Tags Posts tagged with "Tunisie, Front Islah, salafiste"

Tunisie, Front Islah, salafiste

par -
0
Le chef du premier  parti salafiste légalisé en Tunisie

Le chef du premier parti salafiste légalisé en Tunisie, a assuré que sa formation entend montrer que la démocratie et la stricte adhésion à l’islam pourraient coexister en Tunisie, le pays laïc d’où est parti le printemps arabe.

Le principal défi pour le parti du Front Islah, qui a été autorisé, le 11 mai dernier, par le gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahdha, consiste à changer la perception erronée que l’on se fait des salafistes en Tunisie, qui  » sont la cible d’une campagne de dénigrement orchestrée par les laïcs », a déclaré le chef du parti, Mohamed Khouja, dans un entretien téléphonique à Bloomberg .

Le principe de la liberté défendue par la démocratie n’est pas mis en œuvre contre l’islam, et « nous ne voyons pas une contradiction entre la charia et le modernisme contemporain, » a ajouté Mohamed Khouja , se référant à la loi islamique telle qu’elle est formulé dans la langue arabe.

Le soulèvement de la Tunisie qui a commencé, en décembre 2010, a été le point de départ d’une vague de protestations de masse à travers le monde arabe qui ont ont conduit à la chute de leurs présidents. Depuis lors, les islamistes sont au pouvoir, dominant les parlements en Tunisie et en Egypte.

En outre, les salafistes , qui sont partisans d’une interprétation plus stricte de l’islam, ont émergé comme une force politique après des décennies de répression par les gouvernements laïques dans ces pays.

La montée en puissance des salafistes a suscité des inquiétudes parmi les laïcs et autres courants politiques dans la mesure où ils peuvent chercher à imposer des préceptes islamiques stricts, par le biais de la restriction des droits de la femme, l’interdiction de la vente d’alcool dans les restaurants ou la mixité sur les plages.

Mohamed Khouja a souligné que Islah « est un parti politique fondé sur les principes de la réforme dans le cadre de l’héritage islamique, et nous n’allons pas utiliser la force pour interdire le vin ou les maillots de bain. » Au lieu de cela, le parti fera appel à « la persuasion et aux conseils » pour changer les attitudes, a-t-il dit.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, a fait une grosse annonce lors du 27ème sommet Afrique-France, à Bamako, au Mali. Samedi 14 janvier 2017,...

SPORT