Tags Posts tagged with "Tunisie, Tourisme, René-Marc Chikli"

Tunisie, Tourisme, René-Marc Chikli

par -

La Tunisie reprend son souffle même si la Révolution  a fait  plus de 200 morts et de  500 blessés, des dégâts qui ont coûté officiellement 5 milliards de dinars, ainsi qu’une baisse nette  des flux  touristiques ces dernières semaines. Toutefois, cette étape historique devrait être  « bénéfique » sur le long terme pour tous les secteurs y compris le  tourisme.

En fait, le retour des touristes français en Tunisie sera possible à partir de ce week-end, bien que cette action nécessite des jours et des jours vu les obstacles liés à une pénurie d’avions et au couvre-feu en vigueur dans le pays. Dans ce contexte, une délégation de compagnies aériennes et voyagistes français est venue, mardi, à Tunis pour rencontrer les autorités et étudier les moyens de relancer l’activité touristique dans le pays.

Dans un entretien accordé à African Manager, René-Marc Chikli, président de l’association des tour-opérateurs français (CETO) a précisé que l’objectif primordial de cette visite est de rencontrer le ministre du Tourisme afin de passer en revue la démarche de la reprise économique, et particulièrement de retracer tout plan d’action ayant pour but de stimuler les flux de touristes français en les persuadant de venir rapidement.  Il en a voulu pour preuve la mise sur pied conjointe de cette délégation en quelques jours. « On a réussi à inviter tous les acteurs des marchés français », a-t-il dit.

S’agissant des propositions souhaitées pour les partenaires tunisiens pour ce qui est de la relance touristique, notre interviewé a souligné la nécessité de lever, le plus tôt possible, le couvre-feu et d’améliorer les aspects de sécurité dans le pays afin de permettre la relance et la reprise du tourisme. D’ailleurs, un appel est adressé aux hôtes de la Tunisie pour participer à la promotion de la destination Tunisie.

Au niveau français, il s’agit d’œuvrer à convaincre les clients de voyager tout en mettant en place un plan de communication à même de mettre en relief  les meilleurs atouts et sites touristiques tunisiens surtout que des clients français ont  préféré rester en Tunisie et vivre la révolution de son peuple,  et pour essayer, d’autre part, de soutenir l’hôtellerie tunisienne et œuvrer en vue de promouvoir des actions sur les prix par la baisse des taxes aéroportuaires , par exemple.
L’enjeu est colossal. On est à 35 mille clients en février et on passera à 45 mille au mois de mars pour atteindre 80 voire 100 mille clients au mois de mai. Donc, on a trois semaines pour gagner la partie. L’idée, c’est qu’avec 44% des clients qui ont voulu venir en Tunisie, on sauvera le tourisme de pack.

Sur un autre plan et en pareille situation, le bradage de destination commence à s’installer. Le président de la CETO a fait remarquer que l’important pour l’instant est de soutenir l’hôtellerie, ses personnels et surtout sa qualité tout en essayant de baisser les prix. Une chose qui ne peut se faire qu’à travers la réduction des taxes… 

Pour ce qui est de l’avenir, la révolution doit donner ses fruits certes, mais l’heure est à la reconstruction de toute une image de  la Tunisie… Les efforts doivent être déployés afin de regagner la confiance de l’étranger parce que , depuis l’aube des temps, le tourisme était, et doit toujours être, un créneau porteur et un secteur bénéfique pour l’économie du pays…

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Au Maroc la lutte contre la corruption est dans toutes les têtes, notamment dans celles des autorités, comme du reste en Tunisie en ce...

SPORT