Tags Posts tagged with "Tunisie, soldes,"

Tunisie, soldes,

par -
63% des Tunisiens n’ont pas l’intention de s’associer à la saison des soldes de cet été qui a démarré

63% des Tunisiens n’ont pas l’intention de s’associer à la saison des soldes de cet été qui a démarré, aujourd’hui, expliquant cette réticence par des contraintes financières, selon un récent sondage effectué par Tunisie sondage.

Ainsi, 44% des répondants ayant l’intention de faire les soldes n’ont pas encore fixé leur budget, 21% des sondés vont consacrer un budget inférieur à celui des soldes de l’été 2012, 18% un budget similaire à celui des soldes de l’année dernière et seulement 17% comptent dépenser plus cet été par rapport à leur budget, lors des soldes de l’été 2012.

Au total, 57% des Tunisiens comptent faire des achats lors des soldes d’été 2013

A noter que le sondage a été réalisé en ligne du 29 juillet au 7 août 2013 sur un échantillon de 1430 personnes représentatives de la population tunisienne âgée de 18 ans et plus.

par -
Les soldes d'hiver 2013 se prolongeront jusqu'à la fin de mois de mars courant »

Les soldes d’hiver 2013 se prolongeront jusqu’à la fin de mois de mars courant », a annoncé le ministère du Commerce et de l’Artisanat, dans un communiqué publié, mardi.

Selon le ministère, cette décision a été prise en accord avec la profession et l’Organisation de défense du consommateur. L’objectif étant de maîtriser les prix ainsi que de dynamiser l’activité commerciale, durant les prochaines vacances d’hiver.

par -
Depuis le démarrage

Depuis le démarrage, voici cinq jours des soldes d’été 2012, grands et petits se bousculent entre les rayons des magasins et tournent en rond. Mais ils n’arrivent pas encore à se décider. Des affiches et des autocollants de diverses figures, sont placardés sur toutes les devantures des boutiques de vêtements et de chaussures, de l’électroménager… Ils indiquent les pourcentages de réduction sur les prix de vente, qui vont de 20 % au minimum, jusqu’à 60 % pour certains magasins.

En parcourant les grandes surfaces commerciales, quelques personnes interrogées par Africanmanager ont exprimé leur mécontentement, toute en affirmant que la plupart de produits exposés ne sont pas vraiment soldés. «Les prix sont normaux et ne dénotent pas de soldes», a dit Leila, une femme de ménage, qui regarde de près une vitrine de chaussures sur laquelle sont affichées des remises allant de 20% à 60%. «Je veux profiter des soldes et acheter des souliers à un prix en rapport avec ma bourse», a-t-elle dit.

Imen, une jeune fille a, pour sa part, indiqué que « les commerçants augmentent, par ailleurs, les prix avant le démarrage des soldes pour que leurs articles apparaissent ensuite comme soldés. J’ai remarqué que les soldes ne s’appliquent qu’à certains anciens articles ».

Un autre client nous a affirmé que « les prix des les vêtements de marque tournent autour de 200 dinars. Les soldes ne sont pas des soldes, on retrouve quelques vêtements dans un endroit qui sont soldés et tous les rayons habituels remplis sans aucun rabais, on voit aussi des étiquettes à 20 % sur les vêtements de sports alors c’est toujours le même prix depuis des mois, et ceci dans plusieurs magasins»

Contrairement a ce qui a été dit, Inès, une enseignante, a précisé qu’il ya des offres spéciales et des remises supplémentaires dans de nombreux magasins de toute la ville. « « J’ai repéré une robe il y a 3 semaines. Je suis revenue spécialement pour l’acheter. Les prix sont très intéressants, alors le tour est plus long que prévu », dit Inès avec une pointe de dérision.

Il ressort de ces témoignages qu’il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’intérêt que les soldes suscitent auprès des consommateurs. Mais la tendance générale qui se dessine quelques jours après le démarrage des soldes, est que peu de changements sont observables quant à la qualité des produits exposés et surtout les prix proposés. Et ceci ne manque pas de se traduire par une relative désaffection du consommateur qui, apparemment, attend que les choses se précisent avant de se résoudre à acheter.

Les commerçants se déclarent « déçus », pour le moment !

Les commerçants sont, également, désemparés et considèrent que les soldes ne sont plus une importante source d’entrées d’argent. Ali, gérant d’un magasin de chaussures, a indiqué que « les enfants ont déjà acheté leurs vêtements. A mon avis, le cru de l’année dernière n’était pas très bon, je pense que cette année nous sommes revenus au niveau d’il y a 2 ans», constate-t-il.

