Tags Posts tagged with "Tunisie, Standards & Poors, banques,"

Tunisie, Standards & Poors, banques,

par -
L’agence de notation Standards& Poors vient d’abaisser les notes de  cinq banques tunisiennes dans la foulée de l’abaissement de la note souveraine de devises étrangères et monnaie locale et la note de crédit de la Tunisie à 'BB / B'. ...

L’agence de notation Standards& Poors vient d’abaisser les notes de cinq banques tunisiennes dans la foulée de l’abaissement de la note souveraine en  devises étrangères et monnaie locale et la note de crédit de la Tunisie à ‘BB / B’.

L’agence a expliqué que l’abaissement de la note souveraine de crédit de la Tunisie a un impact négatif direct sur les cinq banques tunisiennes, à savoir les notes à long de l’Arab Tunisian Bank, de la Banque de l’Habitat, de la Banque Tuniso-Koweitienne, de la Banque de Tunisie et des Emirats, et de la Société Tunisienne de Banque. S&P a également abaissé la note à court terme de l’ Arab Tunisian Bank. Dans le même temps, l’agence a mis la note à long terme de la Banque de Tunisie Emirats sous surveillance négative.

Cependant, les perspectives de la Banque de l’Habitat, de la Banque Tuniso-Koweitienne, et de l’Arab Tunisian Bank sont stables.

Pour ce qui est de l’Arab Tunisian Bank, S&P indique que la note attribuée à l’ATB reflète les risques découlant de ses opérations en Tunisie. La banque ATB est exposée au ralentissement économique, car elle n’opère pas uniquement en Tunisie. Elle est également confrontée au risque souverain parce qu’elle détient un portefeuille considérable de la dette publique tunisienne. Toutefois, l’ATB se prévaut d’une qualité des actifs stable et une performance financière régulière.

La perspective stable attribuée à l’ATB reflète le point de vue de S&P que l’activité et le profil financier demeureront probablement inchangés. Une notation positive pourrait suivre une action similaire sur le souverain, mais dépendrait aussi de la capacité de la banque à maintenir un capital suffisant à ses niveaux actuels, des indicateurs de liquidité suffisants, et une qualité des actifs stable. Une note négative suivrait une détérioration importante du profil de risque de la banque, en particulier un affaiblissement de sa qualité d’actifs en raison d’une période de longue récession. L’agence prévient qu’elle abaissera sa note de la banque si elle faisait autant pour la note souveraine.

S’agissant de la Banque de l’Habitat, S&P considère la BH comme une entité liée au gouvernement (GRE). Le gouvernement détient 58,1% du capital de la banque, à la fois directement et indirectement par le biais divers ministères et institutions publiques. La note inclut, du point de vue de l’agence, le fonds de commerce client de longue date et une qualité des actifs stables, ainsi qu’un financement et une liquidité suffisants.

L’agence estime qu’il existe une « haute » probabilité que le gouvernement tunisien apporte en temps opportun et de manière suffisante un soutien extraordinaire à la BH, en cas de difficultés financières. Toutefois, la note de la banque ne prévoira pas un relèvement consécutif au soutien extraordinaire du gouvernement suite à la l’abaissement des notations souveraines en devises locales. « Nous n’avons pas placé la notes de la BH sous surveillance négative, parce nous considérons qu’il est peu probable que le potentiel de révision à la baisse de son profil de crédit autonome (SACP) ait une incidence sur ses notes », explique l’agence.

La perspective stable attribuée à la BH reflète le point de vue de S&P que l’activité et le profil financier demeureront probablement inchangés.

Enfin, pour ce qui est de la Société Tunisienne de Banque, S&P indique que la note «Bpi» attribuée à la STB est basée sur les risques liés à ses opérations en Tunisie, la faible capitalisation de la banque, et l’énorme problème relatif au legs des actifs. Une note positive inclut, du point de vue de l’agence, un fonds de commerce client de longue date de la banque ainsi que l’accès à une large base de dépôts.

S&P considère la STB comme une entité liée au gouvernement (GRE). Le gouvernement détient 52,5% de la banque (près de 25% directement via les ministères et le reste par diverses institutions qui lui sont liées en propriété exclusive), il nomme la majorité des membres du conseil d’administration et le PDG. L’agence estime qu’il existe une « haute » probabilité que le gouvernement tunisien apporte en temps opportun et de manière suffisante un soutien extraordinaire à la STB, en cas de difficultés financières.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT