Tags Posts tagged with "Tunisie, Sami, Fehri guignols,"

Tunisie, Sami, Fehri guignols,

par -
0
C’est au bout des larmes

C’est au bout des larmes, que Sami Fehri fondateur de la TV Attounissia, a confirmé ce samedi 25 août 2012, au micro de Karim Ben Amor de la Radio Express FM, son mandat d’arrêt. «Je suis entrain de me préparer à aller en prison. C’est risible ce que je vais dire, mais j’en ai marre de la pression et je vais me reposer en prison».
S. Fehri dont la chaîne, bien qu’en phase d’essai, a battu tous les record d’audience pendant le mois du ramadan 2012, au grand dam des responsables du reste des chaînes privées qui ont fortement attaqué l’agence de Médiamétrie Sigma Conseil. Confisquée à la révolution, sa société Cactus Prod, réussi le pari insensé de lancer une chaîne de TV. «J’ai essayé de m’en sortir. J’ai fais du mieux que j’ai pu. Je pense qu’en a fait du bon travail. On m’a trompé, comme dirait l’autre. On m’avait dit qu’il y a liberté d’expression. Apparemment nous l’avions utilisée un peu trop », dit-il. Un des programmes phare de cette chaîne, semi publique par le fait de la confiscation, a été « les Guignols de l’info» que Nessma lui conteste et dont il gagne finalement le procès. Une émission qui dérange beaucoup le parti au pouvoir Ennahdha, qui part en guerre, de déclaration, contre ce programme. «C’est drôle, mais se sont 4 guignols qui me font les malheurs », dira Sami Fehri sur les ondes d’Express FM.

Loading the player …

Commentant ensuite son mandat d’arrêt, Fehri indique que «en 24 heures, ce qui est une première selon mes avocats, la chambre d’accusation se réunit et décide de me mettre en prison, alors que le reste des accusés sont en liberté». Est-ce à dire que ce sont les guignols qui ont fini par perdre Sami Fehri ? Ce qui est sûr, c’est qu’ils y sont pour quelque chose. Ecouter l’interview).

Sur les ondes de la radio Shems FM, l’avocat de Sami Fehri, Abdelhamid Essid, confirme les dires de son client en  exprimant, ce samedi 25 août, sa stupéfaction face à l’émission de d’un mandat de dépôt contre son client, Sami Fehri dans l’affaire de contrats publicitaires signés entre « Cactus Prod » et la télévision tunisienne lors des 10 dernières années.
« C’est un scandale, c’est inacceptable » s’est il indigné et a condamné les procédures « bâclées »  qui ont conduit à l’émission de ce mandat de dépôt.(Ecouter l’interview)

En outre, Abdelhamid Essid a indiqué que la défense a été prise de travers et n’a pas exercé son droit de présenter les écrits nécessaires à la défense de son client.  » Ce mandat n’avait pas lieu d’être » a-t-il conclu. 

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Pour sa première sortie médiatique cette année, la Banque mondiale est optimiste pour la croissance au Maroc. Elle prévoit un taux de 4% en...

SPORT

0
Le bus transportant l'équipe cadets de handball du Stade Tunisien s’est renversé, dimanche 15 janvier, à cause des conditions météorologiques difficiles sur l’autoroute Sousse-Tunis,...