Tags Posts tagged with "Tunisie, Vivo Energy, Shell,"

Tunisie, Vivo Energy, Shell,

par -

Vivo Energy est née. Une cérémonie officielle organisée, mercredi soir à Tunis, a marqué l’avénement de cette nouvelle entité,  fruit du partenariat entre Vitol, Helios Investment Partners et Shell pour assurer la distribution et le marketing de carburants et des lubrifiants de marque Shell à travers 7 pays d’Afrique dont la Tunisie et le Maroc.

Au cours des prochaines semaines, les sociétés Shell dans ces 7 pays africains (Cap vert, Maurice, Madagascar, Maroc, Mali, Sénégal et Tunisie) vont enregistrer leur nouvelle raison sociale, à commencer par le Maroc, où la Société Shell du Maroc devient Vivo Energy Maroc.

Tous les business se serviront de Vivo Energy comme raison sociale de leur filiale. Autre nouveau venu sur la place : Shell and Vivo Lubricants, qui  assurera la production de lubrifiants de marque Shell dans toute l’Afrique. Cette société assurera la commercialisation et la vente des lubrifiants par le biais d’accords-cadres exclusifs de  distribution avec les sociétés Vivo Energy. 

La création de ces deux entreprises marque les premiers résultats de la transaction, menée à terme, qui avait été annoncée pour la première fois le 19 février 2011.  Aux termes de la transaction, qui inclut les approbations réglementaires, Vitol et Helios feront l’acquisition de la majorité des actions de Shell dans la plupart de ses activités aval en Afrique. Il est prévu qu’au terme de la vague finale de la transaction en 2012, Vivo Energy et Shell and Vivo Lubricants assureront le marketing de carburants et de lubrifiants de marque Shell dans 14 pays du continent et qu’elles compteront un effectif d’environ 2500 personnes.

Ainsi, Vitol et Helios détiennent chacune 40% de Vivo Energy, tandis que Shell en détient 20%.  Shell and Vivo Lubricants appartient à hauteur de 50% à Shell et à hauteur de 50% à Vitol et Helios.

Dès achèvement de la transaction proposée, Vivo Energy exploitera plus de 1300 stations-service à travers l’Afrique sous la marque Shell, et elle aura accès à environ 1,2 million de mètres cubes de stockage. Shell and Vivo Lubricants disposera d’une capacité de mélange d’environ 120000 tonnes métriques dans des installations implantées dans huit pays, où seront produits les lubrifiants de marque Shell. Shell, Vitol et Helios vont désormais se concentrer sur l’obtention des approbations réglementaires nécessaires pour mener à bien cette transaction dans tous les autres pays au cours de l’année 2012.

Honoré Dainhi, Directeur d’exploitation et Directeur général par intérim de Vivo Energy affirme constate que  « l’Afrique représente un vrai marché de croissance pour l’énergie, et ses clients méritent un fournisseur de produits énergétiques et de services qui leur est dédié. Avec le temps, nous ambitionnons de voir Vivo Energy et Shell and Vivo Lubricants devenir les entreprises énergétiques les plus respectées et les mieux connues en Afrique ».  Ceci se traduira par des investissements dans les marchés africains clés en vue d’assurer une croissance durable à long terme, et de faire preuve de leadership en matière de sécurité et d’environnement. Pour les clients,  il s’agira d’accéder aux mêmes produits de haute qualité de la marque Shell, mais avec plus d’insistance sur l’expérience en clientèle. Quant à nos employés, il s’agira d’affermir une culture de performance sous le leadership africain dans chaque pays, responsable du secteur d’activités local. ”

Cette transaction, annoncée en février dernier, couvre les activités aval existantes de Shell (réseaux de stations-service, carburants pour le commerce, gaz de pétrole liquéfié, lubrifiants, bitume, aviation et activités marines) au Maroc, en Tunisie, en Egypte (à l’exclusion des lubrifiants), en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Ghana, au Sénégal, au Mali, en Guinée, au Cap vert, au Kenya, en Ouganda, à Madagascar et à Maurice. Les activités aval de Shell en Namibie, au Botswana, au Togo, en Tanzanie et à La Réunion font actuellement l’objet d’une revue dans la perspective de leur éventuelle inclusion dans cet accord à une date ultérieure.

Les activités de Shell dans le domaine des carburants, des lubrifiants et du raffinage en Afrique du Sud, ses activités dans le secteur des lubrifiants en Egypte ainsi que ses activités d’exploration et de production, ses participations dans le gaz naturel liquéfié et la majeure partie des activités commerciales internationales en Afrique ne sont pas couvertes par cet accord.

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

Des avions de guerre ont bombardé lundi la ville de Derna, ville côtière de l'Est libyen, a annoncé un témoin à Reuters, dans la...

Reseaux Sociaux