Tags Posts tagged with "TunisRé"

TunisRé

par -
0
L’intermédiaire en Bourse «Maxula» qui n’en est plus à sa première étude du genre

L’intermédiaire en Bourse «Maxula» qui n’en est plus à sa première étude du genre, des études qui font parfois référence, vient de publier une étude exhaustive de l’une des plus importantes compagnies d’assurance et de réassurance en Tunisie. Tunis Ré est, en fait, une compagnie à participation publique, mais manifestement délaissée par son participant. L’Etat tunisien ne semble pas en effet très soucieux d’aider son entreprise à monter en puissance, à rayonner plus à l’extérieur et même à la mettre à l’abri d’une OPA, tant l’entreprise est sous-évaluée, de l’avis de tous les experts. L’Etat tunisien y pèche encore par manque d’une participation stratégique qui consoliderait sa compagnie. Il y pèche aussi par manque de protection d’une activité, la réassurance, qui reste jusqu’ici un important facteur de fuite de devises à l’étranger.

– Un réassureur tunisien à la recherche d’un partenaire stratégique !

Tunis Ré fait malgré tout cela d’excellents résultats, qui plus est, après une année 2011 difficile où elle a subit le contrecoup des «feux amis » de la Révolution. Ella a ainsi payé presque tous les «pots cassés» par les «Révolutionnaires» et subit même une taxation d’office. Elle terminait pourtant l’année 2012 avec un résultat net de 6,192 MDT contre seulement 2,661 MDT en 2011 où elle était restée bénéficiaire malgré la lourde charge des sinistres. Une progression de 132 % !

Maxula Bourse fait aussi remarquer que «Le rating de la société de réassurance Tunis Ré, qui est maintenu à B+ (bien) avec perspective stable par l’agence de notation mondiale AM Best Co, vient appuyer la crédibilité financière de la société et lui offre de nouvelles perspectives à l’international, et ce en dépit d’un contexte économique et financier difficile. Cette confirmation trouve son origine dans le maintien de Tunis Ré d’une forte capitalisation ajustée au risque et d’une bonne résistance aux événements intervenus en Tunisie suite aux bouleversements politiques. Cette confirmation sert d’argument commercial solide pour la société pour conforter ses réassureurs étrangers afin de lui faciliter le placement à moindre coût de ses risques régionaux. Tunis Ré garde ainsi un fort pouvoir de négociation qui a une incidence directe sur les commissions acquises par Tunis Ré».

Il n’est plus, non plus, un secret pour personne que Tunis Ré s’apprête à augmenter son capital qui passera de 75 à 100 millions de dinars. L’opération devrait être réservée à un partenaire stratégique et le processus devrait aboutir en 2014 via un appel d’offres international. L’intermédiaire en bourse explique les augmentations de capital répétitives opérées par Tunis Ré, par le souci du réassureur national de «diminuer considérablement son exposition au risque, augmenter sa marge de solvabilité et par conséquent améliorer sa notation, le capital existant jouant un rôle crucial dans l’évaluation de la capacité de règlement de sinistres d’un réassureur».

– Le rebond malgré les feux de la sinistralité galopante.

Le bon comportement des finances de Tunis Ré et quelque part aussi, pourquoi ne pas le dire, la bonne gestion de l’entreprise sont notables bien que «la charge sinistre brute se soit énormément aggravée en 2010 pour s’établir à 92 699 mDT contre 28 444 mDT une année auparavant, soit une hausse de 226%. En effet, durant cette période, une sinistralité exceptionnelle a été constatée suite au sinistre aviation de Mauritania AW’s qui a eu lieu en juillet 2010 pour un montant de 47 millions de dinars et aux dernières vagues d’émeutes et de soulèvements populaires survenues en Tunisie qui ont coûté à Tunis Ré 3,7 millions de dinars à la clôture du bilan 2010. En 2011 aussi, un net redressement s’est fait sentir au niveau de la charge sinistre brute avec une baisse de plus de 42,7% à 53 051 mDT, et ce malgré les événements exceptionnels survenus dans le pays courant 2011. Cette baisse est tributaire de la régression de la charge sinistre de la branche aviation de 40% après avoir atteint un niveau exceptionnel en 2010, d’une part, et à la politique efficace de rétrocession suivie par Tunis Ré qui a neutralisé l’effet des troubles sociopolitiques qu’a connus le pays, d’autre part », constate Maxula qui ne manque pas non plus de faire remarquer que «l’année 2012 a dégagé une sinistralité globale de 46 584 mDT, en baisse de 12,19% par rapport à 2011, suite au retour à la normale de la charge de sinistre de la branche Incendie (-61%) et en dépit des hausses de sinistralité enregistrées au niveau des branches aviation, Transport Corps et ARD. L’aggravation de sinistralité de la branche aviation est due à la charge de sinistre relative à Tunis Air suite à la sortie de piste d’un appareil à l’atterrissage et qui a coûté 10 674 mDT. Toutefois, une grande partie de cette charge sera absorbée par la rétrocession étant donné que la branche aviation est fortement rétrocédée ».

Il est vrai que c’est tout le secteur des assurances en Tunisie qui a affiché une reprise au titre de l’année 2012 à travers une hausse de 8%. Il est pour nous important de faire aussi remarquer, l’entreprise étant cotée en bourse, que Tunis Ré a suivi la même tendance générale en réalisant une amélioration de ses affaires de 9,23% à 77,029 MDT fin 2012 et ce n’est pas Maxula qui dira le contraire.

– Une résistance aux difficultés et une intelligence de stratégie.

«A travers la consolidation de ses fonds propres, Tunis Ré est parvenue à améliorer son programme de rétention pour développer son activité ainsi que de diversifier la structure de ses placements dans le but d’optimiser la rentabilité de son portefeuille. Tunis Ré jouit de fondamentaux très solides, et grâce à la multiplication de ses fonds propres par deux, la solvabilité de cette dernière s’est confortée davantage. Tunis Ré dispose, au titre de l’année 2012, d’un ratio de couverture largement au dessus du minimum exigé en s’établissant à 137,09%. Ainsi, la progression de l’activité couplée à l’évolution des produits financiers ont tiré vers le haut le résultat net de la compagnie qui a clôturé l’exercice 2012 à 6 191 mDT, en hausse de 135,62% par rapport à l’exercice écoulé».

L’intermédiaire en bourse met en exergue une «bonne résistance [de Tunis Ré] face aux difficultés rencontrées, couplée à une intelligente stratégie de développement, permettent à la compagnie de revoir à la hausse son plan d’affaires 2012-2016».

Evoquant ensuite les perspectives de l’entreprise, Maxula indique que «le nouveau plan de la société Tunis Ré fait ressortir une augmentation au niveau du chiffre d’affaires suivant un taux de croissance annuel moyen de l’ordre de 6,79% pour grimper de 77 029 mDT 100 202 mDT entre 2012 et 2016. Il est à rappeler que l’ancien plan faisait ressortir un chiffre d’affaires global de l’ordre de 92 487 mDT au titre de l’année 2015 contre 94 070 mDT pour le nouveau plan pour la même année, soit un écart de 1,7% ». En attendant, «l’année 2013 va attester d’un retour à un comportement normal de la sinistralité. Le résultat net prévisionnel de la société Tunis Ré va grimper de 6 192 mDT en 2012 à 24 196 mDT fin 2016, un taux de croissance annuel moyen de 30,25%. Cet accroissement est boosté par l’amélioration des affaires, l’augmentation de la rétention ainsi que le retour de la sinistralité à son niveau habituel. En effet, fin 2013, la Tunis Ré prévoit la réalisation d’un résultat net de 10 950 mDT contre 9 666 mDT figurant dans l’ancien plan, soit un écart de 13,28%. Pareillement pour les années 2014 et 2015 avec des écarts respectifs de 9,21% et 15,4%». En définitive et à croire les spécialistes de Maxula, Tunis Ré reste un bon investissement.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Monsieur Hailemariam Dessalegn, Premier ministre de la République fédérale démocratique d'Éthiopie, participera à la 5e édition du AFRICA CEO FORUM en compagnie de plus...

SPORT

0
L'international algérien Riyad Mahrez a estimé mardi que le nul concédé par les Verts face au Zimbabwe (2-2), dimanche pour leur premier match en Coupe...