Tags Posts tagged with "Tunisiens, gouvernement Jomaâ"

Tunisiens, gouvernement Jomaâ

par -
Dans la foulée de la promulgation de la Constitution et la formation d'un gouvernement intérimaire

Dans la foulée de la promulgation de la Constitution et la formation d’un gouvernement intérimaire, une majorité de Tunisiens ont affirmé qu’ils sont satisfaits de la démocratie et estiment que le système politique du pays est sur la voie démocratique, selon un sondage de l’IRI ( International Republican Institute) qui a révélé que 53 pour cent des Tunisiens continuent de préférer la démocratie, même dans l’instabilité, à un gouvernement autoritaire stable.

Dans le même temps, il ya une perception générale que le chemin vers la démocratie n’est pas encore terminée. Quarante pour cent des sondés ont indiqué que la Tunisie est une démocratie imparfaite, et une nette majorité (79 pour cent) croit que les partis politiques ne font pas assez pour répondre aux besoins des Tunisiens. 70 pour cent des répondants sont satisfaits de la démocratie en Tunisie, contre 54 pour cent en octobre 2013.

La hausse du taux la satisfaction s’agissant de la démocratie coïncide avec celui des personnes satisfaites du nouveau gouvernement (74 pour cent) et de la nouvelle constitution (62 pour cent), adoptée le 27 janvier 2014.

47 pour cent des Tunisiens pensent que leur pays va dans la bonne direction, mais 48% croient encore que le pays va dans la mauvaise direction, et la majorité d’entre eux considère les défis économiques et l’emploi comme des questions prioritaires pour le pays.

Malgré les difficultés économiques, l’optimisme quant à l’amélioration future de la situation économique a augmenté avec 62 pour cent pensant que la situation financière des ménages sera meilleure , l’année prochaine, contre seulement 44 pour cent en octobre. La perception de la façon dont le gouvernement gère la sécurité publique s’est également améliorée avec 84 pour cent de Tunisiens qui notent que la situation sécuritaire s’est améliorée, contre 69 pour cent en octobre.

Ce sondage est le 11ème réalisé par IRI en Tunisie depuis janvier 2011 et le septième depuis les élections de l’assemblée nationale constituante, le 23 Octobre 2011. L’enquête, menée du 12 au 22 février 2014 a été réalisée en collaboration avec Elka Conseil , une firme de recherche et d’étude de marché basée en Tunisie, et la firme de recherche internationale Williams and Associates de Salem, dans le Massachusetts. 1 232 entrevues au total ont été réalisées, ce qui donne une marge d’erreur de plus ou moins 2,84 pour cent.

Le sondage a été réalisé avec le soutien de l’Initiative de partenariat au Moyen-Orient.

par -
Dans la foulée de la promulgation de la Constitution et la formation d'un gouvernement intérimaire

Dans la foulée de la promulgation de la Constitution et la formation d’un gouvernement intérimaire, une majorité de Tunisiens ont affirmé qu’ils sont satisfaits de la démocratie et estiment que le système politique du pays est sur la voie démocratique, selon un sondage de l’IRI ( International Republican Institute) qui a révélé que 53 pour cent des Tunisiens continuent de préférer la démocratie, même dans l’instabilité, à un gouvernement autoritaire stable.

Dans le même temps, il ya une perception générale que le chemin vers la démocratie n’est pas encore terminée. Quarante pour cent des sondés ont indiqué que la Tunisie est une démocratie imparfaite, et une nette majorité (79 pour cent) croit que les partis politiques ne font pas assez pour répondre aux besoins des Tunisiens. 70 pour cent des répondants sont satisfaits de la démocratie en Tunisie, contre 54 pour cent en octobre 2013.

La hausse du taux la satisfaction s’agissant de la démocratie coïncide avec celui des personnes satisfaites du nouveau gouvernement (74 pour cent) et de la nouvelle constitution (62 pour cent), adoptée le 27 janvier 2014.

47 pour cent des Tunisiens pensent que leur pays va dans la bonne direction, mais 48% croient encore que le pays va dans la mauvaise direction, et la majorité d’entre eux considère les défis économiques et l’emploi comme des questions prioritaires pour le pays.

Malgré les difficultés économiques, l’optimisme quant à l’amélioration future de la situation économique a augmenté avec 62 pour cent pensant que la situation financière des ménages sera meilleure , l’année prochaine, contre seulement 44 pour cent en octobre. La perception de la façon dont le gouvernement gère la sécurité publique s’est également améliorée avec 84 pour cent de Tunisiens qui notent que la situation sécuritaire s’est améliorée, contre 69 pour cent en octobre.

Ce sondage est le 11ème réalisé par IRI en Tunisie depuis janvier 2011 et le septième depuis les élections de l’assemblée nationale constituante, le 23 Octobre 2011. L’enquête, menée du 12 au 22 février 2014 a été réalisée en collaboration avec Elka Conseil , une firme de recherche et d’étude de marché basée en Tunisie, et la firme de recherche internationale Williams and Associates de Salem, dans le Massachusetts. 1 232 entrevues au total ont été réalisées, ce qui donne une marge d’erreur de plus ou moins 2,84 pour cent.

Le sondage a été réalisé avec le soutien de l’Initiative de partenariat au Moyen-Orient.

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

Des avions de guerre ont bombardé lundi la ville de Derna, ville côtière de l'Est libyen, a annoncé un témoin à Reuters, dans la...

Reseaux Sociaux