Tags Posts tagged with "Tunisie, PDG"

Tunisie, PDG

par -
A l’heure où enfle la polémique sur le salaire des députés de la Constituante

A l’heure où enfle la polémique sur le salaire des députés de la Constituante, il peut apparaître mal venu de parler des salaires des PDG en Tunisie. Ce sujet, lui aussi fait beaucoup débat, surtout sur le volet de la très grande disparité entre les salaires des PDG du secteur public et ceux des entreprises publiques.

Indéniablement, les plus gros salaires, en Tunisie, ont toujours existé dans le secteur bancaire. Là aussi, la différence est nette entre ceux des banques publiques et des banques publiques. La différence est plus d’une fois du simple au double. Une augmentation d’un millier de dinars, avait été donnée l’année dernière aux PDG des trois banques publiques. La décision ayant été nominative. Aux derniers changements de PDG, les nouveaux n’en ont pas bénéficié. C’est ce qui fait qu’aucune des banques publiques, ne figure dans ce «Top 20» des meilleurs salaires.

Dans ce classement, c’est la direction d’une banque étrangère (Tunisian International Bank. 684.021 USD) où, on n’en doute pas, le niveau très élevé de la rémunération est, on n’en doute pas, lié à la rentabilité de la banque et aux performances du premier responsable de la banque. Ce ne sont pas, cependant, toutes les banques étrangères qui payent le plus. Des banques comme la BTL (Banque tuniso-libyenne), ne figurent qu’en milieu du classement.

 

 Ce n’est qu’à la 4ème place que vient la première des banques tunisiennes, la Biat et ses résultats, à notre sens, expliquent amplement ce niveau de rémunération.

Ce classement, il faut le noter aussi, que les rémunérations sont en brut et ne concerne que les entreprises qui sont cotées en bourse. La cotation, qui oblige ces entreprises à la transparence complète vis-à-vis de leurs actionnaires.

On peut aussi noter, que même en bourse, toutes les entreprises privées, ne sont pas ceux qui rémunèrent le plus. Une entreprise comme La Carte du très important Groupe Doghri, paie moins (73 mille DT par an) que la Star Assurance (150 mille DT) où la rémunération obéit aux normes du groupe français dont elle est filiale tunisienne. Nouvellement introduite en bourse, la société AMS (Ateliers Mécaniques du Sahel) reste en queue de peloton (29.500 DT) malgré sa taille et le groupe (Mohamed Loukil) auquel elle appartient.

K.B

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

Des avions de guerre ont bombardé lundi la ville de Derna, ville côtière de l'Est libyen, a annoncé un témoin à Reuters, dans la...

Reseaux Sociaux