Tags Posts tagged with "Tunisie, Syphax Airlines"

Tunisie, Syphax Airlines

par -
0
La seconde compagnie aérienne privée de Tunisie

La seconde compagnie aérienne privée de Tunisie, Syphax Airlines, vient de publier ses indicateurs d’activité trimestriels pour la période des 9 premiers mois de l’année 2013. Par un calcul, certes sommaire et loin d’être officiel ou définitif, on se rend compte que les revenus, régulier et charter, de l’entreprise s’élèveraient à 86,722 MDT. Ses différentes charges, compte non tenu de l’endettement et de sa charge financière (9,337 MDT +1,574 MDT = 10,911 MDT) dont on ne peut connaître le calendrier de paiement, cumulent à plus de 90,026 MDT pour la même période des premiers neuf mois de l’année en cours. Une simple opération de soustraction des charges et des revenus, donnait déjà un déficit de plus de 3,304 MDT, compte non tenu du paiement de la dette et ses frais. On découvre aussi, dans ces indicateurs, que Syphax ne dispose que d’un seul et unique avion dont elle est propriétaire. Il s’agit du Falcon, anciennement de Sakher El Materi et racheté à l’Etat tunisien. Cet avion ne vole pratiquement pas, selon Majed Bouattour, le chargé de la bourse chez Syphax. Ce dernier indique aussi que l’A330, pourtant loué au prix fort, est plus en stationnement sur les pistes de l’aéroport qu’en vol. Le responsable était, en tout cas, incapable de nous donner le nombre d’heures de vol enregistré par cet avion. On sait pourtant, de source documentée, que, durant la période du 20 juin au 25 août 2013, cet avion dont la matricule est «TS-IRA » n’a pas volé plus de 36 heures. Sur les 5 autres, trois ont été donnés en location, l’été dernier, par Syphax à d’autres compagnies. La compagnie ne travaille, donc, qu’avec 2 appareils.

Il est aussi à noter que Syphax a largement baissé ses prix par rapport à 2012. La recette moyenne par passager de vol régulier qui était, en 2012, de 310 DT, n’était plus que de 228 DT, à la fin septembre 2013. Quant à la recette moyenne par heure charter, elle dépasserait de peu celle des compagnies concurrentes, selon les professionnels que nous avons contactés. Autre remarque et pas des moindres, ce ratio de 29 employés pour un avion (205 divisés par 7), reste en deçà du ratio internationalement connu qui est de 70 à 100. Ce faible ratio poserait, selon certains professionnels, quelques problèmes. Cela, à moins que Syphax ne loue les avions qu’elle utilise, avec tout leur personnel. Auquel cas, c’est une compagnie qui n’apporte rien au pays en matière de création d’emplois.

A fin 2012, Syphax faisait des revenus de 31,386 MDT, bien au-delà des prévisions pour la même année, présentées dans le prospectus d’introduction en bourse. L’entreprise du groupe Frikha fera quand même un résultat d’exploitation négatif de 13,874 MDT, certes, comme prévu, mais plus négatif que prévu.

Dans le prospectus d’introduction en bourse, Syphax promettait uniquement 13,8 de pertes. L’entreprise du groupe Frikha en fera finalement 14,527 MDT. L’année 2013 devrait aussi apporter d’autres «surprises» dans ce sens, les coûts ayant explosé par rapport aux prévisions et certaines activités, comme le fret ou le transport postal, prévues dans le Business Plan du prospectus et qu’on ne retrouve déjà pas dans l’état des indicateurs du 3ème trimestre 2013.

Ka Bou 

par -
0
La seconde compagnie aérienne privée de Tunisie

La seconde compagnie aérienne privée de Tunisie, Syphax Airlines, vient de publier ses indicateurs d’activité trimestriels pour la période des 9 premiers mois de l’année 2013. Par un calcul, certes sommaire et loin d’être officiel ou définitif, on se rend compte que les revenus, régulier et charter, de l’entreprise s’élèveraient à 86,722 MDT. Ses différentes charges, compte non tenu de l’endettement et de sa charge financière (9,337 MDT +1,574 MDT = 10,911 MDT) dont on ne peut connaître le calendrier de paiement, cumulent à plus de 90,026 MDT pour la même période des premiers neuf mois de l’année en cours. Une simple opération de soustraction des charges et des revenus, donnait déjà un déficit de plus de 3,304 MDT, compte non tenu du paiement de la dette et ses frais. On découvre aussi, dans ces indicateurs, que Syphax ne dispose que d’un seul et unique avion dont elle est propriétaire. Il s’agit du Falcon, anciennement de Sakher El Materi et racheté à l’Etat tunisien. Cet avion ne vole pratiquement pas, selon Majed Bouattour, le chargé de la bourse chez Syphax. Ce dernier indique aussi que l’A330, pourtant loué au prix fort, est plus en stationnement sur les pistes de l’aéroport qu’en vol. Le responsable était, en tout cas, incapable de nous donner le nombre d’heures de vol enregistré par cet avion. On sait pourtant, de source documentée, que, durant la période du 20 juin au 25 août 2013, cet avion dont la matricule est «TS-IRA » n’a pas volé plus de 36 heures. Sur les 5 autres, trois ont été donnés en location, l’été dernier, par Syphax à d’autres compagnies. La compagnie ne travaille, donc, qu’avec 2 appareils.

Il est aussi à noter que Syphax a largement baissé ses prix par rapport à 2012. La recette moyenne par passager de vol régulier qui était, en 2012, de 310 DT, n’était plus que de 228 DT, à la fin septembre 2013. Quant à la recette moyenne par heure charter, elle dépasserait de peu celle des compagnies concurrentes, selon les professionnels que nous avons contactés. Autre remarque et pas des moindres, ce ratio de 29 employés pour un avion (205 divisés par 7), reste en deçà du ratio internationalement connu qui est de 70 à 100. Ce faible ratio poserait, selon certains professionnels, quelques problèmes. Cela, à moins que Syphax ne loue les avions qu’elle utilise, avec tout leur personnel. Auquel cas, c’est une compagnie qui n’apporte rien au pays en matière de création d’emplois.

A fin 2012, Syphax faisait des revenus de 31,386 MDT, bien au-delà des prévisions pour la même année, présentées dans le prospectus d’introduction en bourse. L’entreprise du groupe Frikha fera quand même un résultat d’exploitation négatif de 13,874 MDT, certes, comme prévu, mais plus négatif que prévu.

Dans le prospectus d’introduction en bourse, Syphax promettait uniquement 13,8 de pertes. L’entreprise du groupe Frikha en fera finalement 14,527 MDT. L’année 2013 devrait aussi apporter d’autres «surprises» dans ce sens, les coûts ayant explosé par rapport aux prévisions et certaines activités, comme le fret ou le transport postal, prévues dans le Business Plan du prospectus et qu’on ne retrouve déjà pas dans l’état des indicateurs du 3ème trimestre 2013.

Ka Bou 

par -
0
La compagnie aérienne tunisienne Syphax Airlines a passé

La compagnie aérienne tunisienne Syphax Airlines a passé, mardi, à Tunis une commande de 10 nouveaux avions Airbus A320, équipés de moteurs CFM du groupe Safran et engagé deux nouveaux grands projets technologiques avec Airbus Industries et Safran, associant Telnet, actionnaire de la compagnie, indique un communiqué.

Le premier projet porte sur la création, conjointement avec Airbus, d’une unité de conception et de production de systèmes électroniques pour l’aéronautique. Le second, avec Safran, consiste à créer un centre d’ingénierie aéronautique.

En ce concerne sa flotte, Syphax a signé l’acquisition de trois A320neo et trois A320ceo, ainsi que 4 options d’achat. La livraison commencera, dès 2015, avec deux appareils et se poursuivra à un rythme soutenu jusqu’en 2020.

L’intégration de l’A320neo dans la flotte de Syphax, selon son PDG, Mohamed Frikha, permettra de bénéficier d’une économie de 15 pour cent de la consommation de carburant et d’une rentabilité accrue.

par -
0
Selon Air journal

Selon Air journal, la future compagnie aérienne tunisienne devrait bien s’envoler. Par ailleurs, le ministère du transport étudie actuellement les dernières procédures autorisant Syphax Airlines à exploiter l’aéroport international Sfax-Thyna, à partir de la mi-mars.

Il est important de rappeler que Syphax Airlines avait annoncé en janvier dernier la signature d’un accord de 55 millions de dollars US pour l’acquisition de 2 avions d’une capacité d’accueil de 150 voyageurs chacun. La livraison du premier avion à l’aéroport International Sfax-Thyna, sera faite le 29 février 2012 et celle du deuxième, le 14 mars 2012. Ces deux avions devront assurer 8 vols quotidiens de l’aéroport international Sfax-Thyna vers Tripoli (Libye), le Maroc, la France, l’Italie, la Belgique et la Turquie.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT