Tags Posts tagged with "Tunisie, chômeurs,"

Tunisie, chômeurs,

par -
Le chômage des jeunes diplômés de l'enseignement supérieurs a été

Le chômage des jeunes diplômés de l’enseignement supérieurs a été, sans conteste l’un des ferments de la révolution du 14 janvier 2011. Beaucoup de diplômés issus de cursus universitaires, dans le secteur tertiaire en particulier, se sont retrouvés déclassés une fois sur le marché de l’emploi.

Cependant, une amélioration légère a été observée au niveau du taux de chômage au cours du premier trimestre de 2012, passant de 18,9% au cours du 4ème trimestre 2011, à 18,1%.

Le nombre des chômeurs est estimé à 709,7 mille personnes, au cours des trois premiers mois de 2012, parmi une population active d’environ 3.916,8 mille personnes. Le nombre des employés actifs s’est accru à 3.207,1 mille personnes en 2012, dont 2.423,9 mille personnes de sexe masculin et 783,2 mille de sexe féminin.

Des chiffres rassurants et qui ont encouragé le gouvernement provisoire à lancer de nouveaux concours d’entrée à la fonction publique prévus en juillet et août prochains pour le recrutement de 25 mille jeunes afin de réduire le chômage.

C’est dans ce contexte que, le projet de loi n°7 relatif aux dispositions exceptionnelles pour le recrutement dans la fonction publique pour l’année 2012 a été examiné récemment par la commission de la législation générale en présence de membres du gouvernement.

Ce projet de décret de loi prévoit, outre le programme de recrutement dans la fonction publique par voie de concours externes, le recrutement directe d’un membre des familles des blessés et martyrs de la révolution et des bénéficiaires de l’amnistie générale.

De même, cette nouvelle loi permettra de recruter 60% des candidats sur la base de l’âge (les plus âgés) et de l’année d’obtention du diplôme. Le recrutement des 40% restantes sera effectué sur la base de la compétence. Quatre catégories ne sont pas concernées par ce projet de loi, selon les parties concernées par le recrutement dans la fonction publique.

Il s’agit des familles des martyrs et des blessés de la Révolution qui seront recrutés après la publication de la liste finale, des bénéficiaires de l’amnistie générale, en plus des candidats à certains postes de la fonction publique comme le ministère de la Jeunesse et des Sports qui ont leur propre statut et les handicapés dont 1% devront être recrutés en vertu de la loi de 2005.

Ces concours seront ouverts au profit des candidats sans emplois ou exerçant une activité provisoire ainsi qu’à tous ceux qui ont bénéficié des différents programmes d’emploi. Dans ce cadre, un portail web a été ouvert, comportant les offres d’emploi dans la fonction publique ainsi que la date de chaque concours et toutes les données utiles aux candidats.

Force est de constater que, les efforts déployés par le gouvernement provisoire, en matière de création d’emploi dans la fonction publique, ne sont qu’une goutte dans l’océan de chômeurs tunisien. L’emploi des diplômés ne sont cependant pas un mythe, quand on arrive à mettre une politique bien étudiée, on arrive à employer une grande majorité de jeunes chômeurs. Ce qui bloque dans la course à l’embauche, c’est le manque de dynamisme de la coopération entre les différentes parties concernées par cette problématique.

Le secteur privé a pour sa part un rôle important, celui de coopérer avec les institutions étatiques dans le but de trouver des solutions pérennes et efficaces pour dynamiser le marché de l’emploi, et sortir le pays de la crise.

Nadia Ben Tamansourt

par -
Le chômage des jeunes diplômés de l'enseignement supérieurs a été

Le chômage des jeunes diplômés de l’enseignement supérieurs a été, sans conteste l’un des ferments de la révolution du 14 janvier 2011. Beaucoup de diplômés issus de cursus universitaires, dans le secteur tertiaire en particulier, se sont retrouvés déclassés une fois sur le marché de l’emploi.

Cependant, une amélioration légère a été observée au niveau du taux de chômage au cours du premier trimestre de 2012, passant de 18,9% au cours du 4ème trimestre 2011, à 18,1%.

Le nombre des chômeurs est estimé à 709,7 mille personnes, au cours des trois premiers mois de 2012, parmi une population active d’environ 3.916,8 mille personnes. Le nombre des employés actifs s’est accru à 3.207,1 mille personnes en 2012, dont 2.423,9 mille personnes de sexe masculin et 783,2 mille de sexe féminin.

Des chiffres rassurants et qui ont encouragé le gouvernement provisoire à lancer de nouveaux concours d’entrée à la fonction publique prévus en juillet et août prochains pour le recrutement de 25 mille jeunes afin de réduire le chômage.

C’est dans ce contexte que, le projet de loi n°7 relatif aux dispositions exceptionnelles pour le recrutement dans la fonction publique pour l’année 2012 a été examiné récemment par la commission de la législation générale en présence de membres du gouvernement.

Ce projet de décret de loi prévoit, outre le programme de recrutement dans la fonction publique par voie de concours externes, le recrutement directe d’un membre des familles des blessés et martyrs de la révolution et des bénéficiaires de l’amnistie générale.

De même, cette nouvelle loi permettra de recruter 60% des candidats sur la base de l’âge (les plus âgés) et de l’année d’obtention du diplôme. Le recrutement des 40% restantes sera effectué sur la base de la compétence. Quatre catégories ne sont pas concernées par ce projet de loi, selon les parties concernées par le recrutement dans la fonction publique.

Il s’agit des familles des martyrs et des blessés de la Révolution qui seront recrutés après la publication de la liste finale, des bénéficiaires de l’amnistie générale, en plus des candidats à certains postes de la fonction publique comme le ministère de la Jeunesse et des Sports qui ont leur propre statut et les handicapés dont 1% devront être recrutés en vertu de la loi de 2005.

Ces concours seront ouverts au profit des candidats sans emplois ou exerçant une activité provisoire ainsi qu’à tous ceux qui ont bénéficié des différents programmes d’emploi. Dans ce cadre, un portail web a été ouvert, comportant les offres d’emploi dans la fonction publique ainsi que la date de chaque concours et toutes les données utiles aux candidats.

Force est de constater que, les efforts déployés par le gouvernement provisoire, en matière de création d’emploi dans la fonction publique, ne sont qu’une goutte dans l’océan de chômeurs tunisien. L’emploi des diplômés ne sont cependant pas un mythe, quand on arrive à mettre une politique bien étudiée, on arrive à employer une grande majorité de jeunes chômeurs. Ce qui bloque dans la course à l’embauche, c’est le manque de dynamisme de la coopération entre les différentes parties concernées par cette problématique.

Le secteur privé a pour sa part un rôle important, celui de coopérer avec les institutions étatiques dans le but de trouver des solutions pérennes et efficaces pour dynamiser le marché de l’emploi, et sortir le pays de la crise.

Nadia Ben Tamansourt

par -
Selon les derniers chiffres de l’INS

Selon les derniers chiffres de l’INS, le taux de chômage a enregistré, au cours du premier trimestre de l’année 2012, une légère baisse, en passant de 18,9% au cours du 4ème trimestre 2011, à 18,1%.

Le nombre des chômeurs a été estimé à environ 709,7 mille personnes, au cours des trois premiers mois de 2012, parmi une population active d’environ 3,917 millions personnes. Durant cette année, le nombre des employés actifs a atteint 3,207 millions personnes dont 2,424 millions personnes de sexe masculin et 783,2 mille de sexe féminin.

Par contre, selon le recensement de novembre 2011, le nombre net des emplois créés en faveur des hommes est estimé à 18,9 mille postes en 2012, contre 17,5 mille emplois en faveur des femmes.

Par genre, les hommes représentent 14,9% en 2012, contre 15,4% en 2011, alors que les sans emplois parmi les femmes représentent 26,6% pendant la même période de l’année en cours contre 28,2% durant les 3 derniers mois de 2011.

Selon les régions, le taux le plus élevé est enregistré dans sud du pays, soit 27,4% pour le sud-est et 28,4% pour le sud-ouest. Par contre, ce taux a été estimé à 17,7% pour le Grand- Tunis, 13,2% au Nord-est, 21% pour le Nord-ouest, 13,7% pour le Centre et 20,5% dans la région du Centre-ouest.

Par tranche d’âge, le taux de chômage s’élève à 35,6 % chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans contre 37,8% au cours du quatrième trimestre de l’année écoulée.

Pour les personnes ayant un niveau supérieur, le taux de chômage s’est élevé à 33,1% en 2012, contre 30,5% en 2011, alors que le nombre des diplômés de l’enseignement supérieur en chômage a atteint 221,1 mille, soit un taux de chômage de 34,2%, dont 21% chez les hommes et 49,4% chez les femmes.

par -
Le Jort du 10 avril 2012

Le Jort du 10 avril 2012, a publié un arrêté stipulant que «Slaheddine Dhambri, magistrat de troisième grade, chargé de mission, directeur général des études juridiques et du contentieux au ministère de l’intérieur, est maintenu en position d’exercice après l’âge de mise à la retraite, pour la durée d’une deuxième année, à partir du 1er mars 2012».Cela semble contraire à toutes les déclarations officielles et à la stratégie du ministre de la réforme administrative et à toute la stratégie d’emploi d’un pays qui en compte déjà presqu’un million de chômeurs  !!

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Des affrontements ont éclaté entre manifestants et policiers dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville d’Al-Hoceïma, a constaté une équipe de...

SPORT

Reseaux Sociaux