Tags Posts tagged with "Tunisie, Ken Campbell,"

Tunisie, Ken Campbell,

par -
0
Il est canadien

Il est canadien, tout comme son homonyme, le chroniqueur du Hockey, mais lui, il travaille, depuis novembre dernier, à Tunisiana du groupe qatari Qtel, à la tête de laquelle il a remplacé l’ancien DG Yves Gauthier parti sous de plus beaux cieux. Anglophone, maniant très bien la langue de Voltaire à la canadienne et se risquant même à répliquer parfois, sans complexe mais avec le sourire, en langue arabe.

L’homme connaît très bien l’entreprise de droit tunisien où il était directeur commercial, aux tout débuts de Tunisiana. De La Charguia (Tunis) à Milan (Italie) où il était CEO chez l’opérateur Wind, un trajet à vol d’oiseau, mais le parcours est très riche en expérience et l’a finalement ramené, en CEO, au berceau.

«Ken apporte sa grande expérience et sa maîtrise en matière commerciale et des services aux clients et sera d’un grand secours, pour assurer que les services rendus aux clients maintiennent le niveau de performance le plus élevé possible», avait alors commenté à son propos le Boss de Qtel, Nasser Marafih dans le communiqué annonçant sa nomination.

Tout le bien qu’il en pense, nous l’avons d’ailleurs retrouvé chez les professionnels du secteur qui l’ont déjà rencontré et qui nous en ont souligné le professionnalisme, la technicité, la maniabilité dans la négociation et la grande vision qu’il porte déjà pour l’entreprise dont il a maintenant la charge.

La confiscation des 25 % de Tunisiana appartenant naguère à Sakher El Materi, les visites de grandes personnalités qataries et les déclarations faites à ce propos, ainsi que l’annonce d’un prochain appel d’offres pour une 3ème licence 3G, ont fait que le nouveau CEO était très attendu par toute la place des médias, spécialisés et généralistes. Tous voulaient en savoir plus sur les perspectives de l’entreprise et ses nouveautés.

L’occasion leur en a été fournie, ce vendredi, au siège de Tunisiana. Elle a malheureusement oscillé entre le simple «shaking hands» et la conférence de presse où il ne pouvait, pour le moment, rien dire. Cela nous a été dit par ses services de communication. Ken Campbell ne s’en est pas moins laissé aller à la séance des Q&R.

Le CEO de Tunisiana confirme 6 millions de lignes chez l’opérateur, en précisant qu’il s’agit de lignes actives. Il refusera cependant de préciser le taux de churn (perte de client) et expliquera plus volontiers que son objectif est d’accroître la part de marché de Tunisiana, en tirant profit des opportunités que devrait lui offrir la 3G, le Fixe et l’Internet où il indique que Tunet [FSI tunisien racheté, il y a quelques mois, par Tunisiana] dispose déjà de 15 mille abonnés qu’on «veut doubler dans les prochains mois».

Campbell, qui a s’est gardé d’indiquer si l’opérateur compte baisser ses prix, en feignant d’ignorer que les 3 opérateurs se sont déjà entendus sur une baisse de 30 % du coût de «l’interCo» qui impactera nécessairement le coût de la minute, esquive notre question sur l’avenir des 25 % de Tunisiana confisquées par l’Etat tunisien. Il sera tout aussi évasif sur le débouclage en bourse, du crédit ayant servi au rachat des 25 % par l’ancien propriétaire avant confiscation. «Je ne suis pas vraiment au courant de ce contrat», dit-il. Et le CEO d’ajouter que «Tunisiana en bourse, c’est quelque chose qu’on va considérer, mais pour l’instant, on n’a pas besoin de cash».

Le «shaking hands» entre la presse tunisienne et le nouveau CEO de Tunisiana, s’est ainsi bien passé. Les attentes de la presse en étaient cependant tellement grandes que cette première sortie média de Ken Campbell donnait finalement l’impression qu’elle était presque ratée. La remarque est loin d’être négative. Tous les journalistes présents savaient qu’il avait beaucoup de choses à dire d’une Tunisiana qui n’avait pas trop communiqué depuis la Révolution. Il ne le pouvait apparemment pas et il avait peut-être ses raisons que la raison des journalistes ignorait. A la prochaine donc, Mr Campbell !

Khaled Boumiza

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Futur retraité de la politique peut-être (le président français, François Hollande, ne briguera pas un second mandat en 2017), mais généreux, sans aucun doute...