Tags Posts tagged with "uget"

uget

par -
Des altercations entre les membres de l’Union générale des Etudiants Tunisiens (UGET) et les forces de l’ordre devant le siège du ministère

L’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) a appelé dans un communiqué à la grève générale à partir d’aujourd’hui,  mardi 14 mars 2017 et à l’escalade dans toutes les facultés de droit et des sciences juridiques et politiques dans les différentes régions du pays.

Ce mouvement vient en signe de protestation contre la circulaire 345 relative à l’organisation d’un concours d’accès à l’Institut Supérieur de Magistrature (ISM).

D’après ladite circulaire, les candidats doivent être titulaires au moins d’un magistère en droit ou en sciences juridiques ce que l’UGET considère comme une mesure abusive

par -
Un mouvement de protestation a été observé

L’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) participera aux élections des conseils scientifiques des universités prévues, vendredi prochain, avec 385 candidats répartis sur des listes électorales, soit 72% du total des sièges des différents conseils, a déclaré, mardi, Zied Khloufi, membre du bureau exécutif de l’UGET.
Lors d’une conférence de presse sur les préparatifs de l’UGET pour les élections des conseils scientifiques, Khloufi a indiqué que l’UGET participera aux élections avec des listes unifiées, en assurant que face à l’absence d’adversaires à l’UGET, les premiers résultats des élections seront en faveur de son organisation avec 52 sièges.
Selon la même source, l’unification des listes électorales présidées par le secrétaire général Kais Bouzouzia et celles présidées par le secrétaire général Wael Nawar a été effectuée sans conflit et et ce dans le cadre d’une commission électorale commune œuvrant à la réussite du processus électoral de l’organisation estudantine.
Le programme électoral de l’UGET vise à améliorer les conditions de l’étudiant tunisien en revendiquant l’amélioration du logement universitaire, à revoir à la hausse le montant de la bourse et à développer l’université tunisienne au niveau pédagogique et académique, a, encore signalé, Zied Khloufi.
De son côté, Ghassan Bouazzi, président de l’UGET, a fait savoir que les résultats des élections refléteront la volonté des étudiants, en justifiant, en justifiant la baisse du taux de participation des étudiants par la désaffection des jeunes à l’égard la vie publique.
Appelant à une participation effective des représentants des étudiants au sein des universités, Bouazzi a fait remarquer que les représentants des étudiants n’ont pas un pouvoir décisionnel au sein des conseils scientifiques, ce qui, selon lui, représente « un obstacle » à l’exercice de leur rôle.
A noter, que la campagne électorale débutera, demain mercredi, dans les différentes universités et se poursuivra jusqu’à jeudi.

par -

Des anciens de l’Union Générale des Etudiants de Tunisie (UGET) fichés par la police ont observé, lundi, un sit-in devant le siège de la présidence du gouvernement à la Kasbah pour « attirer l’attention du chef du gouvernement Youssef Chahed sur la situation de 52 personnes censés avoir commencé à travailler depuis janvier dernier » dans le cadre d’un accord avec le ministère de l’éducation.
Dans une déclaration à l’agence TAP, Said Chamakh, porte-parole des sit-inneurs, a indiqué que les 52 anciens de l’UGET fichés par la police attendent leur recrutement effectif depuis janvier 2016 dans le cadre d’un accord avec le ministère de l’éducation au profit de 187 personnes.
Il a ajouté, à cet égard, que des membres de l’UGET poursuivent le sit-in qu’ils avaient entamé en mars dernier au siège de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme pour demander la régularisation de la situation du groupe restant des anciens fichés par la police.

par -

« Une marche de protestation pacifique en direction de Tunis sera organisée, mercredi 20 avril 2016, par des anciens membres de  l’UGET fichés par la police « , a déclaré Jamel Saghrouni, membre du bureau exécutif de l’UGET à Sidi Bouzid, ce mardi 19 avril 2016, à Africanmanager.

Il a expliqué que ce mouvement de protestation a pour objectif de dénoncer le non respect du  gouvernement de l’accord signé le 18 janvier 2016 en vue du règlement de la situation des ces  étudiants, anciens membres de  l’UGET.

Le  membre du  bureau de l’UGET  à Sidi Bouzid a ajouté que d’autres marches similaires auront lieu dans plusieurs gouvernorats.

par -
Des altercations entre les membres de l’Union générale des Etudiants Tunisiens (UGET) et les forces de l’ordre devant le siège du ministère

La commission nationale de réhabilitation des anciens de l’union générale des étudiants de Tunisie (UGET) fichés par la police a appelé, lundi à Tunis, le gouvernement à  respecter l’accord relatif au recrutement « immédiat » du reste du groupe inscrit sur la liste des 186 personnes concernées par cette opération.
Les membres de cette commission ont souligné, lors d’un point de presse, la nécessité de traiter le dossier des anciens de l’UGET fichés par la police, séparément des autres dossiers.
Intervenant, à cette occasion, Nadhem Trifi, membre de la commission a dénoncé « la politique d’atermoiement », adoptée par la présidence du gouvernement et le ministère de l’éducation dans la régularisation de la situation des anciens de l’UGET. « L’accord relatif à la régularisation de la situation des 53 personnes restantes n’a pas été respecté malgré les promesses du conseiller du chef du gouvernement de les recruter immédiatement au sein du ministère de l’éducation », a-t-il déploré.
« De surcroît, cette liste a été fusionnée avec une autre liste qui regroupe 39 autres personnes bénéficiaires notamment de l’amnistie générale », a-t-il dit.
De son côté, la députée à l’assemblée des représentant du peuple du Front populaire, Mbarka brahmi a fait par de son étonnement de l’arrêt de l’opération de recrutement du reste des personnes concernées parmi les anciens de l’UGET fichés par la police, et ce, malgré l’accord conclu avec la présidence du gouvernement. Elle a, à cet égard, appelé le chef du gouvernement à assumer pleinement ses responsabilités et à honorer ses engagements, faisant savoir, que les députés de l’ARP vont intervenir auprès du gouvernement pour régler ce dossier.
Le groupe des 53 personnes restantes de la liste des 186 anciens de l’UGET fichés par la police ont repris, depuis le 16 mars dernier leur grève de la faim, rappelle-t-on.

TAP

par -
Un mouvement de protestation a été observé

La commission nationale des militants de gauche et des mouvements démocrates progressistes amnistiés a fustigé, mardi, les agressions perpétrées par les agents de sécurité du district de Bab Souika contre un groupe d’anciens de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET), fichés par la police.
Lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’association nationale des jeunes journalistes tunisiens, Marwane Rabhi, coordinateur de la commission, a vigoureusement condamné la dispersion « musclée » par la police d’un sit-in organisé par les anciens membres de l’UGET fichés par la police, dimanche dernier, devant la Kasbah.
« Les anciens membres de l’UGET ont été transférés au district de Bab Souika où ils ont été agressés sans motif aucun », a-t-il vivement dénoncé. « Des membres de la commission ont été aussi violentés à l’accueil du district de Bab Souika au moment où ils se sont dépêchés sur les lieux pour prendre connaissance de la situation des membres détenus. », a-t-il poursuivi.
Cette version des faits a été étayée par Me Haikel Mekki qui a déclaré à l’agence TAP que « les membres agressés n’ont pas pu obtenir d’ordonnances suite aux examens médicaux subis à l’hôpital Charles Nicolle, dimanche soir ». Face à de tels agissements illégaux, a-t-il révélé, une requête sera déposée auprès du parquet contre les agents de sécurité accusés de violence à l’encontre des anciens membres de l’UGET et des membres de la commission nationale des militants de gauche.

