Tags Posts tagged with "Tunisie, clan Ben, Ali,"

Tunisie, clan Ben, Ali,

par -
Le clan Ben Ali captait plus que 20% des bénéfices du secteur privé du pays grâce à un cadre réglementaire qui protégeait ses intérêts

Le clan Ben Ali captait plus que 20% des bénéfices du secteur privé du pays grâce à un cadre réglementaire qui protégeait ses intérêts de la concurrence, a affirmé la Banque mondiale jeudi.

Pendant les dix dernières années du régime, le « code d’incitations aux investissements » a été modifié à 25 reprises afin de restreindre l’accès des investisseurs au marché tunisien et « protéger les intérêts du clan (présidentiel) de la concurrence », soutient le rapport qui est publié à un moment où les tiraillements politiques sur le retour des anciens du régime de Ben Ali sur la scène politique deviennent de plus en plus exacerbés.

Le code électoral , qui sera soumis à la plénière de l’ANC à partir de la semaine prochaine , comporte un article qui interdit aux dirigeants de l’ancien régime de se représenter aux prochaines élections ,suscitant une grande polémique ; et ce nouveau rapport de la Banque Mondiale devrait donner des arguments aux partis politiques (essentiellement Ettakattol ,le CPR et une frange d’Ennahdha ) qui défendent l’exclusion des personnalités politiques qui ont travaillé avec Ben Ali .

« L’ancien régime tunisien utilisait les réglementations existantes et en édictait de nouvelles pour en faire bénéficier les membres de la famille de Ben Ali et ceux qui étaient proches du régime », indique un rapport de la Banque Mondiale , relevant que ce clan empochait fin 2010 « plus de 21% » des bénéfices réalisés par le secteur privé via un réseau d’entreprises placé sous son contrôle direct.

Ben Ali et ses proches sont accusés par les gouvernements issus de la révolution , et l’opinion publique nationale d’avoir détourné entre 15 et 50 milliards de dollars tout au long des 23 années de règne.

Dans des secteurs fortement concurrentiels et qui génèrent de la valeur ajoutée ,comme le bâtiment et la téléphonie , la part de marché d’une société détenue par le clan Ben Ali était ainsi en moyenne 6,3% plus importante que celle d’une société concurrente, indique le rapport qui a eu accès aux comptes de 220 entreprises contrôlées par le pouvoir , avant 2011.

L’ouverture économique du pays, louée en son temps par la communauté internationale, n’était qu’un « mirage », et l’intervention de l’Etat dans la politique industrielle était « un écran de fumée dissimulant des situations de rente », affirme Bob Rijkers, un des auteurs de ce rapport .

La Banque mondiale , de même que le Fonds monétaire international (FMI) ont souvent érigé la Tunisie et ses taux de croissance comme un « modèle pour les autres pays en développement » pour la réussite des réformes et la réalisation d’un rythme de croissance régulier ,mais les «graves défauts » dont la corruption , n’ont pas été relevés par ces deux instances , reconnait le rapport .

Le rapport rappelle que le nouveau régime tunisien a confisqué 550 propriétés immobilières, 48 bateaux et yachts, 367 comptes bancaires et près de 400 entreprises appartenant au clan Ben Ali.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux