement des assurances, légèrement moins de 10MD de pertes exceptionnelles qui seront répercutées sur 2011 »

W.T.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Sophia Genetics, leader mondial de la médecine basée sur les données, a dévoilé aujourd’hui depuis la Réunion Annuelle du Collège Américain de Génétique et...