TAP

par -
Un mouvement de protestation a été observé

Les partisans de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) ont observé, jeudi, une marche pacifique qui a démarré devant le siège de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) à la Place Mohamed Ali à Tunis pour revendiquer le droit au travail et soutenir certaines régions qui observent des mouvements de protestation pour bénéficier du même droit.
Les manifestants, qui se sont dirigés vers l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, ont scandé des slogans appelant à la chute du régime, revendiquant le droit à l’emploi et dénonçant la prolifération de la corruption.
Majdi El Ghali, un des manifestants a déclaré à l’agence TAP qu’il a observé une grève de la faim pendant environ un mois pour revendiquer son droit au travail.
Il a souligné que les manifestations se poursuivront quotidiennement à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis en signe de solidarité avec les autres régions du pays et pour protestercontre les dernières décisions prises par le gouvernement qui sont, a-t-il dit, inefficaces et ne peuvent pas résoudre les problèmes du chômage, de pauvreté et de marginalisation dans les régions intérieures.

TAP

par -
Le secrétaire général de l'Union Générale des Etudiants Tunisiens (UGET)

Une commission mixte a été créée, lundi 18 janvier 2016, afin de résoudre les dossiers des anciens de l’UGET et les diplômés chômeurs écartés de la fonction publique. Dans une déclaration accordée à shems fm, l’ancien de l’UGET privé d’emploi, Samed Miadi a annoncé la levée de la grève de la fin qu’ils avaient entamée auparavant.

La même source a précisé que la commission mixte est constituée d’anciens de l’UGET, des représentants des diplômés chômeurs, des députés et des représentants du gouvernement et de l’administration.

Cette commission sera chargée d’auditionner les personnes dont le nom est indiqué sur la liste d’attente afin qu’ils bénéficient d’un travail convenable. Les auditions devront prendre fin avant la fin du mois de février 2016.La commission continuera son travail jusqu’à régler l’ensemble des dossiers dans 6 mois , a ajouté la même source.

par -
Un mouvement de protestation a été observé

Le conseil scientifique de la faculté des lettres, des arts et des sciences humaines à Mannouba a accusé, mercredi 7 janvier 2016, le bureau fédéral de l’UGET d’avoir usé de la force pour imposer la décision de l’Union portant sur le boycott des examens et ce, en bloquant la porte extérieure de la faculté par des blocus et des chaines en fer et de la violence verbale contre des enseignants qui essayaient d’accéder à la faculté pour garantir le bon déroulement des examens, rapporte la radio cap fm.

Rappelons à ce propos que la faculté de La Manouba  a fermé, mercredi 6 janvier 2016, ses portes jusqu’à nouvel ordre et ce, pour  assurer la reprise des cours dans de bonnes conditions pour les enseignants, les étudiants et le personnel de l’établissement.

par -
L'état de santé de Wael Naouar

L’état de santé de Wael Naouar, secrétaire général de l’UGET « Congrès de Construction » s’est détérioré après sa grève de la faim entamée depuis le 1er avril dernier.

Des sources de l’UGET, indiquent que Wael Naouar a été transporté, mercredi 9 avril, à l’hôpital Charles Nicole.

Les revendications du SG de l’UGET, gréviste de la faim, portent sur l’augmentation de la bourse universitaire et la participation de l’UGET à la vie universitaire et la réforme de l’enseignement supérieur.

par -
Le secrétaire général de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) a remporté 78% des sièges dans les élections des conseils

Le secrétaire général de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) a remporté 78% des sièges dans les élections des conseils scientifiques, alors que des listes indépendantes dans nombre de facultés et d’instituts ont remporté 10 sièges. Quant aux étudiants d’obédience islamiste, ils n’ont gagné que très peu de sièges.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

A l’occasion de l’Assemblée générale de Medef International qui s’est tenue mercredi 17 mai 2017, Medef et Medef International ont rappelé la priorité donnée...