Tags Posts tagged with "tuniso-suisse"

tuniso-suisse

par -
0

Une convention de coopération pour la promotion du commerce entre la Tunisie et la Suisse, a été conclue, mercredi, entre le Centre de Promotion des exportations (CEPEX) et la Chambre de commerce et d’industrie tuniso-suisse, avec au programme notamment la promotion des exportations agricoles tunisiennes sur le marché suisse.
En vertu de cette convention qui s’étale sur 3 ans renouvelable, les deux parties s’engagent, notamment, à fournir l’assistance nécessaire à l’organisation de missions d’hommes d’affaires, à participer aux foires et salons et autres types d’actions promotionnelles organisées dans les marchés tunisien et suisse, outre l’organisation de l’échange d’information économique, juridique, fiscale et réglementaire.
Il s’agit d’offrir un cadre légal à la coopération entre les deux structures de manière à assister les entreprises fournissant un produit de qualité à s’introduire sur le marché suisse connu pour être un marché très exigent, a affirmé la présidente de la chambre tuniso-suisse Emna Allani.
Les deux partenaires compte cibler au début le secteur agricole, a -t- elle ajouté, précisant qu’une rencontre avec les centrales d’achat suisses sera organisée, au mois de mars prochain, pour prospecter les possibilités d’exporter des produits agricoles tunisiens notamment l’huile d’olive, les dattes et les produits bio.
La convention est à même de donner un élan aux échanges commerciaux entre les deux pays et de créer une synergie à même de permettre à la Tunisie de tirer profit de l’expérience de la Suisse, en tant que pays ouvert et connu par ses PME et leurs produits à haute valeur ajoutée, a affirmé Aziza Htira, présidente directrice générale du CEPEX.
Répondant à une question sur la promotion des exportations des agrumes, dont la récolte est abondante cette année, Htira a souligné l’importance de la planification dans ce domaine notant que les importateurs étrangers ont besoin d’avoir une visibilité de la production à moyen terme.
Pour sa part, l’ambassadrice de la Suisse à Tunis, Rita Adam a souligné l’importance qu’accorde son pays à ce genre d’action à même de favoriser la diffusion de l’information dans les milieux économiques suisse.
Elle a rappelé l’importance du soutien économique apporté par son pays à la Tunisie, précisant que l’accent est mis sur l’employabilité des jeunes.
Selon Adam, 90 entreprises suisses opèrent en Tunisie employant environ 12000 personnes.
Les deux pays sont liés depuis 2004, par un accord de libre échange dans le cadre de l’Association européenne de libre-échange  » AELE  » qui compte 4 pays (Suisse, Norvège, Liechtenstein et Islande).
En 2016, les échanges commerciaux tuniso-suisses ont atteint 700 millions de dinars avec une balance commerciale à l’équilibre.

par -
0

Le renforcement de la coopération tuniso-suisse et la mise en œuvre des programmes communs dans les domaines judicaire et pénitentiaire ont été au cœur de la rencontre, mercredi, à Tunis, entre le ministre de la Justice Ghazi Jeribi et l’ambassadrice de Suisse à Tunis Rita Adam.
A cette occasion, la diplomate suisse a salué les efforts fournis par les autorités tunisiennes en vue de récupérer les fonds spoliés, lit-on dans un communiqué du ministère.

par -
0
La Suisse a accordé à la Tunisie une aide financière d'une valeur de 40 MD en 2014.Ces aides seront réservées au financement d'un nombre de projets

Lancé en 2013 dans le cadre d’une coopération tuniso-suisse, le programme « Formation professionnelle en Tunisie: Modules pratiques pour renforcer l’employabilité des jeunes », qui ambitionne de renforcer les compétences professionnelles de 4000 diplômés d’ici 2020, a permis à ce jour de former 800 jeunes, a indiqué, mardi, Rita Adam, Ambassadeur de Suisse à Tunis.
« Ce programme a permis en outre, la formation plus de 300 responsables d’entreprises et la création de 4 entreprises d’entraînement », a-t-elle encore souligné lors d’une réunion du comité de pilotage tuniso-suisse de ce programme tenue à Tunis.
Elle a précisé que si le budget du programme est passé de 5 millions de dinars pendant la première phase à 20 millions de dinars pendant la seconde phase, c’est en raison des résultats positifs qu’il a pu accomplir.
Et d’ajouter: « Nous espérons contribuer à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle en Tunisie, notamment à travers le renforcement des capacités institutionnelles et les softskills des diplômés, ce qui, selon elle, ne manquera pas de faciliter l’insertion professionnelle et l’employabilité ».
Lancé en vertu d’une Convention signée entre le ministère de la Formation Professionnelle et de l’emploi et l’ONG suisse Swiss Contact, ce programme a pour principal objectif d’améliorer l’image de la formation professionnelle et de réduire le taux de chômage grâce à une amélioration de l’employabilité et de l’esprit d’entreprise des jeunes diplômés, notamment dans les régions défavorisées.
La première phase, qui s’est étalée de 2013 à 2015, a abouti à la création de deux entreprises d’entraînement et à la formation de 24 ingénieurs et 141 jeunes diplômés de l’enseignement supérieur/BTS, dont 70% de femmes.
Lancée en juillet dernier pour s’étendre jusqu’à 2020, la deuxième phase a été renforcée par de nouvelles modalités complémentaires de formation pratique accessibles à un public diversifié (jeunes étudiants, sortants de la formation professionnelle, chômeurs, actifs en reconversion….).

par -
0
La Suisse devrait commencer prochainement à rendre à la Tunisie les 60 millions de francs suisses bloqués après la chute de l’ex-président

La Chambre de commerce et d’industrie tuniso-helvétique (CCITNCH) et Swiss contact ont donné, mercredi, le coup d’envoi à un projet visant à améliorer et valoriser les qualifications des ressources humaines.
« Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme Formation et intégration professionnelles des jeunes en Tunisie, lancé conjointement par l’ambassade de suisse en Tunisie et le ministère de la formation professionnelle et de l’emploi et dont la deuxième phase a démarré en Janvier 2016 pour s’étendre jusqu’à 2020 », a indiqué à la TAP, Hamda Zeramdini, directeur exécutif de Swiss Contact, lors d’une réception tenue à Tunis.
« Moyennant une enveloppe de 1.5 millions d’euros, ce projet vise essentiellement à développer le système de gestion des ressources humaines dans les entreprises et à promouvoir l’employabilité des jeunes diplômés », a-t-il encore ajouté.
Pour la présidente de la CCITNCH, Emna Allani, ce projet ambitionne de mettre en place une  » formation duale » (formation par alternance) qui se déroule à la fois dans le centre de formation et au sein de l’entreprise. »
Cette formation, a-t-elle dit, qui a  » déjà fait ses preuves en Suisse », se propose de familiariser les jeunes diplômés et recrues qui manquent de compétences de base aux techniques bureautiques ( comment rédiger un email en français commercial, comment élaborer un rapport de synthèse, comment traiter avec le client?…)
Intervenant à cette occasion, le ministre de la formation professionnelle et de l’emploi, Zied Laadhari a souligné que la Suisse représente un modèle pour la Tunisie en matière de formation professionnelle, indiquant que 75% des PDG des grandes firmes suisses ont suivi un processus de formation professionnelle.
« Nous devons donc tirer profit de l’expérience suisse afin de booster employabilité de nos jeunes », a-t-il martelé.
La Tunisie et la Suisse signeront, lundi prochain, un accord de coopération dans le domaine de la formation professionnelle.

par -
0

Une table ronde économique tunio-suisse a eu lieu vendredi à Berne, en présence de hauts responsables tunisiens et suisses, d’acteurs économiques et d’hommes d’affaires des deux pays.
Coprésidée par le président de la République Béji Caïd Essebsi et le président de la Confédération suisse, Johann Schneider-Ammann, cette rencontre a offert l’occasion d’examiner les opportunités d’investissements en Tunisie. Selon le ministre du développement, de la coopération internationale et de l’investissement, Yassine Ibrahim qui était présent à cette table ronde, la rencontre a permis de passer en revue l’ensemble des réformes engagées par la Tunisie pour promouvoir les investissements et de dresser les opportunités d’investissement qui s’offrent aux entreprises suisses.
Un symposium de haut niveau aura lieu au deuxième semestre de 2016 sur la formation professionnelle, a appris l’envoyé de l’agence TAP en Suisse auprès du service d’information et de la communication de la présidence de la République. Organisée dans le cadre du groupe d’amitié Suisse-Tunisie, cette première manifestation de haut niveau sera consacrée à un sujet aussi important que la formation professionnelle et les perspectives de la réforme de ce secteur.

TAP

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Ringier Africa Digital Publishing poursuit l’expansion de son portefeuille d’actualités et de médias en lançant Business Insider, la célèbre marque d’actualités numériques destinées au...