Tags Posts tagged with "Tunisie, TAV, OACA,"

Tunisie, TAV, OACA,

par -
0
Les résultats du trafic aérien de l'ensemble des aéroports Tunisiens

Les résultats du trafic aérien de l’ensemble des aéroports Tunisiens, au cours des huit premiers mois de l’année 2012, comparés à la même période de l’année précédente, nous permet de constater une évolution de 32,42 % (33,44% pour l’international régulier, 35,59 %pour l’international non régulier et 26,18% pour le national), pour les mouvements d’avions et de 37,16 % pour les passagers dont 42,39% pour l’international régulier, 38,93% pour l’international non régulier et une baisse de 13 % pour le national.

L’analyse des résultats du trafic aérien des aéroports gérés par l’OACA (Office des aéroports et de l’aviation civile), au cours des huit premiers mois de l’année 2012, par rapport à la même période de l’année précédente, permet, par contre, de constater une évolution de 29,88 % pour les mouvements d’avions et de 30,12 % pour les passagers. L’augmentation n’est que de 29,88% pour le trafic mouvements d’avions et de 30,12 % pour le trafic des passagers.

En face, les résultats du trafic aérien des aéroports gérés par TAV, au cours des huit premiers mois de l’année 2012, comparés à la même période de l’année précédente, permet de constater une évolution de 42,32% pour les mouvements d’avions et de 55,14 % pour les passagers. Pour TAV, tous les compartiments étaient à la hausse, avec +59,21% pour le trafic passagers international régulier, + 53,41% pour l’international non régulier et + 18,16% pour le national. Deux remarques sont à faire sur ces chiffres.

 

– Le trafic progresse plus chez TAV que chez l’OACA.

D’abord, cette remarque générale que le trafic des passagers sur les seuls deux aéroports que gère l’opérateur turc TAV Tunisie, croît de manière plus exponentielle que celui des sept aéroports que gère l’Office tunisien des aéroports et de l’aviation civile (OACA). L’opérateur turc fait déjà avec seulement deux aéroports presque la moitié du trafic des 7 aéroports publics. Et alors que, d’une année à l’autre, l’OCAA ne progresse que de presque 1,1 millions de nouveaux passagers, TAV Tunisie double quasiment le nombre des passagers débarquant dans les aéroports qu’elle gère. A pareille période de l’année 2010, le total du trafic des passagers de TAV Tunisie, n’était que de 19.352 passagers. De 19 mille à plus de 2 millions, chemin parcouru en deux années, donne la mesure de tout l’effort des Turcs, mais aussi et surtout de tout l’effort non fait par l’OACA. Le résultat est d’ailleurs visible dans le chiffre d’affaires de l’OACA. Ce dernier bougeait à peine de 40 MDT, mais en comptabilisant toujours ses revenus de la concession de TAV, sur la base de l’ancien décret et non sur la base des accords conclus avec TAV Tunisie, pour les exonérer de payer sur la base d’un pourcentage du chiffre d’affaires.

– TAV plus agressive en communication que l’OACA.

Face à cette menace, l’OACA ne semble en tout cas, pas bouger. Alors que TAV Tunisie adopte une politique de communication agressive, l’OACA n’en adopte aucune. Alors que TAV est présente dans tous les grands salons de tourisme, l’OACA est absente et ne donne ainsi aucune visibilité internationale à ses 7 aéroports. Avant la venue de TAV en Tunisie, les hôteliers contactaient les TO et ceux-ci choisissent les aéroports, mais tous étaient alors gérés par l’OACA. La donne a changé depuis l’installation de TAV Tunisie, mais guère la gestion des aéroports par l’OACA.

– Le trafic se dégrade entre Monastir et Enfidha.

Retour, ensuite, sur un mouvement social dans l’aéroport de Monastir qui concrétisait, en fait, cette peur des Tunisiens. Il se poursuivrait toujours et qui revendique encore une parité de trafic entre l’aéroport de Monastir, donné en concession à TAV Tunisie et celui d’Enfidha construit par TAV Tunisie. Un accord avait été parrainé par l’actuel ministre tunisien du Transport, Karim Harouni, qui obligeait TAV à équilibrer le trafic entre les deux aéroports que gère l’opérateur turc. Le ministre ne semble plus s’y intéresser. Les chiffres disent pourtant qu’en 8 mois, seuls 887.654 passagers ont pu débarquer à l’aéroport de Monastir. Plus loin, 1.395.285 passagers ont débarqué à Enfidha. La parité reste donc une chimère ! Monastir attendra donc la prochaine révolution … dans la gestion des biens publics !

Khaled Boumiza.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE