Tags Posts tagged with "Tunisie, logements sociaux,"

Tunisie, logements sociaux,

par -
L’annonce du programme des 30 mille logements sociaux

L’annonce du programme des 30 mille logements sociaux, ne date pas d’aujourd’hui. Elle remonte à mars 2012, lorsque le chef du Gouvernement en faisait un des points forts de son discours du budget devant la Constituante. Six mois plus tard, en septembre 2012, l’appel d’offres en est lancé. Il n’intéressera aucun investisseur étranger, malgré le prorogation de la date d’ouverture des plis, d’octobre à novembre de l’année dernière. La raison en est que le gouvernement tunisien, échaudé par les offres d’aides de pays arabes «amis», avait poussé la prétention jusqu’à demander que le constructeur qui sera choisi apporte le financement du projet. Les quelque 1200 MDT espérés par le ministère tunisien de l’Equipement, ne viendront pas. Le gouvernement tunisien change alors son fusil d’épaule et se prépare déjà à relancer un autre appel d’offres, sous d’autres conditions.

– 15.000 personnes concernées par le programme des logements rudimentaires, pour presque rien.

Ce que l’on on sait moins, c’est que ce programme des 30.000 logements était en fait scindé en deux parties. La première et certainement la plus importante pour le gouvernement Jbali, est la partie éradication des logements rudimentaires dans les régions intérieures du pays et leur remplacement par des logements décents. Ce programme interviendrait, soit par la construction, soit par l’extension, soit par la rénovation. Il nécessiterait une enveloppe de 220 MDT qui sera financée sur les fonds de l’Etat. Ce dernier décide, en plus, de confier cette partie du programme des logements rudimentaires où l’offre ne devrait pas dépasser les 15 mille logements ou familles, à des petits tâcherons des régions concernées par ce programme. Cela contribuera à donner de l’emploi aux entreprises, comme aimait à le dire la secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat Mme Chahida Fraj-Bouraoui à Africanmanager. Les travaux ont déjà commencé, et certains seraient sur la finition, dans au moins 6 gouvernorats, et le reste des appels d’offres est en cours pour le reste des gouvernorats, puisque le projet s’étend à toutes les régions sans exception

Pour les bénéficiaires choisis, la secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat précise que l’Etat supportera 50 % du coût de son intervention, que ce soit par l’extension, le relogement ou la rénovation. Les bénéficiaires ne supporteront que 50 % qu’ils rembourseront sur une période de 25 ans, sans coûts supplémentaires et même avec une année de grâce. Ils devront, cependant, pour éviter la malheureuse expérience des logements du 26-26 dont beaucoup ont été revendus, conclure un contrat d’hypothèque sur toute la période de remboursement. La Banque de l’habitat sera chargée de ce programme et de ses crédits

– 110 mille demandes pour 20.000 logements qui restent à faire !

L’autre volet de cet ambitieux programme de logements sociaux du gouvernement Jbali, c’est celui qui concerne les personnes ou les familles dont les revenus ne dépassent pas 3 fois le SMIG. Deux problèmes cependant, pour ce programme. D’abord, le nombre de demandes qui sont jusqu’à présent de 110 mille, pour une offre qui ne pourra pas dépasser les 20.000 logements. Le choix des bénéficiaires se fera après recoupement des informations financières données, avec le concours des autorités locales et de l’administration fiscale. Lorsqu’on sait, comme nous l’avait raconté la secrétaire d’Etat Chahida Fraj-Bouraoui, les subterfuges auxquels ont eu recours certaines familles allant jusqu’à vendre leurs anciennes habitations pour essayer de détourner les critères d’acquisition, on imagine bien les difficultés qu’auront les autorités tunisiennes lorsque les listes des bénéficiaires deviendront définitives.

L’autre difficulté, c’est le financement que devra trouver le gouvernement Jbali. Une seule partie s’est présentée à l’appel d’offres de 12.000 logements et elle n’est ni turque ni qatarie. La cause en a été, comme le précisera la secrétaire d’Etat, la conjoncture du pays, la situation sociale et la situation politique qui prévaut actuellement en Tunisie. 10 autres entreprises tunisiennes ont aussi retiré le cahier des charges. Les banques tunisiennes ont cependant refusé de les accompagner par les crédits nécessaires, ce qui a mis fin à leur participation. Devant le refus des entreprises étrangères d’y concourir, le ministère se propose de commencer à concrétiser sur les fonds de l’Etat. La secrétaire d’Etat refuse cependant de donner un chiffre précis, se limitant à dire qu’il est en discussion avec le ministère des Finances. Par la suite, les 12.000 logements à construire, seront saucissonnés en plusieurs lots de 3000 logements à faire construire par des appels d’offres nationaux auprès des entreprises locales de promotion immobilière, publiques, en premier lieu, et par la suite privées. Une première enveloppe de 150 MDT est déjà à louer. Pour le reste, le financement restera toujours à trouver, ce qui ne manquera pas de retarder la concrétisation, dans les délais qu’espèrent les demandeurs de logements sociaux inscrits sur les listes de candidature. La secrétaire d’Etat rassure, enfin, sur le fait que les privilèges fiscaux, déjà prévus dans la loi des finances 2013, resteront de vigueur et seront accordés aux entreprises tunisiennes qui se chargeront de ces lots de 3000 logements pour lesquels les terrains sont déjà prêts !

