Tags Posts tagged with "Tunisie, Ben Guerdane,"

Tunisie, Ben Guerdane,

par -
Un calme précaire règne vendredi matin à Ben Guerdane et un renfort sécuritaire a été redéployé après une remarquable présence

Un calme précaire règne vendredi matin à Ben Guerdane et un renfort sécuritaire a été redéployé après une remarquable présence, jeudi, de l’armée nationale, a constaté la correspondante de l’Agence TAP dans la région.

La place du grand Maghreb arabe à Ben Guerdane, qui durant les derniers jours était la scène d’une vague de protestation, connaît vendredi matin un rassemblement des groupes d’habitants.

Ces derniers ont dénoncé dans une déclaration à la correspondante de l’Agence TAP, « le retour des agents de la sûreté nationale » et regretté ce « grand déploiement sécuritaire ».

Le poste du commissariat de police et le bureau de la douane à Ben Guerdane ont été incendiés jeudi par les protestataires qui ont également commis des actes de pillage de plusieurs voitures saisies par la douane, ont pris d’assaut le bureau du parti d’Ennahdha et mis le feu à un entrepôt de céréales.

Face à cette escalade le poste frontalier de Ras Jedir a été totalement fermé à tout trafic (passagers et marchandises), alors qu’il a été partiellement ouvert jeudi.

par -
De violents affrontements ont éclaté

De violents affrontements ont éclaté, mardi matin, entre deux arouchs, les « Rebayaa » et les « Touazine » dans la localité Tabei (à Ben Guerdane, précisément à Ouija). La violence a atteint son paroxysme au moment où des maisons ont été incendiées.
Des témoins oculaires ont précisé à la correspondante de l’Agence TAP dans la région que la protection civile n’a pas réussi à accéder à la zone des affrontements.
Une source sécuritaire à Ben Guerdane a qualifié de  »très grave » la situation dans la région, ajoutant que les forces de l’ordre sont dans l’incapacité d’approcher la zone des affrontements. « Une voiture des forces de la sûreté nationale a été endommagée et un agent a été blessé » a ajouté la même source.
Les habitants de la région ont exprimé leur crainte de voir ces affrontements faire beaucoup de victimes, notamment à la suite des jets de pierres et l’incendie des maisons et des locaux commerciaux.
Ils ont lancé un appel, aux autorités, pour intervenir de toute urgence.
Ces heurts interviennent à la suite du remplacement d’un imam de l’une des mosquées de la région, la semaine dernière.
Cet incident a provoqué un conflit entre deux groupes qui a dégénéré en accrochages.
Une personne a été atteinte par balle à la jambe et a dû être amputée à l’hôpital de Sfax.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

SPORT