Tags Posts tagged with "Tunisie, thermalisme, ,"

Tunisie, thermalisme, ,

par -
En cette période de crise marquée essentiellement par les incertitudes politiques

En cette période de crise marquée essentiellement par les incertitudes politiques, qui ne vont pas sans répercussions sur le secteur du tourisme dont les recettes ont chuté de 41% en 2011 et qui commencent à connaitre un léger redressement, toutes les initiatives de relance sont bonnes à lancer. Des initiatives qui pourraient booster l’activité touristique dans la mesure où une feuille de route 2012-2013 a été élaborée récemment par le ministère du Tourisme ciblant notamment la diversification du produit touristique actuellement à 80% balnéaire.

Un choix stratégique qui répondra également aux exigences de tous les touristes particulièrement les nouveaux marchés à fort potentiel, comme la Chine, la Russie, le Japon, le Canada et les pays arabes du Golfe.

C’est la raison pour laquelle, le gouvernement de Jebali devrait, selon les spécialistes, s’engager résolument dans la mise au point de nouveaux produits alors que le balnéaire et la plage ne suffiront plus à satisfaire les différents segments de la clientèle. Parmi ces produits, on cite le tourisme thermo-minéral, et ce pour nombre de considérations. Il s’agit d’un secteur assez promoteur, compte tenu les richesses naturelles dont dispose la Tunisie avec 50 sources thermales et un capital des compétences lui permettant de devenir un site privilégié dans le tourisme de bien-être à l’échelle internationale.

En dépit de ces atouts, ce secteur s’est limité à une clientèle locale. En 2011, 3 millions curistes ont passé leur séjour dans les hammams thermos et environ 11 mille ont visité les stations thermales. Des chiffres qui ont chuté de 50% en comparaison avec 2010.

Cette baisse doit être prise en considération par les différents acteurs de la profession pour qu’ils s’attellent à relancer cette activité. Chose qui ne se fera qu’à travers une réelle adaptation de l’offre à la demande des clients, mais aussi par l’amélioration de la qualité des services. A cela s’ajoute une réelle volonté de booster les incitations financières et fiscales accordées aux entrepreneurs, désireux d’investir dans ce créneau.

En effet, les données disponibles font état d’un accroissement des intentions d’investissements dans ce secteur. Pour 2012, plusieurs études sont en cours pour la mise en place des nombreux projets dans différentes régions à l’instar de Kebili où les efforts se poursuivent pour la création d’un centre du thermalisme dont le coût s’élève à 14MD, permettant de générer 35 postes d’emplois. Un autre projet sera lancé à Jbel Ouest pour une enveloppe estimé à 1.4MD.

Plusieurs projets autres sont en cours d’exécution, à savoir la station thermale à Ain Oktor (Nabeul) d’une enveloppe de 20MD générant 120 postes d’emplois. Un autre projet aussi au Kef avec une enveloppe de 4.7MD offrant 42 postes d’emplois

Des pas encourageants pour cette niche où le futur s’annonce promoteur. Cela incite les intervenants à mettre à niveau les stations thermales, à faire connaître los richesses en eaux naturelles et encourager les entrepreneurs et les investisseurs réticents à faire le pas dans ce domaine qui gagnerait à se développer encore davantage et à créer le plus grand nombre possible de projets d’emplois. Condition sine qua non pour mieux contribuer à la relance de l’activité touristique mais aussi à l’activité économique de la nouvelle Tunisie.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Au Maroc la lutte contre la corruption est dans toutes les têtes, notamment dans celles des autorités, comme du reste en Tunisie en ce...

SPORT