Tags Posts tagged with "Tunisie, phosphate"

Tunisie, phosphate

par -
0
Selon les données publiées par le ministère de l'Industrie

Selon les données publiées par le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, la production de phosphate a atteint, au cours du premier trimestre 2014, 2,1 millions de tonnes, enregistrant ainsi une nette amélioration de 54% par rapport à l’année 2013.

En comparaison avec l’année 2013, la production de phosphate reste en deçà des prévisions, ne représentant que 77% du volume de production attendu et 50% de la capacité normale de production malgré les efforts déployés par les parties concernées et leur contribution à assurer la reprise de la production et le transport du phosphate.

Dans son communiqué, le ministère a appelé tous les intervenants du secteur à poursuivre le travail pour réaliser des résultats positifs, au cours de la prochaine période, et à conjuguer les efforts pour promouvoir le secteur du phosphate à travers la réalisation de projets d’investissement, l’amélioration de la production et le transport du phosphate pour rattraper le déficit enregistré, au cours des six derniers mois.

Il s’agit, également, d’assurer l’approvisionnement quotidien des usines de transformation de phosphate de pas moins de 12 quintaux et de l’accroissement de la capacité de production annuelle des produits et des dérivés du phosphate en vue de repositionner ce secteur au niveau des marchés internationaux.

La CPG prévoit une production de 5,5 millions de tonnes de phosphates pour 2014

La compagnie des phosphates de Gafsa(CPG) a, à maintes reprises, déclaré qu’elle a préparé une batterie de mesures afin de produire 5,5 millions de tonnes de phosphates pour 2014. Selon la CPG cet objectif dépend essentiellement de la garantie de la sécurité dans toutes les régions de Gafsa et de mettre fin aux problèmes de transport du phosphate brut vers les unités de production du bassin minier, notamment à Redeyef, Oum Larayes, Metlaoui et Medhilla.

Il convient de noter que, la production annuelle de la Tunisie en phosphate marchand est de 8 millions de tonnes par an, ce qui la place au 5e rang mondial des pays producteurs de phosphate.

Egalement, ce secteur assure l’emploi direct de 4300 salariés et l’emploi indirect de plusieurs milliers dans les secteurs du transport ferroviaire et maritime, de la sous-traitance ainsi qu’un grand nombre d’autres activités. Une grande partie des ressources de l’Etat provient de la production du phosphate et la CPG joue un rôle primordial dans l’économie tunisienne notamment en termes d’emploi.

N.B.T

par -
0
Le blocage de l'extraction

Le blocage de l’extraction, la production et le transport du phosphate se poursuit depuis environ trois semaines dans les secteurs de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), à Metlaoui, Oum Larayes, Redayef, Kef Eddour et Kef Chefayer (Gouvernorat de Gafsa), à la suite des sit-ins et des mouvements de protestation.

Une source responsable de la CPG a indiqué à la correspondante de l’agence TAP dans la région que les protestataires revendiquant des opportunités d’emploi dans les sociétés de l’environnement, tiennent leur sit-in au niveau de la localité rurale d’El Baraka, de la délégation d’Oum Larayes, depuis la fin du mois de septembre.

Ce mouvement a causé l’interruption de l’approvisionnement en eaux industrielles des unités de production et de traitement du phosphate à Kef Eddour et Metlaoui.

D’autres protestataires observent, aussi, des sit-ins sur les sites d’extraction du phosphate à Kef Chefayer et Kef Eddour.

La même source a souligné que la CPG n’a pu produire, depuis le début de l’année et jusqu’au mois d’octobre 2012, que 2,2 millions de tonnes de phosphate commercial, contre 6,7 millions de tonnes, durant les périodes de stabilité.

Elle a affirmé que la Compagnie n’a atteint, au cours de l’année 2012, que 30 pc de sa capacité de production totale.

En outre, d’importantes perturbations sont enregistrées au niveau du transport du phosphate des sites d’extraction vers les unités de production du bassin minier, de la région de Gafsa vers les ports en vue de l’exportation ou des unités de transformation en engrais chimiques vers Sfax et Gabès.

Cette instabilité est due aux blocage des routes et pistes traversées par les camions transportant le phosphate, en plus des arrêts à répétition du trafic sur la voie ferrée.

par -
0
La production dans les usines du groupe chimique tunisien (GCT) a connu une grande régression

La production dans les usines du groupe chimique tunisien (GCT) a connu une grande régression, au cours des derniers jours, (moins du 1/5 de la production normale) en raison d’une pénurie de phosphates, a indiqué le directeur régional du GCT à Gabès, Larbi Trabelsi.

«Les problèmes ont commencé, depuis le 8 avril, lorsque l’acheminement des quantités de phosphates vers les usines a été suspendu à cause des sit-in observés dans le bassin minier», a précisé L. Trabelsi, dans une déclaration au correspondant de l’Agence TAP dans la région.

«Cette situation pourrait provoquer un arrêt total de la production dans les usines à cause d’une éventuelle rupture de stock », a-t-il ajouté.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Au milieu des collines verdoyantes de Mubuga, à 100 km de la capitale burundaise de Bujumbura, 2 500 personnes se sont réunies hier pour célébrer de manière festive...

SPORT