Tags Posts tagged with "Tunisie, Banque, Habitat,"

Tunisie, Banque, Habitat,

par -
Au lendemain de sa notation par Standard’s & Poor’s

Au lendemain de sa notation par Standard’s & Poor’s, la Banque de l’Habitat a publié ses états financiers pour le 3ème trimestre 2012, comparés à ceux de la période correspondante de 2011.

Il en ressort un accroissement de l’encours des créances sur la clientèle pour un montant de 27 millions de dinars soit 0,64%, provenant principalement de l’augmentation des crédits commerciaux et des crédits immobiliers.

On y relève aussi une augmentation des dépôts de la clientèle pour un montant de 336 millions de dinars , provenant essentiellement de l’évolution positive des dépôts de l’épargne à raison de 72 millions de dinars et des dépôts à vue de 119 millions de dinars conjuguée à une baisse des dépôts à échéance.

Autres caractéristiques de ces états financiers : une diminution des produits d’exploitation bancaire de 6,6 millions de dinars soit 2,75 %, résultant du repli des intérêts et revenus du portefeuille titre commercial atténué par la reprise du niveau des commissions de l’ordre de 2,3 millions de dinars.

Egalement les charges d’exploitation bancaire composées principalement des intérêts et commissions encourus en faveur de la clientèle ont marqué une baisse importante de l’ordre de 7 millions de dinars consécutivement à la baisse du taux moyen du marché monétaire et des dépôts à terme 2/2

Une légère augmentation du produit net bancaire de 0,5 millions de dinars soit 0,33%, est enregistrée, provenant essentiellement de l’évolution positive des commissions de l’ordre de 2,3 millions de dinars.

par -
Au lendemain de sa notation par Standard’s & Poor’s

Au lendemain de sa notation par Standard’s & Poor’s, la Banque de l’Habitat a publié ses états financiers pour le 3ème trimestre 2012, comparés à ceux de la période correspondante de 2011.

Il en ressort un accroissement de l’encours des créances sur la clientèle pour un montant de 27 millions de dinars soit 0,64%, provenant principalement de l’augmentation des crédits commerciaux et des crédits immobiliers.

On y relève aussi une augmentation des dépôts de la clientèle pour un montant de 336 millions de dinars , provenant essentiellement de l’évolution positive des dépôts de l’épargne à raison de 72 millions de dinars et des dépôts à vue de 119 millions de dinars conjuguée à une baisse des dépôts à échéance.

Autres caractéristiques de ces états financiers : une diminution des produits d’exploitation bancaire de 6,6 millions de dinars soit 2,75 %, résultant du repli des intérêts et revenus du portefeuille titre commercial atténué par la reprise du niveau des commissions de l’ordre de 2,3 millions de dinars.

Egalement les charges d’exploitation bancaire composées principalement des intérêts et commissions encourus en faveur de la clientèle ont marqué une baisse importante de l’ordre de 7 millions de dinars consécutivement à la baisse du taux moyen du marché monétaire et des dépôts à terme 2/2

Une légère augmentation du produit net bancaire de 0,5 millions de dinars soit 0,33%, est enregistrée, provenant essentiellement de l’évolution positive des commissions de l’ordre de 2,3 millions de dinars.

par -
Aux prises avec des  problèmes de liquidité

Aux prises avec des problèmes de liquidité, la Banque de l’Habitat (BH) va procéder à l’émission sur le marché local de deux emprunts obligataires de l’ordre de 70 millions de dinars chacun. L’objectif en est d’améliorer le ratio de liquidité et mobiliser des ressources pour ne pas recourir à un emprunt interbancaire C’est ce qu’a indiqué Ibrahim Hajji, PDG de la BH, lors de l’assemblée générale ordinaire de la banque, tenue, mercredi, 12 septembre, à Tunis. Selon lui, le problème de liquidité des banques s’est nettement accentué, en 2011, et persiste encore en 2012.

Face à cette situation, le PDG de la BH a fait état de l’intention de la banque d’augmenter son capital de 50 ou de 60 millions de dinars. Un accord de principe a été convenu avec la Banque centrale. Cette augmentation ne serait amorcée qu’en 2013. Selon lui, la BCT doit gérer certaines priorités, notamment celle de l’augmentation du capital de la STB. Toutefois, avec un capital de l’ordre de 90MD, le responsable a affirmé que « la BH est la banque qui a le capital le plus faible par rapport aux autres banques », citant l’exemple de la BFPME, une banque nouvellement créée mais dont le capital demeure supérieur à celui de la BH. « On est encore une petite banque. La banque doit avoir un capital de 500 millions de dinars au minimum», a-t-il ajouté.

Concernant le retard ayant entaché la tenue de cette AGO, le PDG de la banque a cité le contexte exceptionnel que vit la Tunisie aujourd’hui. En effet, suite à la circulaire du 2 mars de la BCT, toutes les banques sont appelées à utiliser des méthodologies préférentielles de la détermination des provisions collectives. « Cette mesure a nécessité la révision et l’audit de toutes les données de la banque. C’est un exploit pour la banque. On a perdu beaucoup de temps pour mettre à la disposition de la BCT tous les documents justificatifs dont plusieurs remontent à plus de 20 ans », a-t-il expliqué.

Ainsi, la banque a procédé à l’audit de pas moins de 350 dossiers commerciaux suspects. Ces opérations d’évaluation ont permis à la banque de gagner environ 60MD.

Au sujet des dividendes, l’AGO a décidé d’en fixer le montant brut à distribuer aux actionnaires à environ 400 millimes par action, ce qui a suscité la colère et le mécontentement des petits actionnaires qui ont jugé ce montant dérisoire par rapport aux bénéfices de la banque. Ils ont même reproché la banque de ne pas procéder le plus tôt possible à une augmentation de capital. Ces dividendes seront mis en paiement à partir du 20 septembre prochain auprès de l’intermédiaire en bourse ou du teneur de compte dépositaire des titres. A rappeler que, durant l’année 2011, la banque n’a pas distribué de dividendes prétextant la conjoncture postrévolutionnaire difficile.

L’AGO a également fixé le montant net des jetons de présence à allouer aux membres du Conseil d’administration à 5000 DT par administrateur et par an. De même, le montant relatif aux présidences respectives du comité des risques et du comité permanent d’audit interne a été fixé, quant à lui, à 1000 dinars par président et par séance, tandis que celui de la rémunération des membres du comité permanent d’audit s’élève à 500 dinars.

Interrogé par Africanmanager sur les prévisions pour l’année 2012, le PDG de la banque a déclaré qu’en dépit de plusieurs difficultés, les signes de reprise pour l’année 2012, semblent très positifs. « Par rapport au premier semestre de l’année 2011, les indicateurs de la banque sont assez stables, comparés à la même période de l’année 2012 », a indiqué Hajji. La banque prévoit aussi que les chiffres du 2éme semestre de l’année actuelle seront meilleurs, grâce notamment à l’augmentation du TMM telle qu’annoncée récemment par la BCT, ce qui aura un impact positif sur la marge d’intérêt. « On va certainement terminer l’année 2012 avec des résultats très positifs vu l’amélioration prévisible de la conjoncture économique au cours du 2ème semestre de cette année », prévoit le PDG.

Au terme de l’année 2012, les états financiers font apparaître un total bilan net de 5470535 mille dinars et un bénéfice net de 14232 mille dinars. Les dépôts de la clientèle ont terminé l’année 2011 avec un volume total de 3332,3MD illustrant un fléchissement de 32,2MD comparativement à l’année 2010. Les emprunts ont atteint 351 MD enregistrant une baisse de 31,3MD par rapport à 2010.

Les concours à l’économie se sont élevés à 5021,2 MD, soit une progression de 341,1 MD dont 333,3 MD sont attribuables aux crédits octroyés sur les ressources propres, en hausse de 8,4%. Quant au portefeuille titres, son volume a augmenté de 7,3 MD imputable à l’encours de placement de la banque auprès de sa filiale SIM-SICAR à hauteur de 6,8MD.

En ce qui concerne le développement commercial, la banque a ouvert, en 2011, un seul point de vente à Mareth, ce qui porte le nombre de points de vente, fin 2011, à 94 agences rattachées à 11 directions régionales.

Enfin, durant cette année, 42 853 comptes ont été clôturés, lesquels ont été comblés par l’ouverture de 58 895 nouveaux comptes.

Khadija Taboubi

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE