Tags Posts tagged with "Tunisie, Jendouba,"

Tunisie, Jendouba,

par -
0
Le ministère du tourisme serait actuellement en discussion avec la société italienne «3H». Cette société

Le ministère du tourisme serait actuellement en discussion avec la société italienne «3H». Cette société, travaillant dans le domaine du conseil, sera chargée d’étudier les opportunités en matière de tourisme alternatif de la région de Jendouba, pour les mettre en valeur. La société, qui sera recrutée et payée par le ministère, sera chargée de l’élaboration d’une stratégie de mise en valeur et d’exploitation des gisements touristique de toute la région de Jendouba.

par -
0
Vendredi

Vendredi, 20 juillet, 2012, le ministre du Développement régional et de la Planification, jamelleddine Gharbi, a effectué une visite pour inaugurere ou faire le point sur une vingtaine de projets dans la région de Jendouba. La visite du ministre a été faite à la demande des promoteurs des projets de cette région. Les projets qui devraient générer plus de 1800 emplois ont été implantés dans différents sites, à savoir Fernana. Bni mtir. Ain Drahem. Tabarka. Boussalem et Irtiyeh. Il s’agit de projets nouvellement lancés. Le coût d’investissement estimé dépasse les 70 millions de dinars.

L’unité de production de tomates séchées de la jeune promotrice, Samia Karoui était le premier projet visité par le ministre. Installé dans la région de Fernena, il s’agit d’une unité totalement exportatrice qui emploie actuellement environ 30 personnes. Le marché visé est l’Italie. Le coût d’investissement de ce projet est d’environ 3 millions de dinars. Une station thermale avec traitement naturel a été aussi visitée. Ce projet va permettre la création de 70 emplois. Le projet sera prêt fin 2012. La station est composée d’un restaurant, 9 chambres et 5 suit. Elle cible les clients haut de gamme. Un projet pour la production de médicaments a été aussi visité. Situé dans la région de Tabarka, cette unité qui a nécessité une enveloppe de 6,7 millions de dinars devrait créer environ 70 emplois.

Le ministre a également rendu visite au projet d’une usine de connecteurs d’essuie-glaces, implantée à Tabarka. Ce projet va créer 140 emplois. Un autre projet pour le conditionnement de l’eau minérale situé dans la région de Tabarka. Le montant investi dans ce projet est d’environ 5 millions de dinars. Le nombre d’emplois à créer est de l’ordre de 150. Un centre de théâtre a été aussi visité dans cette région. Ce projet a nécessité 9 millions de dinars et va permettre la création de 230 emplois. Le taux de réalisation de ce projet est aux alentours de 80%.

Une visite a été aussi accomplie par le ministre qui a été accompagné de plusieurs responsables et journalistes à l’hôpital régional de Tabarka. D’un coût estimé à 6,8 millions de dinars, le projet va permettre la création de 110 postes d’emploi.

Dans le gouvernorat de Jendouba, plusieurs projets seront aussi créés dont notamment, le projet de la ville économique dans la zone industrielle à Jendouba-Nord, une zone de libre échange à Ghardimaou, un pôle technologique pluridisciplinaire, outre la modernisation de la ligne ferroviaire Tunis/Ghardimaou/Tabarka.

Les autres projets qui ont été visités ont concerné une polyclinique de radiologie. Les investissements alloués à ce projet sont d’environ 3 millions de dinars. 70 emplois vont être créés grâce à ce projet. 4,8 millions de dinars est le coût d’une polyclinique baptisée « clinique les anges ». C’est aussi un projet qui va permettre la création de 70 projets.

De nouveaux projets ont concerné également la réalisation d’une unité de production des compresses médicales (2,3MD, 26 emplois), d’une unité de conditionnement des huiles alimentaires (1,7MD, 35 emplois), et d’une unité pour la production de plaques photovoltaïques (11 MD, 50 emplois) outre la création d’une société japonaise pour la production des câbles de voitures.

Jamelledine Gharbi a effectué, également, une visite à l’aéroport de Tabarka. Au cours de cette rencontre, le ministre a reproché aux responsables, l’absence d’une stratégie et de vision claire pour le développement de ce site qui a nécessité des investissements colossaux de l’ordre de 50 millions de dinars.

Khadija Taboubi

par -
0
La réunion de conciliation tenue

La réunion de conciliation tenue, dimanche, au palais du gouvernement à la Kasbah, entre une délégation gouvernementale et la partie syndicale concernant l’avis de grève émis par l’Union régionale du travail de Jendouba, a été marquée par « l’attachement de la partie syndicale à la grève, bien que la délégation gouvernementale ait donné une suite favorable à plusieurs revendications », indique le premier ministère dans un communiqué rendu public ce dimanche.
La délégation gouvernementale participant à cette réunion a été conduite par le ministre des affaires sociales Khalil Zaouia alors que celle syndicale l’a été par le secrétaire générale adjoint de l’UGTT chargé des Etudes et de la documentation Anouar Ben Gaddour, indique le même communiqué.
La réunion s’est déroulée en présence du Gouverneur de Jendouba et du secrétaire général de l’Union régionale du travail de Jendouba.
Parmi les revendications acceptées par la délégation gouvernementale figurent notamment la réparation des dégâts occasionnés par les inondations dans un délai n’excédant pas le 30 juin, telle que décidée à l’occasion du conseil des ministres, et le principe de réduction du prix de l’eau pour les agriculteurs de la région. Il a été également convenu d’aménager un deuxième canal pour l’adduction de la région en eau potable, le raccordement de la ville de Jendouba à l’autoroute et le démarrage cette année de la construction de la zone industrielle à Erroumani et Ertiah.
En réponse au communiqué rendu public par le gouvernement, le secrétaire général de l’Union régional du travail de Jendouba, Slim Tissaoui a affirmé dans une communication téléphonique avec l’agence TAP que tout ce qui a été convenu avec la délégation gouvernementale « ne consiste qu’en de simples accords préliminaires, qui seront suivis par des commissions chargées de les examiner et qu’il s’agit en plus de promesses sans dates ni délais, et ne comprennent pas de financements clairs au titre de l’année 2012 », ce qui a été à l’origine de l’attachement de la partie syndicale à la grève, décidée pour le 5 juin 2012. La partie syndicale, précise le communiqué, a présenté au cours de cette réunion quatre documents techniques relatifs à des projets de développement régional et d’infrastructure, qui ont été approuvés par la partie gouvernementale qui a décidé de les examiner ultérieurement.

par -
0
Le calme est revenu

Le calme est revenu, mercredi matin, dans le gouvernorat de Jendouba, après la vague de protestations et de violences enregistrées, mardi, marquées par des actes de pillage et de vol de commerces et d’établissements publics, rapporte le correspondant de Radio Shems FM.

Des jeunes appartenant au mouvement Ennahdha ont mis en place, mardi, des comités de quartiers pour veiller à la sécurité des établissements publics et des propriétés privées, en collaboration avec les forces de sécurité et les citoyens.

En revanche, il est prévu que la ville de Ghardimaou, située à la frontière avec l’Algérie enregistre, ce mercredi, un barrage des routes la reliant au gouvernorat, alors qu’il est question d’une grève générale.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Au milieu des collines verdoyantes de Mubuga, à 100 km de la capitale burundaise de Bujumbura, 2 500 personnes se sont réunies hier pour célébrer de manière festive...

SPORT