Tags Posts tagged with "Tunisie, pneumatique"

Tunisie, pneumatique

par -

Le marché pneumatique tunisien poursuit sa montée en puissance grâce à son parc automobile ainsi que son taux de renouvellement, lesquels plaident pour le maintien d’une industrie assez forte. Le pays affiche environ 20000 nouvelles immatriculations. On dénombre plus de 900000 voitures particulières en 2009 contre 783000 en 2008.On compte plus de 20000 tonnes de pneus usagés annuellement. 

C’est une industrie qui produit chaque année plus 15000 tonnes environ dans un marché enregistrant une croissance de 6%. Cette production est assurée par la STIP, unique   fabricant local qui assure, à lui  seul, près de 60% des  besoins du marché, estimés à  500 mille pneus (80 millions de dinars), le reste, soit 40%, est importé par les 9 sociétés inscrites au cahier des charges régissant le secteur.

Dans ses deux usines de Msaken et de Menzel Bourguiba, la STIP produit des pneus sous plus de 100 références, couvrant les cinq grandes catégories de pneumatiques, à savoir tourisme, camionnettes et transport léger, poids lourd, agraire et génie civil, pour un chiffre d’affaires de  101 millions de dinars.
Des chiffres rassurants qui mettent en soulignent le potentiel du secteur. En effet, des investissements de 103 MTND ont été  réalisés dans les industries des caoutchoucs et pneumatiques, durant la période 2004-2008.

La valeur des importations a atteint 22,3 MD durant les 10 mois 2011, elles ont été de 23,4 MD en 2010 accusant ainsi une légère baisse. Les exportations sont passées de 30,5 jusqu’au fin octobre 2010 à 34,1 MD durant la même période de 2011

Les principaux clients sont l’Algérie (16 MD), suivie du Maroc (15,6MD) et de la Libye (1 MD).

Toutefois, cette industrie est menacée  par le marché parallèle des pneus qui représente en Tunisie plus de 60%, contrairement à des pays concurrents où il ne représentait que 10 à 20% au pire des cas, et cela même pour des pays connus pour une corruption galopante.

Une réalité qui fait peser une grande menace sur  la STIP qui emploie environ 1000 personnes. Cette entreprise publique a signé un total d’engagements qui dépasse les 187 MDT, un chiffre qui dépasse déjà de plus de 12 MDT le chiffre de ses dettes pour toute l’année 2010.

Face à cette vérité inquiétante, le phénomène «commerce parallèle» qui touche le  marché pneumatique en Tunisie,  reste la grande question à laquelle aucune réponse n’est trouvée. Il s’agit donc, de multiplier les efforts afin de trouver des solutions à ce phénomène qui risque d’influencer négativement un marché en forte croissance.

par -

Le marché pneumatique tunisien poursuit sa montée en puissance grâce à son parc automobile ainsi que son taux de renouvellement, lesquels plaident pour le maintien d’une industrie assez forte. Le pays affiche environ 20000 nouvelles immatriculations. On dénombre plus de 900000 voitures particulières en 2009 contre 783000 en 2008.On compte plus de 20000 tonnes de pneus usagés annuellement. 

C’est une industrie qui produit chaque année plus 15000 tonnes environ dans un marché enregistrant une croissance de 6%. Cette production est assurée par la STIP, unique   fabricant local qui assure, à lui  seul, près de 60% des  besoins du marché, estimés à  500 mille pneus (80 millions de dinars), le reste, soit 40%, est importé par les 9 sociétés inscrites au cahier des charges régissant le secteur.

Dans ses deux usines de Msaken et de Menzel Bourguiba, la STIP produit des pneus sous plus de 100 références, couvrant les cinq grandes catégories de pneumatiques, à savoir tourisme, camionnettes et transport léger, poids lourd, agraire et génie civil, pour un chiffre d’affaires de  101 millions de dinars.
Des chiffres rassurants qui mettent en soulignent le potentiel du secteur. En effet, des investissements de 103 MTND ont été  réalisés dans les industries des caoutchoucs et pneumatiques, durant la période 2004-2008.

La valeur des importations a atteint 22,3 MD durant les 10 mois 2011, elles ont été de 23,4 MD en 2010 accusant ainsi une légère baisse. Les exportations sont passées de 30,5 jusqu’au fin octobre 2010 à 34,1 MD durant la même période de 2011

Les principaux clients sont l’Algérie (16 MD), suivie du Maroc (15,6MD) et de la Libye (1 MD).

Toutefois, cette industrie est menacée  par le marché parallèle des pneus qui représente en Tunisie plus de 60%, contrairement à des pays concurrents où il ne représentait que 10 à 20% au pire des cas, et cela même pour des pays connus pour une corruption galopante.

Une réalité qui fait peser une grande menace sur  la STIP qui emploie environ 1000 personnes. Cette entreprise publique a signé un total d’engagements qui dépasse les 187 MDT, un chiffre qui dépasse déjà de plus de 12 MDT le chiffre de ses dettes pour toute l’année 2010.

Face à cette vérité inquiétante, le phénomène «commerce parallèle» qui touche le  marché pneumatique en Tunisie,  reste la grande question à laquelle aucune réponse n’est trouvée. Il s’agit donc, de multiplier les efforts afin de trouver des solutions à ce phénomène qui risque d’influencer négativement un marché en forte croissance.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...