Tags Posts tagged with "UA"

UA

par -

Les chefs d’État de l’Union africaine (UA) ont décidé lundi 30 janvier de réintégrer le Maroc lors d’un sommet à Addis-Abeba, en Éthiopie, rapporte l’AFP.

Le pays avait quitté l’organisation continentale en 1984 pour marquer son désaccord sur le dossier du Sahara occidental.

Le Maroc, qui revendique la souveraineté sur ce territoire, avait protesté contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique proclamée (RASD) autoproclamée en 1976 par le Front Polisario, qui réclame l’indépendance du Sahara occidental. Du côté des organisations internationales, la RASD n’est reconnue que par l’Union africaine.

par -

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a appelé, dans un communiqué rendu public vendredi 16 septembre 2016, la Commission de l’UA à mobiliser des observateurs au Gabon en vue d’assister la Cour constitutionnelle dans l’examen du recours déposé par le candidat de l’opposition Jean Ping, rapporte la chaîne BBC Afrique.

L’ancien président de la commission de l’UA avait déposé le 8 septembre dernier un recours devant la Cour constitutionnelle de son pays. Jean Ping conteste ainsi la réélection annoncée d’Ali Bongo et notamment les résultats dans la province du Haut-Ogooué où le chef de l’Etat sortant est crédité de plus de 95 % des voix.

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA recommande que ces observateurs soient sélectionnés parmi d’éminents membres de hautes juridictions africaines francophones, a ajouté la même source.

par -

L’Union africaine (UA) a décidé d’envoyer une délégation au Gabon, en vue de résoudre la crise politique dans ce pays, a annoncé le président tchadien, Idriss Déby Itno, président en exercice de l’UA.

Selon la BBC Afrique, la délégation de l’UA se rendra à Libreville et sera composée de chefs d’Etat africains, de hauts responsables de la Commission de l’organisation continentale et de représentants des Nations unies.

 

par -

Les travaux de la 27ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA),, se sont ouverts à huis-clos dimanche à Kigali (Rwanda).

La cérémonie d’ouverture officielle de la Conférence de l’UA, prévue à 14h00, verra le lancement du passeport panafricain et du rapport de la décennie de la femme africaine.

Les premiers bénéficiaires du passeport africain seront les chefs d’Etat et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et les représentants permanents des Etats membres de l’UA à son siège d’Addis-Abeba (Ethiopie).

Cette initiative, lancée en 2014, entre dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’UA, visant à faciliter la circulation des personnes, des biens et des services au sein de l’Union, en vue de dynamiser le commerce panafricain, l’intégration du continent et son développement économique.

Inscrit cette année sous le thème de « 2016: année de protection des droits de l’homme, avec un accent particulier sur les droits des femmes », le sommet se penchera également sur la protection des femmes et le droit des minorités, ainsi que sur les droits et bien-être de l’enfant.

Plusieurs autres sujets figurent à l’ordre du jour de cette rencontre continentale comme les questions de sécurité, le financement de l’UA et l’élection d’un nouveau président de la Commission de l’UA, qui remplacera la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma, en poste depuis 2012 et qui ne briguera pas un second mandat à la tête de l’instance africaine.

Le sommet sera également consacré aux questions relevant du renforcement et de la consolidation de l’action et de la place de l’organisation continentale sur la scène africaine et internationale.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA seront saisis des questions juridiques internationales touchant l’Afrique à l’instar des conclusions du procès Hissène Habré et des efforts de l’UA en matière de justice pénale internationale.

Il s’agit aussi pour les Etats membres de l’UA d’examiner le rapport sur l’appropriation du premier Plan décennal de mise en oeuvre de l’agenda africain 2063 et de la Cour pénale internationale.

par -
ADDIS ABEBA

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA), en sa 571èmeréunion tenue le 29 janvier 2016, à Addis Abéba, en Ethiopie, au niveau des chefs d’État et de Gouvernement, après avoir examiné les efforts de l’UA contre le terrorisme, a adopté la décision qui suit sur la prévention et la lutte contre le terrorisme en Afrique.

Le Conseil, prend note de la mise à jour faite par la Commission de l’UA, conformément au communiqué PSC/AHG/COMM. (CDLV) sur le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique, adopté par le Conseil lors de sa 455ème réunion tenue le 2 Septembre 2014, au niveau des chefs d’État et de Gouvernement à Nairobi, au Kenya.

Le Conseil prend en outre note des déclarations faites par l’Algérie, le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, l’Egypte, la Gambie, le Kenya, la Libye, le Mali, le Nigéria et l’Afrique du Sud.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...