«Faute de pouvoir d’achat, nos chiffres d’affaires sont vraiment en berne. Nous comptons beaucoup sur cette période pour booster nos affaires. Mais, d’après les premières heures, les choses ne vont pas bon train. Nous attendons presque désespérément des clients …», raconte Hichem, un vendeur de chaussures.

Une gérante de boutique de maquillage, s’est dite désespérée. «Les gens n’ont pas d’argent! Ils voudraient bien acheter, mais ils s’en voient incapables vu leur peu de moyens. Jusqu’a maintenant, nous n’avons pas vendu comme il se doit », a-t-elle dit.

Quant à Sami, vendeur de sacs à main, il a constaté que, pour l’instant, les ventes dépassent les prévisions pour cette année. «Je suppose que les gens ont laissé de côté un peu d’argent pour profiter des soldes», dit-il.

Les soldes sous haute surveillance !

Afin de faire face aux dépassements, les services de la direction de la concurrence et des enquêtes économiques a mis en place une batterie de mesures pour vérifier la véracité des réductions pratiquées par les commerçants.

En cas de toute infraction relevée, le consommateur peut contacter la direction régionale du commerce, établie dans chaque gouvernorat, ou l’administration centrale, à travers un numéro vert (80100191).

Il convient de noter que les soldes pourraient jouer davantage leur rôle dans la préservation de la bourse de la clientèle et l’amélioration des bénéfices des commerçants, pour un partenariat gagnant-gagnant.

Nadia Ben Tamansourt

par -
D’après  le service des recherches économiques au ministère du commerce

D’après le service des recherches économiques au ministère du commerce, la saison des soldes d’été débutera à partir du samedi 25 juillet 2012. Les données communiquées par la même source, montrent que cette saison sera marquée par la participation de 500 commerçants. Signalons que ce nombre est susceptible d’atteindre les 1000 participants. Il convient de souligner que, le taux minimal de réduction des soldes sera entre 20% et 60% pour les secteurs du prêt-à-porter (70%), les chaussures (20%) et d’autres secteurs (5%).

Environ 40 agents de contrôles seront mobilisés pour enregistrer les infractions commises par certains commerçants. C’est dans ce contexte, que les commerçant sont appelés à afficher les réductions, la durée des soldes, les anciens et les nouveaux prix sur les produits soldés…

par -
La saison des soldes a été fixée pour la période du 25 août au 7 octobre 2012

La saison des soldes a été fixée pour la période du 25 août au 7 octobre 2012, soit après le mois de Ramadhan, annonce le ministère du Commerce et de l’Artisanat, dan un communiqué.
Le ministère y exhorte les commerçants à faire réussir cette saison, copte tenu de « on impact positif  sur le circuit économique et le pouvoir d’achat des citoyens ».
Il rappelle, en outre, que les soldes ne doivent pas être inférieurs à 20%.
Il est frappant de noter que la période de l’Aïd el fitr est exclue de ce calendrier, alors que c’est à cette époque de l’année que les achats des ménages battent des records.

par -
Le président de l'Union Régionale de l'Industrie

Le président de l’Union Régionale de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (URICA) de Tunis, Abdel Moumen Fittouri, a indiqué que le rendez-vous du lancement de la saison des soldes d’été 2012 reste indéterminé.

Contacté vendredi par la TAP, il a relevé que les réunions pour la préparation du rendez-vous des soldes d’été, tenues entre la profession et le ministère du commerce et de l’artisanat, ont fait ressortir deux propositions.

Certains suggèrent, le 27 juillet 2012, date du lancement de cette manifestation, alors que d’autres préfèrent ajourner sine die les soldes d’été (après Aid El-Fitr).

Il a précisé que les commerçants, partisans du premier choix, considèrent que la date du 27 juillet 2012 leur convient pour l’écoulement de leurs articles neufs démodés, comme le stipule la loi régissant les soldes (loi n°40 de l’année 1998 relative aux techniques de vente et de publicité commerciale) et à l’approvisionnement en la nouvelle collection, s’agissant dans la plupart des cas d’articles de prêt-à-porter et de chaussures.

Ceux qui ont choisi le report du rendez-vous des soldes, qui commence normalement à partir du mois de juillet, ont opté pour une date après le mois de Ramadan aux fins de présenter les nouvelles collections et d’écouler les anciens articles.

Le ministre du commerce et de l’artisanat a été informé des deux dates, lesquelles seront fixées définitivement, au cours de la prochaine réunion avec le ministre et dont la date demeure inconnue.

par -
Les soldes d'hiver

Les soldes d’hiver, qui ont démarré début février, seront prolongés jusqu’à la fin de ce mois (mars 2012), a affirmé jeudi, le Ministère du Commerce et de l’Artisanat.

Cette décision a pour objectif de permettre aux familles tunisiennes de profiter encore de ces soldes saisonniers pendant les prochaines vacances scolaires et universitaires, qui débuteront lundi prochain jusqu’à la fin du mois de mars.

Selon la Direction de la Concurrence et des Recherches Economiques au Ministère du commerce, la prolongation des soldes, dont la fin était prévue le 15 mars, vient aussi répondre à la demande de certains commerçants et structures professionnelles qui aspirent à une récupération après une régression de la dynamique commerciale dans plusieurs régions du pays en raison du mauvais climat.

par -
La saison des soldes d’hiver démarrera le 1erfévrier pour se poursuivre jusqu’au 15 mars 2012. Un rendez-vous diversement commenté. Au cours d’une  une conférence de presse

La saison des soldes d’hiver démarrera le 1erfévrier pour se poursuivre jusqu’au 15 mars 2012. Un rendez-vous diversement commenté. Au cours d’une une conférence de presse, tenue par Béchir Zaafouri, ministre chargé du Commerce et de l’Artisanat, ont été exposés les résultats d’un sondage d’opinions sur l’évaluation que le consommateur tunisien fait de la période des soldes saisonniers, d’où il ressort un appel à réviser les procédures et législations régissant les soldes et à prendre en considération, à cette fin, les attentes des consommateurs.

Réalisé, il y a un mois, par l’Institut National de la Consommation, ce sondage met l’accent sur la nécessité de sensibiliser les professionnels à faire de plus importants rabais, le but étant d’encourager les achats, faciliter l’écoulement de leurs stocks et partant créer une dynamique économique dans le pays.

Sur les 1500 familles sondées, 49% estiment que la réduction des prix pendant cette période est « moyenne » tandis que le ¼ (un quart) la qualifie de « faible ».

Interrogées sur la qualité des produits exposés pendant les soldes d’été, 45% des personnes enquêtées, trouvent qu’elle est « moyenne » par rapport aux soldes d’hiver. Au contraire, 42% trouvent que les soldes d’été sont plus intéressants.

Les Tunisiens attendent-t-ils les soldes saisonniers pour faire de bons achats? La réponse à hauteur de 66% est « Non ». 34% affirment, au contraire, que la période des soldes fait partie de leurs « habitudes » et un rendez-vous auquel ils se préparent à l’avance.

La même enquête montre que 55% des personnes sondées ne sont pas informées des dates des soldes.

En ce qui concerne la durée de la période des soldes, 46% des enquêtés trouvent qu’elle est « courte » alors qu’elle est « acceptable » pour 35% d’entre les 1500 familles sondées.

Cette rencontre avec la presse a été, d’autre part, l’occasion de passer en revue les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur, au cours de l’année 2011.

Ces échanges commerciaux ont affiché une augmentation de 0,5% à l’export et ont marqué une contraction de 2,4% à l’import. Cette évolution résulte d’une augmentation simultanée enregistrée au niveau des prix à l’export de 6,2% et à l’import de 8,6%.

En ce qui concerne la valeur, les échanges ont atteint au cours de cette période 25091,9 MD en exportations et 33701,9 MD en importations, enregistrant respectivement une hausse de 6,7% et de 5,9 % par rapport à la même période de l’année 2010.

Le ministre a annoncé aux journalistes qu’un point de presse mensuel sera désormais tenu pour faire le point sur les activités du département et se prêter aux questions des représentants des medias.

Quant à Fathi Fadhli, directeur des recherches économique au ministère il a appelé les différentes parties à fournir des efforts assidus pour sauver la saison de soldes d’’hiver, vu que l’année 2011 n’a pas été bonne pour plusieurs commerçants, suite à la Révolution du 14 janvier.

Nadia Ben Tamansourt

par -
La saison des soldes d’hiver démarrera le 1<sup>er</sup> février pour se poursuivre jusqu’au 15 mars 2012. Selon une source informée au ministère

La saison des soldes d’hiver démarrera le 1er février pour se poursuivre jusqu’au 15 mars 2012. Selon une source informée au ministère de l’Industrie et du Commerce citée par le journal Assabah, il a été décidé par toutes les parties concernées que le dépôt de déclaration se fera à partir du 16 janvier courant.

La même source souligne que la Direction du contrôle économique s’apprête à lancer des campagnes de sensibilisation, dès la seconde moitié de ce mois, pour amener les commerçants à présenter  les déclarations d’adhésion aux soldes d’hiver conformément à la réglementation en vigueur qui leur enjoint de consentir des réductions ne se situant pas en-dessous de 20%, et d’afficher le terme « soldes » sur les devantures de leurs locaux.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT