Tags Posts tagged with "Tunisie, Energie solaire,"

Tunisie, Energie solaire,

par -
0
La France a mobilisé 1

La France a mobilisé 1,7 millions d’euros en dons du trésor au bénéfice de quatre projets innovants dans les énergies solaires qui sont en cours de mise en œuvre, notamment dans les régions défavorisées de la Tunisie, et ce à travers le fonds français d’étude et d’aide au secteur privé (FASEP).

Un mémorandum d’entente a été signé, dernièrement, entre le secrétaire d’État chargé du Développement régional Noureddine Kaabi et le ministre français chargé du Développement, Pascal Canfin.

Dans une déclaration à la presse, celui-ci a réaffirmé le soutien de la France à l’innovation verte en Tunisie : « Notre objectif, à travers la signature de cette convention, est de renforcer notre partenariat en Tunisie dans les énergies renouvelables notamment en matière d’énergie solaire », a-t-il indiqué en précisant, cependant, que cette ressource n’est pas suffisamment exploitée en Tunisie.

C’est ainsi qu’il a souligné l’importance de ce projet dans la création de la valeur économique en Tunisie, faisant savoir qu’il s’agit là de l’une des priorités de la politique de développement en Tunisie ainsi que partout dans le monde. « Nous encourageons nos partenaires à se développer dans le secteur des énergies renouvelables comme solution pour se développer économiquement et remédier, par conséquent, aux problèmes globaux comme les changements climatiques et la lutte contre la désertification. « La France veut être un acteur de développement partout dans le monde dans les énergies renouvelables. Notre coopération avec la Tunisie se traduit par la signature de cette convention », a-t-il dit.

De son côté, Noureddine Kaabi a précisé que la France a été toujours aux côtés de la Tunisie et que la France est considérée comme le premier partenaire de la Tunisie, non seulement dans les énergies renouvelables mais aussi dans plusieurs autres secteurs. Et de préciser que plusieurs visites seront programmées entre les responsables des deux pays dans l’objectif d’ouvrir de nouveaux horizons dans plusieurs domaines tout en se basant sur les liens de coopération qui unissent les uns et les autres.

Il a insisté, en outre, sur la nécessité de renforcer la coopération entre les deux pays notamment dans cette phase de transition démocratique par laquelle passe la Tunisie aujourd’hui, et ce dans l’objectif de réussir cette espérience.

L’intervention de la France dans le développement des énergies renouvelables s’inscrit, en effet, dans le cadre de partenariats mutuellement bénéfiques avec le gouvernement tunisien et en association avec des sociétés françaises.

Il s’agit, en premier lieu, de financer, dans le cadre d’études en amont, quatre projets dans des zones les plus défavorisées comme Kébili et Gabès.

Dans le gouvernorat de Kébili, la France financera un projet de générateurs solaires photovoltaïques à concentration pour le pompage et l’irrigation en zone aride. 1300 agriculteurs sont potentiellement concernés par ce projet. Dans le gouvernorat de Gabès, la France financera une centrale photovoltaïque alimentant une station d’épuration.

La France financera également un démonstrateur de 50 kW de technologies photovoltaïques à concentration avec une solution de stockage et de lissage de la production sur le site de l’école nationale des ingénieurs de Tunis (ELITE). Il s’agit aussi de financer une centrale solaire thermodynamique à miroirs de Fresnel d’environ 3 MW au bénéfice de la société tunisienne d’électricité et de gaz (Steg).

Depuis janvier 2011, la France a mobilisé 3 millions d’euros de dons du Trésor sur le secteur des énergies renouvelables et de l’environnement en Tunisie.

Il ya lieu de signaler, dans ce cadre, que le fonds d’étude et d’Aide au Secteur Privé (FASEP), finance en dons du Trésor des prestations de services français dans le cadre d’études en amont. Créé en 2009, son volet FASEP « Innovation Verte » est ouvert au financement de projets de démonstration de technologies « vertes » portées par des entreprises françaises innovantes.

K.T

par -
0
La France a mobilisé 1

La France a mobilisé 1,7 millions d’euros en dons du trésor au bénéfice de quatre projets innovants dans les énergies solaires qui sont en cours de mise en œuvre, notamment dans les régions défavorisées de la Tunisie, et ce à travers le fonds français d’étude et d’aide au secteur privé (FASEP).

Un mémorandum d’entente a été signé, dernièrement, entre le secrétaire d’État chargé du Développement régional Noureddine Kaabi et le ministre français chargé du Développement, Pascal Canfin.

Dans une déclaration à la presse, celui-ci a réaffirmé le soutien de la France à l’innovation verte en Tunisie : « Notre objectif, à travers la signature de cette convention, est de renforcer notre partenariat en Tunisie dans les énergies renouvelables notamment en matière d’énergie solaire », a-t-il indiqué en précisant, cependant, que cette ressource n’est pas suffisamment exploitée en Tunisie.

C’est ainsi qu’il a souligné l’importance de ce projet dans la création de la valeur économique en Tunisie, faisant savoir qu’il s’agit là de l’une des priorités de la politique de développement en Tunisie ainsi que partout dans le monde. « Nous encourageons nos partenaires à se développer dans le secteur des énergies renouvelables comme solution pour se développer économiquement et remédier, par conséquent, aux problèmes globaux comme les changements climatiques et la lutte contre la désertification. « La France veut être un acteur de développement partout dans le monde dans les énergies renouvelables. Notre coopération avec la Tunisie se traduit par la signature de cette convention », a-t-il dit.

De son côté, Noureddine Kaabi a précisé que la France a été toujours aux côtés de la Tunisie et que la France est considérée comme le premier partenaire de la Tunisie, non seulement dans les énergies renouvelables mais aussi dans plusieurs autres secteurs. Et de préciser que plusieurs visites seront programmées entre les responsables des deux pays dans l’objectif d’ouvrir de nouveaux horizons dans plusieurs domaines tout en se basant sur les liens de coopération qui unissent les uns et les autres.

Il a insisté, en outre, sur la nécessité de renforcer la coopération entre les deux pays notamment dans cette phase de transition démocratique par laquelle passe la Tunisie aujourd’hui, et ce dans l’objectif de réussir cette espérience.

L’intervention de la France dans le développement des énergies renouvelables s’inscrit, en effet, dans le cadre de partenariats mutuellement bénéfiques avec le gouvernement tunisien et en association avec des sociétés françaises.

Il s’agit, en premier lieu, de financer, dans le cadre d’études en amont, quatre projets dans des zones les plus défavorisées comme Kébili et Gabès.

Dans le gouvernorat de Kébili, la France financera un projet de générateurs solaires photovoltaïques à concentration pour le pompage et l’irrigation en zone aride. 1300 agriculteurs sont potentiellement concernés par ce projet. Dans le gouvernorat de Gabès, la France financera une centrale photovoltaïque alimentant une station d’épuration.

La France financera également un démonstrateur de 50 kW de technologies photovoltaïques à concentration avec une solution de stockage et de lissage de la production sur le site de l’école nationale des ingénieurs de Tunis (ELITE). Il s’agit aussi de financer une centrale solaire thermodynamique à miroirs de Fresnel d’environ 3 MW au bénéfice de la société tunisienne d’électricité et de gaz (Steg).

Depuis janvier 2011, la France a mobilisé 3 millions d’euros de dons du Trésor sur le secteur des énergies renouvelables et de l’environnement en Tunisie.

Il ya lieu de signaler, dans ce cadre, que le fonds d’étude et d’Aide au Secteur Privé (FASEP), finance en dons du Trésor des prestations de services français dans le cadre d’études en amont. Créé en 2009, son volet FASEP « Innovation Verte » est ouvert au financement de projets de démonstration de technologies « vertes » portées par des entreprises françaises innovantes.

K.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE