Tags Posts tagged with "Tunisie, Car Ferry,"

Tunisie, Car Ferry,

par -
Mardi 29 mai 2012

 

Mardi 29 mai 2012, sera certainement sculpté dans la roche coréenne, pour l’histoire du tourisme et du transport maritime tunisien. Arrivé à Okpo, au Sud de Busan, en Corée du Sud, à la tête d’une importante délégation de son ministère, Karim Harouni (c’est le nom que l’on découvre sur sa carte de visite), ministre tunisien du Transport, a pris livraison au nom du gouvernement tunisien du Car Ferry Tanit qui remplacera El Habib, bientôt revendu au plus offrant.

Heureux comme un gosse devant un gros jouet, le ministre qui a oublié de spécifier que la commande en a été faite en juillet 2010, a essayé de placer cette nouvelle acquisition de la CTN (Compagnie Tunisienne de Navigation), dans le cadre d’une relance du secteur du transport aux destinées duquel il préside dans le gouvernement Nahdhaoui de Hamadi Jbali. Karim Harouni présentait le Tanit, devant les responsables du constructeur sud Coréen DSME (Daewoo Shipbuilding Marine Engineering), comme la fierté de la Tunisie de la Révolution. Il est vrai qu’avec le Tanit, la Tunisie se retrouve en possession du plus grand Car Ferry, dit de nuit, car les passagers peuvent y habiter, de la région de la Méditerranée et même du monde, nous assurent tous les professionnels. «C’est le plus grand, le plus rapide et le plus luxueux bateau», nous assure Jamal Gamra, nouveau PDG de la CTN qui n’est pas peu fier de la nouvelle acquisition de la Compagnie où il indique «venir pour construire et non détruire», en réponse à notre question sur l’état de l’entreprise après la Révolution qu’il a savamment éludée.

Un Car Ferry qui n’a rien à envier aux bateaux de croisière.

 

La bête a en effet une capacité de 3.200 passagers et 1.060 véhicules, sans compter un second étage spécial véhicules tractés. Aussi gros qu’un navire de croisière, auquel il ressemble s’agissant des normes de sécurité notamment, le Tanit offre toutes les commodités nécessaires à ses passagers, sans que les prix de la CTN en soient changés. «Ce sont les mêmes prix que sur le Car Ferry Carthage et nous faisons mieux avec une réduction spéciale pour ceux qui choisiront le Tanit, entre le 15 juillet et le 23 août de l’année 2012». Le Tanit est aussi le cinquième bateau du monde, assure le PDG de la CTN, à être équipé des instruments et des systèmes de sécurité (2 systèmes indépendants de propulsion) qui lui permettraient, même en cas de panne, à Dieu ne plaise, de rallier le port le plus proche en toute sécurité.

Avec une vitesse de croisière de 27,5 nœuds marins, le Tanit sera capable de rallier Tunis à Marseille en seulement 17 heures dans un confort et luxe dignes des croisiéristes. Le Tanit offre aussi, en plus des cabines et des sièges aussi reposants que ceux de la première classe d’un avion, 30 appartements de 130 mètres carrés chacun et des chambres individuelles. Le tout équipé de salles de bain et mêmes de jacuzzis et de postes de TV et même de chaînes stéréo. On nous dit que le bateau ne compte pas moins de 250 postes TV dans ses différents compartiments, sans compter ceux des chambres et des appartements. Dans un luxe digne des mille et une nuits, le Tanit offre cinq restaurants équipés en électroménager de grande marque, servis par deux cuisines. Le Tanit offre aussi à ses passager parmi la communauté tunisienne vivant à l’étranger et les touristes étrangers, deux bars, un café maure, cinq espaces de loisirs, une salle de jeux électroniques, un espace pour enfants et même une salle de prière où le ministre Nahdhaoui n’a pas manqué de faire la première prière. Comme un véritable bateau de croisière, le Tanit offre aussi deux piscines dont l’une est conçue pour les enfants, un complexe commercial et une grande salle de congrès. Le Tanit devrait être livré, le 29 mai, aux autorités tunisiennes.

Béni par la «Fatiha » de la Marraine voilée et la prière d’un ministre Nahdhaoui.

D’une valeur totale de 357 millions de dinars à l’chat, le Tanit dont la motorisation est allemande, a été construit dans le chantier naval de Daewoo en seulement 21 mois. Béni, une première fois, par la Fatiha (Sourate du Coran) dite par la Marraine du Bateau Mme Radhia Elloumi, Directrice Centrale à la CTN, qu’on découvre voilée et choisie, selon la coutume maritime internationale, pour présider la séance de baptême du navire tunisien dont elle a suivi toutes les étapes, le Tanit l’a été une seconde fois par le ministre, dans la salle de prière du navire. Une bénédiction d’autant plus utile que le Tanit devient une pièce maîtresse de la flotte de la CTN qui transporte, à elle seule, 60 % des 375 mille voyageurs qui passent chaque année par le port de la Goulette. Dans le chantier naval d’Okpo, le Tanit n’a pas échappé à la traditionnelle cérémonie de baptême. En présence d’un ministre tout sourire, c’est une bouteille d’eau fleur d’oranger qui a été brisée sur la coque du navire dans les applaudissements, coréens et tunisiens.

 

Le Tanit vient ainsi à point, comme l’a exigé la CTN dont le savoir-faire en matière de négociation a été plusieurs fois mis en valeur par le ministre Karim Harouni, en renfort à la saison touristique 2012 pour une compagnie qui tenait à ne pas rater sa propre saison estivale marquée par le retour des tunisiens résidant à l’étranger.

Le transporteur maritime national tunisien, dont les comptes étaient, en 2012, au plus mal (hausse des coûts d’exploitation due à la hausse des prix du carburant et celle des coûts salariaux, par la concurrence acharnée d’autres armateurs européens, parfois soutenus par leurs gouvernements et par le remboursement des crédits d’investissement), compte, en effet, beaucoup sur Le Tanit pour l’aider d’abord à rembourser les 15 MDT annuels de ses crédits d’achat. La CTN compte aussi sur le Tanit, venu renforcer sa flotte de 6 navires dont deux Car Ferries, pour maintenir la qualité de ses services à un niveau élevé et pour tenir la dragée haute à ses concurrents.

La Sotudis, premier client de la CTN.

Ville portuaire et industrielle de la Corée du Sud, Okpo est à quelques encablures du site industriel de la marque coréenne SsangYong dont le concessionnaire en Tunisie est la société Sotudis. Cette dernière a ainsi pu être le premier client de la CTN. La Sotudis dont le PDG Hafedh Zouari a pris part à toute la cérémonie d’inauguration et de remise du Tanit aux autorités tunisiennes, y embarquera pas moins de 160 véhicules qui seront bientôt disponibles dans les showrooms de la marque coréenne dont les qualités techniques et le stylisme prennent du galon, année après année, et battent en brèche le marché de l’automobile en Tunisie. Au-delà du fait commercial, cette cargaison de voitures contribuera aux essais en mer du Tanit. Sur les routes maritimes de son retour au port tunisien la Goulette, le Tanit, qui quittera la Corée du Sud, le 31 mai 2012, embarquera tout son équipage et une importante équipe du constructeur sud Coréen qui veilleront au grain sur son arrivée à Tunis. Une quinzaine de jours après les festivités qui accompagneront son accostage à La Goulette, le Tanit embarquera pour sa première traversée en Méditerranée vers le port de Marseille où l’attendront ses premiers passagers.

Notons enfin, que la délégation tunisienne comprenait, à côté du ministre, des cadres de la CTN et la délégation de la Sotudis, Youssef Ben Romdhane DG de la Marine Marchande, Khaled Taktak PDG de l’Office de la Marine Marchande et Béchir Souid, contrôleur général des dépenses de l’Etat.

Khaled Boumiza

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux