Tags Posts tagged with "TUNISIE SONDAGE, Abdelwaheb Maatar, Tunisie"

TUNISIE SONDAGE, Abdelwaheb Maatar, Tunisie

par -
0
Selon un sondage de l’institut TUNISIE SONDAGE pour AfricanManager

Selon un sondage de l’institut TUNISIE SONDAGE pour AfricanManager, (du 29 avril au 5 Mai sur un échantillon de 800 personnes, représentatif de la population tunisienne âgée de 18 ans et plus) 69% des Tunisiens n’ont pas constaté le respect des prix fixés pour la majorité des 9 produits de grande consommation ayant fait l’objet d’une décision de régulation de la part du ministère du Commerce datant du 22 avril 2013.

Ces produits de grande consommation sont les pommes de terre, les eaux minérales, les œufs, les conserves de thon, les dérivés du lait, les dérivés du fromage, les produits détergents, les produits d’hygiène et les huiles végétales alimentaires non subventionnées. Cette nette perception de non respect, concerne, selon les 800 personnes questionnées, aussi bien les grandes surfaces que les petits commerce ou marchés publics.

 

A cet égard, 40% des sondés pensent que cette mesure est insignifiante vu son ordre de grandeur marginal et son impact limité en matière de nombre de produits concernés. De plus, 64% des répondants estiment que cette mesure n’a pas d’effet sur l’inflation qui caractérisent l’économie tunisienne.

Pour ce qui est des causes de l’inflation, les Tunisiens interrogés semblent conscients des vraies causes de cette inflation, de ses tenants nationaux et de ses aboutissants exogènes. 43,8% des répondants l’expliquent ainsi par le manque de crédibilité de l’Etat et son incapacité à réguler les prix.

 

Au sujet des solutions, les consommateurs qui ont été interrogés, dans le cadre de ce sondage exclusif pour notre site, demandent des mesures plus rigoureuses et interpellent le ministre du Commerce pour qu’il use des outils à sa disposition, en tant que ministre du Commerce, pour obliger les commerçants au respect de ses décisions et celles du gouvernement et pour qu’il aille au-delà des simples contrôles de routine.

52,5% des Tunisiens sont ainsi favorables au renforcement des équipes de contrôle économique, alors que 48,8% des sondés proposent d’engager des mesures répressives aussi bien contre les spéculateurs que les contrebandiers. 27,5 % des personnes touchées par le sondage, évoquent la contrebande et demandent une lutte plus agressive.

 

Il est à noter qu’au début de ce mois, la chambre des bouchers de Tunis a exprimé son refus d’appliquer les nouveaux prix fixés par le gouvernement. Par ailleurs, les prix de certains produits comme les pommes de terre se sont stabilisés vu que cette mesure a coïncidé avec l’été constituant la principale saison de production de ce tubercule en Tunisie.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...