Tags Posts tagged with "Tunisie, Elections, Kamel Jendoubi,"

Tunisie, Elections, Kamel Jendoubi,

par -
0

Intervenant, ce soir,  lors du journal télévisé de Wataniya 1, Le président de l’ISIE, Kamel Jendoubi, a  affirmé que les résultats des élections pour la Constituante ne seront pas connus avant mardi après-midi, expliquant cette  durée par la succession des étapes du processus intervenant immédiatement après la fin du vote et la fermeture des bureaux de vote, précisant que, au moment où il parlait, les opérations de vote se poursuivaient dans maintes circonscriptions.

Il a cependant indiqué qu’il ne peut être question, dimanche soir, que d’estimations concernant le taux de participation qui devrait se situer, selon des sources concordantes, entre 60 et 70%. Parallèlement, devait démarrer la phase de dépouillement des bulletins de vote qui sera suivie par c elle de la collecte, puis du placement des urnes dans des containers, ensuite leur acheminement pour permettre que soient connus les premiers résultats provisoires.

Concernant les dépassements, Kamel Jendoubi a  souligné que ceux enregistrés et les irrégularités relevées ne sont pas de nature à influer sur les résultats du scrutin, ajoutant que ces irrégularités concernent pour l’essentiel, le non-respect du silence électoral.

Après avoir exercé dimanche matin son droit de vote, le Premier ministre du gouvernement de transition Béji Caid Essebsi, a affirmé que « le peuple Tunisien écrit aujourd’hui une nouvelle page de son histoire qui sépare deux époques.
Il a qualifié ce rendez-vous électoral de « jour historique » qui a permis au peuple tunisien d’exercer sa souveraineté et d’élire ses représentants au sein de l’Assemblée, relevant que c’est un acquis réalisé par le peuple grâce à son militantisme et aux sacrifices de ses enfants.

« Je prie Dieu que ce processus soit irréversible. Je félicite le peuple pour cet acquis », a lancé M. Caid Essebsi qui s’est dit confiant quant à la volonté du peuple de s’approprier définitivement cet acquis et d’aller de l’avant en tant qu’Etat évolué et souverain.

Lors d’une enquête sur le terrain effectuée par notre envoyée spéciale dans maints bureaux de vote, il lui a été donné de constater, par exemple, devant l’entrée du bureau de vote d’une école primaire à Lafayette,  que des dizaines de personnes faisaient déjà la queue. « Je suis si heureux d’être là, c’est un jour que j’ai jamais imaginé ; mais voila, je le vis aujourd’hui » nous a déclaré Ahmed Amine, l’un des milliers de Tunisiens qui sont descendus dans les rues, le 14 janvier, pour manifester contre le chômage et la pauvreté. Pour lui, c’est une « victoire historique« . Enthousiaste et optimiste, Mohamed, pour sa part, est très heureux de vivre ces moments historiques. «J’attendais ce moment historique depuis des mois pour accomplir mon devoir électoral. Je profite de  cette occasion pour inviter tous les jeunes à voter librement pour reconstruire notre pays».

Abdallah, retraité partage les mêmes propos« C’est un rêve devenu réalité », a-t-il dit  saisissant  cette opportunité pour rappeler comment sous Ben Ali « les résultats, truqués, étaient toujours connus d’avance».

Enthousiastes et optimistes malgré les empêchements.

9H15 à Sidi Hassine, le vote n’a pas commencé encore en raison de l’absence des membres des bureaux, mais un grand nombre des jeunes, et de moins jeunes  se pressent. Résultat, les gens présents ne savent pas à qui s’adresser. « C’est vraiment difficile, car tout cela est nouveau. Toutefois, il faut patienter pour que les élections réussissent », a reconnu Ismail, fonctionnaire. Et d’ajouter : « Après 23 ans de corruption, on est libre de faire notre propre choix. Alors, cela mérite vraiment d’attendre et encore attendre « 
Plus loin à Ennaser et au Bardo, les mêmes réactions à ce vote historique. Linda, jeune fille qui a fait la queue pendant une heure n’a pas manqué d’exprimer sa fierté « C’était magnifique», commente-t-elle.

Pour sa part, le responsable du bureau de vote à Ennasr II, a affirmé que  « l’affluence a dépassé les estimations, et tout va bien. Un bon signe pour ce premier test démocratique »

Samia, l’une des observatrices nationales, déjà présente pour s’assurer qu’il n’y a pas de fraudes, a relevé le bon déroulement de l’opération de vote. « Globalement, cela s’est bien passé malgré la grande affluence des gens. On est très heureux. Pas d’abus à signaler»

« C’est plus qu’un bon signe« ,  Iyadh Ben Achour  affirmant la ferme volonté des Tunisiens de rompre avec les années précédentes. « C’est une victoire de voir les tunisiens voter« , a-t-il ajouté.

De même, le président de la commission électorale (ISIE), Kamel Jendoubi, a déclaré que l’affluence des Tunisiens pour élire une assemblée constituante a dépassé toutes les attentes. Il vient d’ajouter au cours d’une conférence de presse que le taux de participation pourrait dépasser les 60% ».
 

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE