Tags Posts tagged with "Tunisie-Qatar,"

Tunisie-Qatar,

par -
Le ministère de l'industrie a démenti

Le ministère de l’industrie a démenti, dans un communiqué, les informations publiées, récemment, par certains médias, concernant « l’absence de transparence » dans le traitement des appels d’offres internationaux, citant en exemple « l’octroi du projet des phosphates de Srawertan (le Kef) à une société qatarie sans respect des lois de la concurrence ».

 

Le ministère a précisé, à ce sujet, que le mémorandum d’entente (ME) conclu, le 15 juillet 2012, avec le Qatar concernant ce projet « ne stipule guère l’octroi du projet à la société qatarie, « Société du Qatar pour l’exploitation minière ».

« Il évoque plutôt « son exécution (le projet) dans le cadre du partenariat et conformément aux mesures procédures liées aux appels d’offres et conformément aux lois tunisiennes », ajoute le communiqué.

Dans une déclaration à la TAP, Romdhane Souid, directeur général des mines a indiqué que la société qatarie se chargera, financièrement, de la mise à jour de l’étude de faisabilité technico-économique (réalisée au début des années 80) en associant des techniciens et experts tunisiens à cette tâche, et ce, dans une période qui ne dépasse pas une année à partir de la date de signature du ME.

Il a précisé que « cette société ne peut exploiter le projet qu’à travers la participation à l’appel d’offres international qui sera lancé par le ministère après le parachèvement des études ».

« Le coût élevé de la mise à jour de l’étude de faisabilité est derrière son blocage », a encore annoncé le responsable.

Dans son communiqué, le ministère de l’industrie a rappelé que les études concernant le projet ont été déjà mises à la disposition des investisseurs intéressés et qui ont participé à l’appel d’offres de 2009.

« Permettre l’accès de la société qatarie à ces études n’est pas exclusif » a précisé le ministère puisque elles sont accessibles à tous les investisseurs.

Les services du ministère des affaires étrangères vont publier le contenu du mémorandum d’entente entre la Tunisie et le Qatar sur le journal officiel de la République Tunisienne (JORT) a encore indiqué le département de l’industrie dans son communiqué.

par -
Selon un diplomate arabe qui affirme disposer d’informations précises et actées

Selon un diplomate arabe qui affirme disposer d’informations précises et actées, Washington a confié à Qatar  le dossier tunisien ainsi que le dossier libyen, suscitant la colère de l’Arabie saoudite qui voit d’un très mauvais œil l’influence grandissante de Qatar non seulement dans la région du Golfe mais aussi dans celles du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

 Cité par le quotidien saoudien Achark al Awsat et le site tunisien de Radio Kalima , ce diplomate dont l’identité n’a pas été révélée , a ajouté que Qatar pilote une stratégie politique en coopération avec Washington visant à gérer le Printemps arabe suivant un agenda le fondant à faire office de premier acteur dans la région arabe , et ce à l’effet d’aider les islamistes à accéder au pouvoir et à faire réussir leur expérience dans l’administration des affaires de leurs pays.

Le diplomate a révélé que Qatar s’emploie actuellement à garantir la victoire  du mouvement Ennahdha, lors des prochaines élections en permettant, par ailleurs,  aux partis du Centre de remporter des taux de réussite acceptables eu égard à la nature de l’échiquier politique tunisien et à l’expérience moderniste du pays.

Il a indiqué, à cet égard, que l’invitation faite à Béji Caied Essebssi pour visiter Qatar s’inscrit dans le cadre des  efforts déployés par les Qataris en vue de le « domestiquer » en  lui déroulant le tapis rouge pour ses prestations au cours de la première période transitoire . La même source n’a pas exclu que Qatar invite d’autre hommes politiques tunisiens, à l’instar de Néjib Chebbi.

D’autre part, on rappelle les déclarations faites, il y a un mois environ, par le président de l’Instance supérieure indépendante des élections, Kamel Jendoubi,  qui a accusé l’Etat du Qatar d’ingérence dans les affaires intérieures de la Tunisie, à travers la mobilisation et le soutien apporté aux groupes salafistes , mettant l’accent sur le fait que les salafistes travaillent suivant un agenda qatari , qui fait peser désormais des menaces sur la nature et les valeurs qui sont celles  de la société tunisienne, pour dénaturer l’identité de la Tunisie. 

par -
Le Qatar a annoncé

Le Qatar a annoncé, mercredi, l’octroi d’un prêt d’un milliard de dollars à la Tunisie et sa disposition à accueillir 20 000 travailleurs tunisiens parmi les diplômés chômeurs de ce pays, rapporte l’agence Associated Press citant le porte-parole de la présidence tunisienne.

Adnène Mancer en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse à Tunis au terme de la visite du président tunisien Moncef Marzouki à Doha, où il a participé aux travaux de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement et appelé les bailleurs de fonds à investir dans «la nouvelle Tunisie démocratique».

Le président tunisien s’est également rendu au Koweït, où il a obtenu des promesses de financement de «projets coûteux», notamment pétroliers, selon le porte-parole.

Lors de ce voyage, le président de la République provisoire a annoncé la décision de Tunis d’exempter à partir de mai les ressortissants des pays du Golfe du visa d’entrée, une mesure qui «aura des répercussions sur le tourisme et l’investissement en Tunisie», a estimé le porte-parole.

par -
30 hommes d’affaires tunisiens participeront à une mission d’affaires qui aura lieu du 30 avril au 06 mai 2012 au Qatar et Oman.

30 hommes d’affaires tunisiens participeront à une mission d’affaires qui aura lieu du 30 avril au 06 mai 2012 au Qatar et Oman. Cette délégation représente les secteurs BTP, industries agroalimentaires, industries pétrochimiques, industries de plastique, Santé, tourisme etc…

Au programme, des rencontres d’affaires B2B en collaboration avec les Chambres de Commerces des pays à visiter.

W.T

par -
Pays ami de la Tunisie du gouvernement Nahdhaoui

Pays ami de la Tunisie du gouvernement Nahdhaoui, le Qatar vient de faire promesse d’une manne d’emploi de pas moins de 25 mille postes, au président provisoire tunisien Moncef Marzouki. C’est ce qu’a déclaré ce dernier à la chaîne TV Watanya 1, alors qu’il participait au Forum mondial de l’investissement au Qatar. Marzouki a précisé que les recrutements se feront, sur concours à passer en Tunisie. Espérons que les résultats de ce concours, s’il aura lieu, ne déboucheront pas sur les mêmes scènes de contestation que ceux enregistrés à Gafsa pour l’emploi au sein de la Compagnie des Phosphates de Gafsa.

par -
L’Etat tunisien vient d’approuver

L’Etat tunisien vient d’approuver, la délibération du conseil d’administration de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) en date du 21 mars 2012, autorisant l’émission par la BCT au nom et pour le compte de l’Etat, de titres obligataires sous la forme d’un placement privé sur le marché financier international d’un montant de cinq cent millions de dollars des Etats Unis d’Amérique.

Il s’agit en fait, selon nos informations, de 500 MUsd supposés être donnés en crédit par «nos amis» du Qatar frère. C’est en fait, l’autorité qatarie, à travers Qatar National Bank Capital, qui ne prendra pas le risque tunisien et qui placera les titres obligataires tunisiens sur le marché international, avec garantie américaine en plus et un taux d’intérêt fixe 2,5 %. L’Etat du Qatar avancera cependant les 500 MUsd à la Tunisie où cette somme devrait être versée dès le 18 avril de cette année.

Nos sources affirment que la négociation, n’a pas été faciles avec «nos amis les qataris», loin s’en faut. Contrairement à l’habitude, ce n’est plus la BCT qui est émettrice du crédit, mais l’Etat tunisien, comme ont tenu fermement à le stipuler par écrits les négociateurs de nos frères de l’Emirat qui avait soutenu la Révolution tunisienne. Dans les documents de présentation du crédit, les mêmes négociateurs ont insisté pour avoir la main, plutôt lourde dans la description de la conjoncture tunisienne et sur les conditions de sécurité en Tunisie, insistant même pour parler de la manifestation du 9 avril et des incidents qui l’ont émaillée. Elle est belle l’amitié de «nos frères et amis qataris» !

par -
Une mission d’affaires sera organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Sfax au Qatar et à Oman du 30 Avril

Une mission d’affaires sera organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Sfax au Qatar et à Oman du 30 Avril au 06 mai 2012.

Cette mission s’inscrit dans le cadre de la poursuite des efforts déployés en matière de promotion de l’activité économique entre la Tunisie et les pays du Golfe.

Au programme, des rencontres de partenariat B to B et une visite guidée au Salon Projet Qatar seront prévues dans le but de promouvoir les exportations, de développer des relations commerciales et de nouer des projets de partenariat notamment dans les domaines suivants : BTP, Industries agroalimentaires, industries pétrochimiques, industries de plastique, Santé, tourisme, etc.

par -
L’homme d'affaires qatari

L’homme d’affaires qatari, Abdelaziz Doleimi, a mis l’accent sur l’intérêt que porte son groupe d’investissement à la Tunisie post-révolution et sa volonté d’investir dans les domaines d’activités du groupe, dont la finance islamique et l’énergie pétrochimique. « La Tunisie possède plusieurs atouts qui incitent à l’investissement, dont une infrastructure de base adéquate et des ressources humaines dotées d’un niveau d’enseignement élevé », a-t-il déclaré, en rencontrant, lundi, le président de la République provisoire Moncef Marzouki.

« Ces atouts apportent une valeur ajoutée à l’investissement et notre groupe d’investissement va les mettre à contribution pour réaliser d’importants projets de développement en Tunisie », a-t-il indiqué.

par -
L'Etat du Qatar a exprimé sa disposition à accorder des aides en faveur des sinistrés de la vague de froid qui a frappé récemment la Tunisie.

L’Etat du Qatar a exprimé sa disposition à accorder des aides en faveur des sinistrés de la vague de froid qui a frappé récemment la Tunisie.

Le ministre d’Etat qatari aux Affaires étrangères Khaled Ben Mohamed Attia a eu, mardi, un entretien téléphonique avec son homologue tunisien Rafik Abdessalem, au cours duquel il a affirmé la solidarité de son pays avec la Tunisie et sa disposition à lui accorder des aides urgentes.

Selon un communiqué rendu public, jeudi, par le ministère des Affaires étrangères, ces aides, devraient arriver à Tunis à partir de ce vendredi. Ces aides consistent en des tentes, des produits alimentaires et des couvertures. La coordination effective avec les parties tunisiennes concernées pour l’acheminement des aides vers les zones sinistrées a été engagée, précise le même communiqué.

par -

 Le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Mustapha Kamel Nabli, cité par Bloomberg,   a déclaré que la Tunisie vendrait 500 millions de dollars en bons du Trésor libellés en dollars au Qatar, alors qu’elle  cherche à mobiliser  5 milliards de dollars en financements externes cette année.

«C’est un placement privé», a-t-il précisé dans une interview lors du  Forum économique mondial à Davos. Interrogé  sur la date de cette initiative, il dit: «Dans deux à trois mois. »

Tunisie, berceau du Printemps arabe, devrait  obtenir de l’aide auprès d’institutions comme la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement et la Banque européenne d’investissement, a-t-il dit ajouté.

Alors que l’économie est en cours de reprise, la croissance économique cette année, ne  conduira qu’à une « faible » création d’emplois, a-t-il dit. Le chômage, l’une des raisons qui ont déclenché la révolte qui a renversé l’ex- président Ben Ali l’année dernière, dépasse  probablement  18 pour cent, a encore dit le gouverneur de la BCT.

par -
Désillusion

Désillusion, la semaine dernière, des nouveaux dirigeants tunisiens à la suite des résultats économiques de la visite de l’Emir du Qatar. Le gouvernement de Hamadi Jbali, nous dit-on de sources proches du dossier ayant requis l’anonymat, aurait préparé un dossier demandant un don de 5 milliards DT du Qatar ami. Il n’aura, en fait, qu’un placement privé d’Etat (Qatar) à Etat (Tunisie) de 500 MUSD. Ne pouvant, sous cette forme, être conclu, il devra passer par une banque, probablement la Qatari National Bank. Seconde désillusion et preuve pour ceux qui avaient cru aux déclarations d’Ennahdha promettant un financement arabe non rémunéré, ce placement privé, remboursable in fine sur 5 ans, sera conclu au taux de 2,5 %. Chat qui gratte [fût-il du Qatar], gratte pour lui, selon le proverbe russe !

par -

Dans une interview au journal qatari « Al Arab », l’ambassadeur de Tunisie à Doha, a annoncé que l’Etat de Qatar et la Tunisie œuvrent en vue de consolider l’emploi des compétences tunisiennes par le biais du recrutement de plus de 25 000 fonctionnaires et cadres tunisiens. « Il existe une claire volonté d’accroître la colonie tunisienne à Qatar de 337,5%, pour qu’elle atteigne 35 000 Tunisiens , au cours de la prochaine période ».

Cette colonie totalise actuellement 8000 ressortissants tunisiens opérant notamment dans les secteurs de la santé, de l’enseignement, de l’énergie et de l’information.

par -

Le Centre d’affaires à Sfax a sélectionné, récemment, 14 projets innovants dans différents secteurs en vue de leur participation à la Conférence internationale sur l’investissement qui se tiendra, les 4 et 5 décembre prochain, à Doha (Qatar).

Dans ce cadre, les promoteurs de ces projets bénéficieront d’un accompagnement de la part du Centre pour parachever les études de faisabilité et le plan d’affaires, principales conditions pour participer à cette manifestation et pouvoir accéder à un financement.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

A l’occasion de l’Assemblée générale de Medef International qui s’est tenue mercredi 17 mai 2017, Medef et Medef International ont rappelé la priorité donnée...