Tags Posts tagged with "Tunisie, Lac de Bizerte"

Tunisie, Lac de Bizerte

par -
En vue de remédier aux impacts anthropiques passés et de préserver l’environnement d’impacts futurs

En vue de remédier aux impacts anthropiques passés et de préserver l’environnement d’impacts futurs, le ministère de l’Environnement et du Développement Durable a réalisé une étude très détaillée sur « la dépollution et la réhabilitation du bassin versant du Lac de Bizerte ».

Cette étude préconise un véritable faisceau d’actions intégrées, liées par le même objectif commun de dépolluer le basin versant (BV) du lac de Bizerte et améliorer la qualité des eaux du lac même et l’état de ses écosystèmes.

Le projet a été financé au titre du Fonds d’assistance technique de la FEMIP. Ce Fonds utilise des aides non remboursables accordées par la Commission Européenne pour appuyer l’activité d’investissement que la BEI déploie dans les pays du sud de la Méditerranée, en assistant les promoteurs au cours des différentes étapes du cycle des projets.

Selon le rapport, le projet vise à protéger le lac de Bizerte qui est soumis à un ensemble de nuisances occasionnés par les rejets hydriques provenant des zones urbaines, à savoir les rejets industriels divers provenant des zones industrielles, les rejets de déchets solides divers provenant des zones urbaines, les zones rurales et des activités industrielles et les rejets provenant des activités agricoles sur le bassin versant.

Afin d’atteindre ces objectifs, il est primordial que toutes les sources potentielles de pollution soient prises en charge pour être éliminées ou réduites jusqu’au niveau considéré acceptable par les normes. Oublier ou sous-estimer une seule source de pollution pourrait changer radicalement le rapport coûts/bénéfices du projet et en compromettre l’efficacité.

Articulé autour de trois axes, le plan d’assainissement et de protection du lac de Bizerte contre la pollution a déjà débouché sur la fermeture de la décharge municipale de Bizerte, située à proximité du lac et la mise en valeur de son site.

La seconde tranche sera axée sur la maîtrise du traitement de la pollution industrielle émanant de la société de sidérurgie «El Fouledh», à Menzel Bourguiba et comprendra la fermeture et la réhabilitation des décharges environnantes du lac, qui relèvent des municipalités de Menzel Bourguiba, Menzel Jemil et Menzel Abderrahmane ainsi que l’aménagement des cours d’eau déversant dans le lac. La troisième et dernière tranche englobera, notamment, le traitement de la pollution à l’intérieur du lac aux moyens du dragage et de traitement chimique. Il s’agit de restaurer le lac de Bizerte qui s’étale sur 12000 hectares et de l’exploiter pour l’aquaculture, particulièrement, l’élevage des moules et des huîtres, sachant que ce lac peut, d’après les prévisions du plan directeur de l’aquaculture, produire 2000 tonnes de coquillages par an. Malgré les efforts déployés par l’Etat et les Institutions Publiques et par des acteurs économiques privés, les activités anthropiques dans ces bassins versants (pollutions agricoles, industrielles et urbaines) contribuent à la dégradation aiguë de son environnement et affectent sévèrement les eaux et écosystèmes du lac de Bizerte et la frange littorale Méditerranéenne.

Il est à signaler que d’importants progrès ont été réalisés dans le cadre du projet d’investissement mis en œuvre en Tunisie au titre de l’initiative Horizon 2020 de protection environnementale pour la Méditerranée (H2020).

L’étude de faisabilité préliminaire du projet est attendue d’être soumise au cours des 6 prochains mois et elle comprendra des plans préliminaires et d’estimation du coût des diverses interventions prioritaires.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

La compagnie aérienne Air France met le paquet sur le Maroc. Dimanche 26 mars 2017, une nouvelle ligne entre les aéroports Paris-Charles-de-Gaulle et Marrakech...

SPORT