Tags Posts tagged with "Tunisie, télétravail, emploi,"

Tunisie, télétravail, emploi,

par -
0
Le télétravail est un concept encore peu connu en Tunisie mais qui semble prendre de l'ampleur vu le taux de chômage qui ne cesse de croître  pour atteindre les 800 mille chômeurs actuellement. Pis

Le télétravail est un concept encore peu connu en Tunisie mais qui semble prendre de l’ampleur vu le taux de chômage qui ne cesse de croître pour atteindre les 800 mille chômeurs actuellement. Pis, ce chiffre est appelé à grimper encore avec l’arrivée de nouveaux diplômés. C’est dans cette optique que le travail à distance se présente comme un bon complément voire une alternative.

Comment peut-on favoriser le travail à distance ? Comment peut-on exporter les compétences tunisiennes ? Quelle formation doit-on exiger des jeunes diplômés ? Quels sont les métiers les plus demandés en ligne?, tels sont les principaux axes de réflexion d’un séminaire organisé par l’agence nationale de l’emploi et du travail indépendant (ANETI), la banque mondiale, l’observatoire national de l’Emploi, de Qualification (ONEQ) et le PNUD.

Ayant pour thème, « Favoriser l’emploi par la prestation de services en ligne », le séminaire a réuni des professionnels de divers domaines, des établissements financiers (la Poste, la BCT, Paypal), des universitaires, des représentants du ministère de l’Emploi (ANETI et ONEQ), des organisations internationales (la banque mondiale, le PNUD) ainsi que des free lanceurs et plusieurs entreprises étrangères du secteur. L’objectif de cette rencontre est de favoriser l’emploi des jeunes diplômés en chômage en utilisant leurs compétences (informatique, comptabilité, secrétariat, traduction…) dans le travail à distance en free-lance (travail indépendant). Il s’agit principalement d’offrir leur compétence et leur savoir-faire à des demandeurs de services à travers des intermédiaires internationaux garantissant à la fois la qualité du travail offert et le paiement du prestataire du service tunisien.

Le séminaire a insisté sur l’importance des ressources humaines virtuelles ou « Human Cloud » dans le développement du travail en free-lance à distance tout en utilisant les TIC pour exporter les compétences en dehors des pays d’origine sans pour autant avoir besoin de se déplacer.

Au cours de cette rencontre, les représentants ont également débattu des métiers les plus demandés en ligne, les niveaux, l’intensité des demandes et la concurrence en la matière, tout en présentant des témoignages des sociétés qui ont bénéficié de ce genre de prestations en ligne et le degré de leur satisfaction. Dans ce cadre, la Poste tunisienne et le leader international de paiement en ligne « PayPal » ont exposé les différents modes et moyens garantissant le paiement des prestations via des plateformes très sécurisées.

Ont aussi été abordées la réglementation de change en vigueur et les possibilités offertes par la Banque Centrale de Tunisie (BCT) pour la modification des textes de loi en vigueur dans l’objectif de promouvoir ce genre d’emploi.

Sous un autre angle, le séminaire a mis l’accent sur les systèmes de suivi et d’évaluation des programmes d’emploi tout en analysant l’impact du « concours entreprendre et gagner » qui a été mis en place par l’ONEQ et qui a pour objectif d’augmenter le taux des jeunes diplômés qui ont l’intension et la volonté de monter leur propre projet.

Le séminaire a couronné son travail par des tables rondes qui ont permis de soulever les problèmes rencontrés. Un ensemble de solutions et une forme de guide ou feuille de route concernant la sélection des candidats (quel candidat doit on choisir, qui peut le choisir et selon quels critères) ont été proposées.

Des solutions ont été aussi proposées concernant le moyen de paiement offrant les prestations les moins contraignantes et les moins chères. Dans ce cadre, il a été recommandé d’adapter la législation en vigueur aux nouvelles formes d’emploi notamment en termes de travail à distance.

Il a été aussi recommandé d’identifier la nature de la formation supplémentaire qu’on doit mettre en place pour aider ces jeunes diplômés à être plus compétitifs surtout en matière de langues étrangères tel que l’anglais.

Khadija Taboubi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le lancement officiel de CountrySTAT Madagascar a lieu très récemment à l’Hôtel Panorama. Cet événement est tenu sous l’égide du Ministère auprès de la...

SPORT