Tags Posts tagged with "Tunisie, avocat, Kamel Ltaief,"

Tunisie, avocat, Kamel Ltaief,

par -
Dans une interview accordée à Africanmanager

Dans une interview accordée à Africanmanager, Me Nizar Ayed, avocat de Kamel Ltaief a affirmé que « aucune accusation n’a été retenue ni lancée contre son client qui ne peut être considéré, du point de vue de la loi, ni comme un suspect ni comme un accusé, d’autant que l’avocat Chérif Jbali , l’auteur de la plainte n’a pas accusé , au départ Kamel Ltaief dont le nom n’a même pas été cité dans la plainte qu’il avait déposée depuis plus d’un an, et que son nom n’a été cité que tout récemment ».

Interrogé sur le lien entre cette affaire et l’interdiction de voyager décrétée contre son client, l’avocat a rappelé qu’il a demandé une copie de cette décision pour y faire opposition conformément à la loi de février 2004 relative aux passeports, et qu’il na pas reçu à ce jour copie de cette décision, alors que son client n’a pas reçu non plus notification officielle de la décision d’interdiction de voyager.

Au sujet des « aveux » de responsables sécuritaires actuels et passés concernant des tentatives que Kamel Ltaif aurait menées pour les amener à travailler pour son compte et sous ses ordres en violation des règles régissant les institutions de souveraineté, Me Nizar Ayed a évoqué « les liens de ces responsables sécuritaires avec des parties corrompues, essentiellement l’homme d’affaires Chafik Jarraya qui a demandé à être témoin dans cette affaire et l’ épouse de l’ex-président, Leila Trabelsi » , qualifiant de « fable » cette affaire qui s’appuie sur des « preuves sans fondement » pour devenir un roman policier à sensation.

Il a affirmé, à cet égard, que l’absence de preuves sérieuses a amené le juge instructeur à ne pas considérer l’affaire comme importante ordonnant l’arrêt des investigations, dès octobre 2011. De plus, a-t-il ajouté, cette affaire est entachée de carences même au niveau de la forme, car, juridiquement, l’avocat qui a déposé la plainte depuis le mois de juin 2011 auprès du procureur de la République ne peut pas être en même temps témoin dans la même affaire, d’autant que, a-t-il soutenu, il a déposé cette plaine en sa qualité d’avocat et non en tant que citoyen.

Comme il lui était demandé s’il ne pensait pas que ce qui se fait dans le cadre de cette affaire ne peut être qu’un simple conflit entre deux « lobby »pour conserver et protéger leurs intérêts financiers et leurs affaires, loin des intérêts de la Tunisie, Me Nizar Ayed a déclaré que, « en vérité, certains dont notamment l’avocat Chérif Jbali, veulent propager l’idée qu’’il existe une lutte entre des hommes d’affaires, les uns originaires du Sahel, et les autres de Sfax pour raviver les tensions régionales , ce qui, a-t-il fait observer, est une chose grave qui ne sert que les intérêts des contre-révolutionnaires qui ont accusé Kamel Ltaief d’animosité envers la région de Sfax alors que son gendre, c’est à dire le mari de sa fille unique est lui-même originaire de Sfax . De telles menées, a-t-il souligné, constituent un danger pour la sûreté de l’Etat.

En conclusion, l’avocat de Kamel Ltaief a insisté sur le fait qu’il s’agit d’une « affaire politique au premier chef dont les ficelles sont tirées par des personnes suspectes qui ont partie liée avec l’épouse de l’ex-président laquelle s’emploie à liquider ses adversaires à travers la justice tunisienne » , affirmant que « le fait de donner crédit à des témoignages de personnes ayant des liens avec cette femme est une présomption sur la dimension politique de cette affaire entachée de convergences d’intérêts politiques ».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...