Khaled Boumiza

par -
30 investisseurs venant de plusieurs pays comme l’Egypte

30 investisseurs venant de plusieurs pays comme l’Egypte, la France l’Italie et la Turquie ont retiré le cahier des charges pour l’appel d’offres relatif à la construction des 30 000 logements sociaux, a indiqué Chahida Ben Fraj Bouraoui, secrétaire d’Etat, chargée de l’habitat dans une déclaration à la presse en marge d’une conférence tenue, ce mardi à Tunis.

La réception et l’ouverture des offres techniques et financières seront effectuées respectivement , les 20 et 22 novembre 2012.

par -
Le ministère de l’Equipement a reporté l’appel d’offres concernant la construction de 12 mille logements sociaux

Le ministère de l’Equipement a reporté l’appel d’offres concernant la construction de 12 mille logements sociaux.

Alors que la décision était attendue pour 27 octobre, la demande croissante des promoteurs immobiliers pour un « plus de temps » afin de mieux consulter le cahier des charges relatif à ce sujet, a obligé le ministère de tutelle à reporter l’appel d’offres au 20 Novembre 2012.

Jusqu’à maintenant, 31 sociétés ont retiré le cahier des charges. Pour rappel, l’appel d’offres lancé le 7 septembre dernier, est ouvert aux promoteurs immobiliers tunisiens, aux sociétés de bâtiment et de travaux publiques tunisiennes et étrangères et aux groupements d’immobiliers étrangers.

Il est à noter que l’ouverture des prix aura lieu, le 22 novembre 2012, au cabinet du ministère de l’n Equipement en présence des soumissionnaires qui souhaitent y participer.

Nous y reviendrons

par -
Un appel d'offres international pour la construction de 12 mille logements sociaux sera lancé dans les prochains jours

Un appel d’offres international pour la construction de 12 mille logements sociaux sera lancé dans les prochains jours, a déclaré Mohamed Salmane, ministre de l’Equipement, à l’issue d’une réunion de travail tenue, mardi au palais du gouvernement à la Kasbah, sous la présidence de .Hamadi Jebali, Chef du gouvernement provisoire.

Le ministre a en outre annoncé le démarrage de la construction d’environ 1200 logements et l’élaboration des dossiers relatifs aux lotissements et aux études techniques et architecturales, dans le cadre du« programme spécifique aux logements sociaux ».

Il a indiqué que la réunion de travail a permis d’évoquer l’état d’avancement du programme de remplacement des logements rudimentaires, relevant que plus de 13 000 logements élémentaires ont été recensés jusqu’à fin Août 2012. Le coût total de remplacement de ces habitations s’élève à 180 millions de dinars, indique un communiqué de la présidence du gouvernement.

Le ministre a fait savoir que les opérations de recensement des personnes bénéficiaires de ce programme ont pris fin dans 21 gouvernorats, ajoutant que la commission nationale a approuvé les listes relatives à 7 gouvernorats, à savoir Kébili, Gabès, Tataouine, Tozeur, la Manouba, Mahdia et Zaghouan.

Les listes relatives aux gouvernorats de Sfax, Tunis, l’Ariana, Gasfa et Sousse, seront examinées, au cours des prochains jours, a-t-il dit, rappelant  que les appels d’offre relatifs au programme de remplacement des logements élémentaires dans les gouvernorats de Tozeur, la Manouba et Kébili, ont d’ores et déjà été lancés.

par -
Le ministère de l'Equipement annonce avoir entamé l'exécution du programme gouvernemental spécifique aux logements

Le ministère de l’Equipement annonce avoir entamé l’exécution du programme gouvernemental spécifique aux logements sociaux.

Selon un communiqué rendu public jeudi, il précise que ce programme vise dans sa première phase, la destruction de 10 mille logements rudimentaires et leur remplacement par de nouveaux logements.

Il a lancé des appels d’offres pour la réalisation de ces deux opérations.

En ce qui concerne la deuxième partie du programme destiné à assurer des logements sociaux aux familles nécessiteuses dont le revenu mensuel ne dépasse pas trois fois le SMIG, elle concerne la construction de 20 mille logements, pour atteindre au total 30 mille habitations sociales.

Selon le communiqué, les familles candidates doivent déposer leurs demandes auprès de leur délégation, pour pouvoir bénéficier de ce programme, à condition qu’elles ne soient pas propriétaires d’un logement, dans un délai ne dépassant pas le mois de septembre 2012.

Selon le ministère, ces logements sociaux, seront attribués, moyennant des crédits avantageux, de long terme.

par -
Des détails commencent à filtrer sur les 30 000 logements sociaux que le gouvernement se propose de construire au profit des familles

Des détails commencent à filtrer sur les 30 000 logements sociaux que le gouvernement se propose de construire au profit des familles à faible revenu. On sait qu’ils seront proposés à 35 mille dinars l’unité.

Des responsables du ministère de l’Equipement ont précisé, sur les ondes de Shems fm que les bénéficiaires ne commenceront à payer leur logement qu’au bout de trois ans à partir de la date d’acquisition, autrement dit un délai de grâce d trois années. Ensuite de quoi, le prix du logement sera acquitté sur une période de 25 ans, à raison de 100 dinars par mois, et u faible taux d’intérêt.

Le matériau de construction qui sera utilisé est le PVC, matériau qui a servi à la construction de nombreux ensembles de logements au Mexique, a-t-il été rappelé.

La surface bâtie des logements dans le programme qui sera lancé par le gouvernement tunisien, variera entre 50 et 75 mètres carrés.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux