Tags Posts tagged with "Tunisie, gouvernance,"

Tunisie, gouvernance,

par -
0
Dans le cadre de la mise en place des mécanismes de gouvernance dans les secteurs public et privé à travers l’utilisation des normes relatives à la qualité et les comportements socialement responsables

Dans le cadre de la mise en place des mécanismes de gouvernance dans les secteurs public et privé à travers l’utilisation des normes relatives à la qualité et les comportements socialement responsables, une convention de coopération sera signée, ce mardi 17 juillet, entre le ministre chargé de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption et l’Institut national de la normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI).
L’objectif est de promouvoir une culture de la responsabilité sociétale de l’institution fondée sur les principes de transparence, la responsabilisation, le respect des droits de l’homme et les respects des exigences de la loi et les conventions et les normes internationales.

par -
0
832 est le nombre des entreprises qui ont adhéré au programme de mise à niveau  (PMN) depuis

832 est le nombre des entreprises qui ont adhéré au programme de mise à niveau  (PMN) depuis l’avènement de la révolution. Au terme du premier semestre 2012, seulement 245 entreprises ont été touchées par ce programme.

Un chiffre rassurant, selon le directeur du PMN, Mohamed Taher Lasoued, et qui démontre  l’attachement des industriels à l’investissement en Tunisie postrévolutionnaire malgré une conjoncture assez critique.

En effet, 161 plans de mise à niveau ont été approuvés pour des investissements de l’ordre de 258 millions de dinars, ce qui correspond à une croissance remarquable par rapport 2010, soit 104 plans approuvés.

313 investissements technologiques à caractère prioritaire ont été approuvés jusqu’au fin juin 2012. Le rythme de déblocage continue de façon habituelle. D’ailleurs, les entreprises industrielles ont bénéficié, durant la période 2011-2012, d’une enveloppe de 73 millions de dinars

Pour l’innovation, considérée comme un catalyseur de développement des entreprises industrielles, Mohamed Taher Lassoued a fait remarquer, dans une déclaration à Africanmanager, que 13 projets ont été approuvés dans le cadre du programme de recherche et développement, ce qui porte le nombre des projets à 45. Des projets qui touchent plusieurs secteurs, notamment  les médicaments dont on cite également l’association du principe actif.

Pour le programme relatif à l’attestation des projets innovants, Mohamed  Lassouad a indiqué que 21 projets ont été approuvés. Le nombre total des projets approuvés jusqu’au fin juin a atteint 46 dont la fabrication des modules photovoltaïques, l’extraction des fibres Alpha, l’e-commerce et la fabrication des verres de sécurité.

Des efforts louables ont été déployés afin de stimuler un grand nombre des entreprises industrielles. D’ailleurs, le service en ligne a été développé permettant aux entreprises de suivre le traitement de leurs dossiers à distance. Notons qu’une campagne de sensibilisation a été lancée, depuis juillet 2011, dans le but de promouvoir ce service. Depuis son lancement, 253 entreprises ont accédé à ce service..

En dépit des résultats affichés, le responsable a affirmé que la restructuration financière des entreprises industrielles adhérentes au PMN, demeure le problème majeur qui touche le tissu industriel.  Environ 73% des entreprises font face à des difficultés financières et que le programme de restructuration financière dont l’application a débuté, en 2011, comporte le renforcement des ressources de ces entreprises.
Cet appui se base sur une ligne de crédit, mobilisé par le budget de l’Etat et un fonds de restructuration (fonds commun de placement à risque) qui participe aux capitaux des entreprises pour augmenter leurs fonds propres. Jusqu’aujourd’hui, 21 entreprises uniquement ont bénéficié de ce mécanisme.

Une responsabilité qui incombe non seulement au gouvernement mais aussi aux entreprises.  » Il faut qu’on mobilise assez des bailleurs de fonds, les banques et les Sicars afin de soutenir davantage les entreprises industrielles », a précisé Mohamed  Lassoued avant d’ajouter que   » les entreprises sont appelées à jouer un rôle déterminant pour remédier à cette situation. Ceci ne se fera qu’à travers une réforme du système de gouvernance ».

 

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

SPORT

0
Les handballeurs espagnols ont surclassé la Slovénie (36-26) lors de la "finale" du groupe B du tour préliminaire du Mondial-2017 et pris du coup la...