Tags Posts tagged with "tunisie, Salah Kamel"

tunisie, Salah Kamel

par -
0
Nous apprenons

Nous apprenons, de sources généralement bien informées, que l’homme d’affaires saoudien, Cheikh Salah Kamel, a déposé une demande pour l’extension des activités financières de la Baraka Bank au «Retail» ou l’activité on-shore. Les autorités tunisiennes lui auraient, cependant, mis comme condition pour cette extension, la prise en charge par son groupe d’un programme d’investissement de plus de 1 milliard DT en Tunisie.

Notre source nous indique, par ailleurs, n’avoir connaissance d’aucune volonté du groupe Cheikh Salah Kamel de reprendre des entreprises de l’ancien groupe de Sakher El Materi et que la banque Zitouna, notamment, restera dans le giron de la holding Karama qui gère les biens confisqués, comme ceux d’El Materi.

par -
0
Rencontrant vendredi

Rencontrant vendredi, au siège de l’UTICA, les hommes d’affaires tunisiens, l’homme d’affaires saoudien Cheikh Salah Kamel s’est déclaré disposé à contribuer à hauteur de 50% à la création d’une société ayant vocation à rechercher les opportunités d’investissement. Il s’agit, a-t-il précisé, d’une structure qui explorera les investissements à la faveur desquels seront créés assez d’emplois pour atténuer le problème du chômage en Tunisie.De même, il a fait part de son intention de créer une institution tunisienne de Zakat, à l’instar de celle qui existe déjà en Egypte, et dont il a relevé les importants résultats.L’homme d’affaires saoudien a, d’autre part, souligné la nécessité pour la Tunisie de s’investir dans le créneau du tourisme familial, citant à ce propos l’exemple de la Malaisie qui accueille chaque année 800 000 touristes arabes au titre de cette catégorie de tourisme, alors que son climat chaud est , en grande partie, différent de celui de la Tunisie. C’est un atout que la Tunisie est parfaitement en mesure d’exploiter pour accroître les flux touristiques, et gagner d’importantes parts de marché, a-t-il dit.Enfin, il a proposé la création de société de formation et de recrutement de cadres tunisiens destinés au marché de l’emploi en Arabie saoudite et dans les pays du Golfe, notamment en ce qui concerne les techniciens supérieurs, où la Tunisie dispose de ressources humaines de qualité, affirmant à cet égard sa disposition à contribuer à la création de semblables sociétés avec la Tunisie.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...