Tags Posts tagged with "Tunisie, cybercriminalité,"

Tunisie, cybercriminalité,

par -
0
La cybercriminalité est l’ensemble des infractions pénales réalisées via les réseaux informatiques

La cybercriminalité est l’ensemble des infractions pénales réalisées via les réseaux informatiques, en particulier sur le réseau internet. Elle est constituée à la fois par des atteintes aux biens tels que la fraude sur les cartes bancaires, le piratage d’ordinateurs, etc…Face à de tels dangers, les actions de lutte contre cette tendance se multiplient, mais les spécialistes sont encore loin de pouvoir l’éradiquer ou de réduire le taux d’infractions criminelles perpétrées !

Partant par cette optique, le ministère des Technologies de l’Information et de la communication, a récemment annoncé la création officielle de l’Agence technique des télécommunications (ATT). Il s’agit d’une institution publique à caractère administratif et indépendante financièrement mais placée sous la tutelle du ministère des TIC, ayant vocation à fournir l’assistance technique aux enquêtes judiciaires concernant la lutte contre la cybercriminalité.

Toujours selon la même source, la création de cette agence vient confirmer la conviction de la nécessité de protéger le cyberspace national comme l’espace immatériel ou virtuel national, des crimes en parallèle avec la protection de l’espace réel et matériel du pays.

L’agence veillera, également, à renforcer les principes de respect des droits de l’homme et contribuera à l’établissement des garanties nécessaires pour protéger les données personnelles et mettre en place des règles de transparence dans les enquêtes sur les crimes du cyberspace.

Le département des TIC a aussi indiqué qu’il a mis en place un ensemble de garanties juridiques, procédurales, structurelles, réglementaires et de contrôle dans l’objectif de consacrer, dans le cadre des activités de l’agence, le principe du respect des droits de l’homme, la protection des données personnelles, la liberté d’expression sur Internet et le droit d’accès libre à l’information.

Force est de remarquer que non seulement le ministère des Technologies de l’Information et de la communication est concerné par ce sujet mais aussi toutes les entreprises spécialisées dans le secteur des tics lesquelles sont appelées aujourd’hui à fournir des efforts assidus afin de lutter contre la la cybercriminalité, et ce à travers l’organisation des sessions de formation au profit des employés. Il s’agit de se familiariser avec les techniques de vigilance informatique et les tests d’intrusion et de découvrir les profils de cybercriminels. La formation permettra, en outre, d’identifier les moyens fiables pour sécuriser le système d’information avec des méthodes simples…

N.B.T

par -
0
La cybercriminalité est l’ensemble des infractions pénales réalisées via les réseaux informatiques

La cybercriminalité est l’ensemble des infractions pénales réalisées via les réseaux informatiques, en particulier sur le réseau internet. Elle est constituée à la fois par des atteintes aux biens tels que la fraude sur les cartes bancaires, le piratage d’ordinateurs, etc…Face à de tels dangers, les actions de lutte contre cette tendance se multiplient, mais les spécialistes sont encore loin de pouvoir l’éradiquer ou de réduire le taux d’infractions criminelles perpétrées !

Partant par cette optique, le ministère des Technologies de l’Information et de la communication, a récemment annoncé la création officielle de l’Agence technique des télécommunications (ATT). Il s’agit d’une institution publique à caractère administratif et indépendante financièrement mais placée sous la tutelle du ministère des TIC, ayant vocation à fournir l’assistance technique aux enquêtes judiciaires concernant la lutte contre la cybercriminalité.

Toujours selon la même source, la création de cette agence vient confirmer la conviction de la nécessité de protéger le cyberspace national comme l’espace immatériel ou virtuel national, des crimes en parallèle avec la protection de l’espace réel et matériel du pays.

L’agence veillera, également, à renforcer les principes de respect des droits de l’homme et contribuera à l’établissement des garanties nécessaires pour protéger les données personnelles et mettre en place des règles de transparence dans les enquêtes sur les crimes du cyberspace.

Le département des TIC a aussi indiqué qu’il a mis en place un ensemble de garanties juridiques, procédurales, structurelles, réglementaires et de contrôle dans l’objectif de consacrer, dans le cadre des activités de l’agence, le principe du respect des droits de l’homme, la protection des données personnelles, la liberté d’expression sur Internet et le droit d’accès libre à l’information.

Force est de remarquer que non seulement le ministère des Technologies de l’Information et de la communication est concerné par ce sujet mais aussi toutes les entreprises spécialisées dans le secteur des tics lesquelles sont appelées aujourd’hui à fournir des efforts assidus afin de lutter contre la la cybercriminalité, et ce à travers l’organisation des sessions de formation au profit des employés. Il s’agit de se familiariser avec les techniques de vigilance informatique et les tests d’intrusion et de découvrir les profils de cybercriminels. La formation permettra, en outre, d’identifier les moyens fiables pour sécuriser le système d’information avec des méthodes simples…

N.B.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE