Tags Posts tagged with "Tunisie, Libye, bâtiment, travaux publics"

Tunisie, Libye, bâtiment, travaux publics

par -
0
La Fédération nationale des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics

La Fédération nationale des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics, en collaboration avec la Chambre tuniso-libyenne, le Conseil de l’ordre des architectes et la Fédération des matériaux de construction, a organisé, mercredi, une journée sur le thème: «La rencontre tuniso-libyenne sur la construction et l’urbanisation».

Donnant le ton, Ali Dhaouadi, président de la chambre du commerce tunisio-libyenne a appelé à propulser et dynamiser l’ensemble des conventions économiques et commerciales conclues entre Tripoli et Tunis avant les deux révolutions tunisienne et libyenne. Ceci est de nature à accroître rapidement, le volume des échanges commerciaux et économiques entre les deux pays, a-t-il dit.

Il a souligné que les membres du Conseil national de transition libyen ont promis d’examiner, avec les départements tunisiens concernés, les difficultés rencontrées par les entreprises tunisiennes touchées par la révolution libyenne, et ce, afin d’en trouver les solutions adéquates.

Sur un autre plan, il a souligné l’importance de mettre en place une stratégie future commune et cohérente afin d’inscrire dans la durabilité le partenariat entre la Tunisie et la Libye, affirmant que la relation entre la Tunisie et la Libye « est une relation diversifiée (échanges commerciaux, touristiques et immigrations) et équilibrée dans les deux sens ».

Cette relation revêt une grande dimension sociale », a-t-il dit, relevant que le nombre des entreprises tunisiennes exportatrices vers la Libye, dont la majorité est constituée de PME familiales, « dépasse les statistiques officielles avancées par le ministère du Commerce et du Tourisme passant de 600 à 1200 entreprises.

Il a mis en exergue les opportunités de coopération qu’offre le secteur des travaux publics et rappelé les chantiers gigantesques mis en route dans les deux pays pour moderniser leurs infrastructures.

Selon Abdel Waheb Badi, Ingénieur Bâtiment libyen, « depuis que la révolution libyenne a commencé, l’économie du pays tourne au ralenti. En effet la majorité des travailleurs libyens sont des étrangers dont beaucoup ont préféré quitté le pays pour fuir la violence du conflit. Et l’économie compte beaucoup sur le commerce avec les pays voisins comme la Tunisie, mais les frontières ayant été renforcé, ce commerce est au plus mal.

Il a en outre ajouté que « plusieurs bâtiments ont été gravement détruits pendant la révolution, et nous sommes engagés à reconstruire l’infrastructure de base et des bureaux administratifs… Nous comptons sur la main d’œuvre tunisienne qui est la meilleure et la plus appropriée pour travailler en Libye ».

Nos frères tunisiens » sont appelés à se rendre, dés aujourd’hui, en Libye pour travailler ». »Les tunisiens entrent aujourd’hui en Libye sans visa, a-t-il rappelé, indiquant que la Tunisie est le seul pays exempté actuellement de visa.

La Libye est un pays riche en ressources naturelles et requière les compétences tunisiennes.

Au cours de cette journée, les intervenants ont été unanimes pour souligner que les résultats enregistrés en matière de partenariat tuniso-libyen sont encore en deçà des espoirs escomptés et ont appelé à l’urgence de déployer des efforts conjoints pour les améliorer et les hisser à des paliers supérieurs.

Au chapitre des entraves, investisseurs tunisiens et libyens ont évoqué les problématiques liées aux garanties bancaires, aux procédures douanières et à la conformité des produits aux normes de qualité, soulignant la nécessité d’accélérer la mise en ouvre des accords conclus entre les deux pays dans ce domaine.

Ils ont également appelé à promouvoir le partenariat entre les jeunes promoteurs libyens et tunisiens et à développer la formation professionnelle dans les deux pays, l’objectif étant de garantir une main-d’œuvre qualifiée.

Premier partenaire économique arabe et africain de la Tunisie et cinquième client du pays au niveau international, la Libye conserve toujours son poids dans l’économie tunisienne.

Au delà de l’économique, les liens entre la Tunisie et la Libye revêtent une dimension sociale bien ancrée. La Libye, devenue première destination des Tunisiens, abrite une colonie tunisienne de 60 000 ressortissants.

En 2010, les échanges entre les deux pays ont atteint une valeur de 1500 millions de dinars, soit un taux de 2,6% du total des échanges de la Tunisie avec l’extérieur dont 4,5% d’exportations (1100 MD).

Les importations tunisiennes de la Libye sont évaluées, elles, à 400 MD (1,3% des échanges de la Tunisie avec l’extérieur) dont principalement le pétrole brut.

Le niveau des échanges tuniso-libyens, lesquels ont maintenu le même rythme depuis 5 ou 6 années, a pour la première fois baissé en fin février suite à la révolution du 14 janvier et à l’évolution des évènements survenus en Libye.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...