Tags Posts tagged with "Tunisie, pèlerins,"

Tunisie, pèlerins,

par -
Le premier vol pour le pèlerinage de la saison 2013 vers Médine

Le premier vol pour le pèlerinage de la saison 2013 vers Médine, a lieu aujourd’hui, 24 septembre 2013, à l’aéroport Tunis Carthage. Le départ est prévu à 19h35. C’est dans ce contexte que près de 8700 pèlerins effectueront leur pèlerinage en Arabie Saoudite. Et pour assurer le bon déroulement des rites religieux, le ministère des Affaires religieuses a mis en place une stratégie globale intéressant l’hébergement, les vols, l’encadrement religieux et la sensibilisation en matière de santé.

L’ambiance est joyeuse… La foule en effervescence

C’est un grand jour pour des centaines de familles tunisiennes, marqué par une animation festive et beaucoup de larmes de joie et d’émotion pour les pèlerins impatients d’être déjà à Médine autant que pour leurs proches présents à l’aéroport.

Accompagné de son fils, Salah, un sexagénaire nous a affirmé qu’il ne croyait pas ses yeux d’avoir eu la chance pour se rendre à la Mecque. « Je suis très content, mon rêve a été finalement réalisé. Je remercie mon Créateur et je suis reconnaissant pour mon fils qui a pris en charge toutes mes dépenses. Je suis vraiment désolé pour ceux qui n’ont pas les moyens pour effectuer leur devoir parce que le coût du pèlerinage est exorbitant », a-t-il déclaré.

Il convient de rappeler, dans ce contexte que, le tarif du hajj pour la saison 2013 a été fixé à 7475 dinars. Ce montant couvre le billet d’avion, soit r 1700 DT et l’hébergement et des services, soit 5775 dt.

Najet, une femme âgée de 50 ans, nous a confié qu’elle a vécu quelques mésaventures depuis son premier pèlerinage en 2004. « Je me souviens que je me suis retrouvée seule à me débrouiller avec des gens que je ne connaissais pas. Il ya eu beaucoup de bousculades, problèmes de transport, égarement … Il y a eu aussi un problème d’organisation.

Cependant, pour mon second rite religieux, je souhaiterais que les conditions d’organisation et d’hébergement soient confortables. Et d’ajouter : « J’aimerais faire le pèlerinage, car il est un voyage spirituel exceptionnel qui permet de fortifier la foi du croyant et de développer de nombreuses qualités, notamment l’humilité, l’endurance, la persévérance, la socialisation…», raconte-t-elle.

Pour sa part, Abdelmajid, nous a affirmé qu’il est très heureux d’accomplir son devoir.Toutefois, il n’a pas manqué de faire part de ses craintes concernant la propagation des maladies, notamment le virus « Corona » qui sévit au Moyen-Orient depuis un bon moment. « J’espère que toutes les parties concernées ont pris des mesures préventives contre le coronavirus afin de nous protéger. Vraiment je m’inquiète encore plus , je devrais être prudent, car j’ai quelques problèmes de santé », souligne-t-il.

Il convient de signaler qu’une délégation de 82 médecins accompagnera les pèlerins tunisiens, dont des spécialistes et des généralistes. De même, 6 centres médicaux ont été implantés en Arabie Saoudite pour s’occuper des pèlerins. En outre, plus de 5 tonnes de médicaments, une liste de 142 médicaments spécifiques et 63 dispositifs médicaux ont été également acheminés vers les lieux saints.

Nadia Ben Tamansourt

par -
Le premier vol pour le pèlerinage de la saison 2013 vers Médine

Le premier vol pour le pèlerinage de la saison 2013 vers Médine, a lieu aujourd’hui, 24 septembre 2013, à l’aéroport Tunis Carthage. Le départ est prévu à 19h35. C’est dans ce contexte que près de 8700 pèlerins effectueront leur pèlerinage en Arabie Saoudite. Et pour assurer le bon déroulement des rites religieux, le ministère des Affaires religieuses a mis en place une stratégie globale intéressant l’hébergement, les vols, l’encadrement religieux et la sensibilisation en matière de santé.

L’ambiance est joyeuse… La foule en effervescence

C’est un grand jour pour des centaines de familles tunisiennes, marqué par une animation festive et beaucoup de larmes de joie et d’émotion pour les pèlerins impatients d’être déjà à Médine autant que pour leurs proches présents à l’aéroport.

Accompagné de son fils, Salah, un sexagénaire nous a affirmé qu’il ne croyait pas ses yeux d’avoir eu la chance pour se rendre à la Mecque. « Je suis très content, mon rêve a été finalement réalisé. Je remercie mon Créateur et je suis reconnaissant pour mon fils qui a pris en charge toutes mes dépenses. Je suis vraiment désolé pour ceux qui n’ont pas les moyens pour effectuer leur devoir parce que le coût du pèlerinage est exorbitant », a-t-il déclaré.

Il convient de rappeler, dans ce contexte que, le tarif du hajj pour la saison 2013 a été fixé à 7475 dinars. Ce montant couvre le billet d’avion, soit r 1700 DT et l’hébergement et des services, soit 5775 dt.

Najet, une femme âgée de 50 ans, nous a confié qu’elle a vécu quelques mésaventures depuis son premier pèlerinage en 2004. « Je me souviens que je me suis retrouvée seule à me débrouiller avec des gens que je ne connaissais pas. Il ya eu beaucoup de bousculades, problèmes de transport, égarement … Il y a eu aussi un problème d’organisation.

Cependant, pour mon second rite religieux, je souhaiterais que les conditions d’organisation et d’hébergement soient confortables. Et d’ajouter : « J’aimerais faire le pèlerinage, car il est un voyage spirituel exceptionnel qui permet de fortifier la foi du croyant et de développer de nombreuses qualités, notamment l’humilité, l’endurance, la persévérance, la socialisation…», raconte-t-elle.

Pour sa part, Abdelmajid, nous a affirmé qu’il est très heureux d’accomplir son devoir.Toutefois, il n’a pas manqué de faire part de ses craintes concernant la propagation des maladies, notamment le virus « Corona » qui sévit au Moyen-Orient depuis un bon moment. « J’espère que toutes les parties concernées ont pris des mesures préventives contre le coronavirus afin de nous protéger. Vraiment je m’inquiète encore plus , je devrais être prudent, car j’ai quelques problèmes de santé », souligne-t-il.

Il convient de signaler qu’une délégation de 82 médecins accompagnera les pèlerins tunisiens, dont des spécialistes et des généralistes. De même, 6 centres médicaux ont été implantés en Arabie Saoudite pour s’occuper des pèlerins. En outre, plus de 5 tonnes de médicaments, une liste de 142 médicaments spécifiques et 63 dispositifs médicaux ont été également acheminés vers les lieux saints.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT