Tags Posts tagged with "Tunisie Télécom, Jalloul Ayed,"

Tunisie Télécom, Jalloul Ayed,

par -

La grève des agents de Tunisie Télécom (TT) se poursuit et elle n’est pas générale. Nous avons en effet pu constater de nous-mêmes que certains travaillent car ils pensent que «ce syndicat ne nous représente pas». Il y a cependant lieu de noter que le syndicat UGTT de la société, durcit de plus en plus ses positions et remonte à chaque fois le plafond de ses demandes.

Nous avons ainsi appris, de sources sûres, que le dossier de bras de fer entre gouvernement, direction générale de TT, l’actionnaire émirati EIT et le syndicat de base de TT, a été officiellement repris de chez le Secrétaire d’Etat aux TIC que d’aucun accuse d’être du côté du syndicat ouvrier. Le dossier est ainsi, depuis début juin 2011, entre les mains du ministre des finances qui le gère en coordination avec le premier ministre. C’est ainsi, que Jalloul Ayed aurait pu arriver à une solution de la question de la grève pour le renvoi de 63 cadres de TT. La solution est connue pour être celle des «10-15-26», en rapport avec les nombres des employés concernés par cette solution. 10 contractuels, considérés comme compétences incontournables, resteront dans l’entreprise. 15 autres, anciens de TT, intégreront et deviendront cadres statutaires de TT. 26 autres parmi les contractuels objets de discorde, deviendront et auront le statut temporaire de consultants jusqu’à fin de leurs contrats, décembre 2011 et juin 2012.  Cet accord qui n’inclut pas 12 autres qui ont déjà quitté de leur gré TT, aurait été discuté avec la direction générale de TT et le SG de l’UGTT lui-même, par le ministre des finances du 1er au 4 juin 2011 et qui l’a ensuite exposé, le 6 juin devant un conseil interministériel qui l’a adopté.

Exposé au syndicat de base des grévistes, l’accord a d’abord été adopté et le syndicat y a donné son accord. Le 8 juin 2011, cependant, le même syndicat fait volte-face et refuse toute la solution en totalité. Sa demande essentielle, pour expliquer lev refus du «10-15-26», était que les 15 statutaires de TT réintègreront … sans fonction !

Selon nos sources, cette volte-face s’expliquerait en réalité par le fait que le syndicat de base de TT, aurait promis à certains de ses grévistes, des postes de responsabilité dans la nouvelle TT que l’UGTT aura réussi à modeler par le biais du bras de fer avec tout le monde. On sait, de notre part par d’autres sources à l’intérieur de l’entreprise, que le syndicat avait dès les premiers jours de sa jacquerie, changé les serrures de certains bureaux des responsables qui devaient être définitivement renvoyés et avait même pris contact avec d’autres employés pour leur offrir la promesse d’un nouveau job de cadre à Tunisie Télécom.

En attendant, TT continue de perdre de l’argent, jour après jour. Elle continue à ne pas être payée par les consommateurs et plus d’un client, notamment chez les Corporate, aurait déjà décidé de porter plainte pour services non rendus.

Reste à se demander sur les raisons qui ont poussé le gouvernement transitoire de Béji Caïed Essebssi, de retirer le dossier TT et de sa grève au Secrétaire d’Etat en charge des TIC, une entreprise sous sa tutelle directe et immédiate, pour la confier au ministre des Finances ? Sa gestion de ce dossier avait-elle été jugée inefficace ou était-il simplement arrivé à un cul-de sac dans ses relations avec toutes les parties prenantes?

On se demandera aussi, sur la réaction du SG de l’UGTT, Abdessalem Jrad, face à la rébellion d’un de ses syndicats de base et à la fronde qu’il lui oppose désormais sur une solution, par lui-même négociée et validée ?

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT