Tags Posts tagged with "vente, voitures"

vente, voitures

par -
0

Toutes marques confondues, le marché des voitures aura enregistré la plus forte baisse de son histoire, au cours du mois de mars. Après deux mois, presque d’arrêt, ce marché a enregistré, en mars dernier, une baisse de 44 % des immatriculations. Ces dernières  sont ainsi passées de presque 5000 (4938 véhicules immatriculés pour l’exactitude) en mars 2010, à moins de trois mille (2766). D’une année à l’autre, la baisse est plus importante et dépasse les 52 %, les véhicules immatriculés revenant de 13563 à seulement 6481. Toutes les marques, VP et VU, ont ainsi vu leurs ventes chuter, à l’exception notamment de Mazda dont les immatriculations ont été boostées à plus de 162 % et les parts de marché ont été complètement redistribués entre mars 2010 et mars 2011.

Un marché où le secteur public (Ford, Volkswagen, Kia et Peugeot le sont désormais après leur confiscation) se retrouve à la tête d’exactement 50 % du marché des concessionnaires de voitures, particulières et utilitaires. La situation est inédite, mais n’a jusqu’ici aucun impact sur la concurrence, les quotas ayant été déjà distribués sur les mêmes bases que l’année dernière.

Renault recule, Kia avance et les Allemandes toujours premières chez les VP.

La baisse des immatriculations est nettement moins visible chez les VP (voitures particulières) que chez les VU (voitures utilitaires) pour les professionnels. La conjoncture de la Révolution semble ainsi avoir plus touché les particuliers (-57,4 % d’une année à l’autre) que les professionnels (-35,5 % d’immatriculations de mars à mars).

Malgré la baisse de tout le courant de consommation de biens en Tunisie, au cours de ce premier trimestre 2011, il s’est vendu et immatriculé 1896 nouvelles voitures particulières. Le trend est certes baissier (1993 VP en février 2011), mais pas trop d’un mois à l’autre en cette année révolutionnaire. La baisse dépasse les 57 % de mars 2010 à mars 2011.

Il y a cependant lieu de remarquer que, malgré les pertes qu’elles ont essuyées, en vols, casses et autres, les entreprises publiques (Ennakl, Ford, Kia et Peugeot) restaient en tête des meilleures ventes. Les Allemandes (Volkswagen) d’Ennakl  qui est toujours en bourse à Tunis et à Casablanca, se sont ainsi vendues à 224 unités, en mars dernier, se plaçant ainsi en pole position, juste devant  Kia qui consolide sa seconde place malgré la perte de quelque 120 voitures et bien qu’elle n’ait plus, comme tout le monde d’ailleurs, de stock de l’exercice 2010. Cette seconde position s’explique aussi par le rapport qualité/prix de la marque de plus en plus courue par ceux qui n’ont pas les moyens des marques ou des 4×4 traditionnelles et qu’ils retrouvent à prix plus raisonnable chez Kia.

Les Renault  ne sont qu’à la 3ème place en VP et Ford, pourtant en tête de classement des toutes marques (bien qu’en baisse de 33 % d’un mars à l’autre) et tout aussi pour les immatriculations VU pour l’année (462 et une PDM de 22,3 %), la marque n’est plus qu’à 208 immatriculations en mars 2011 et une part de marché en VP, à peine derrière (11,1 %) derrière Peugeot (à 11,2 %). La marque Fiat qui a quand même vendu plus que Ford  et Ennakl en mars est à la 3ème place des immatriculations VP pour l’année (mars à mars).

Ceux qui ne vendent pas ou très peu.

Signe de ces temps nouveaux temps de Révolution où le luxe tapageur ne se fait plus voir, certaines marques n’ont presque rien vendu. En tête, la luxueuse Porsch qui n’a rien vendu en mars 2011, tout comme la Lancia ou la Chrysler. Il s’est quand même vendu une Jaguar, 32 Mercedes et 19 BMW, les trois prestigieuses marques en perte de vitesse en matière d’immatriculations.
La Tunisie des voitures de  l’après Ben Ali entame ainsi la seconde période du premier semestre 2011, avec une importante baisse des achats de voitures particulières et de véhicules utilitaires. Derrière cela, il y a certainement le ralentissement dû aux perturbations du planning des quotas. Ces derniers ont été finalement distribués, les ventes devraient reprendre de plus belle.

par -
0

Toutes marques confondues, le marché des voitures aura enregistré la plus forte baisse de son histoire, au cours du mois de mars. Après deux mois, presque d’arrêt, ce marché a enregistré, en mars dernier, une baisse de 44 % des immatriculations. Ces dernières  sont ainsi passées de presque 5000 (4938 véhicules immatriculés pour l’exactitude) en mars 2010, à moins de trois mille (2766). D’une année à l’autre, la baisse est plus importante et dépasse les 52 %, les véhicules immatriculés revenant de 13563 à seulement 6481. Toutes les marques, VP et VU, ont ainsi vu leurs ventes chuter, à l’exception notamment de Mazda dont les immatriculations ont été boostées à plus de 162 % et les parts de marché ont été complètement redistribués entre mars 2010 et mars 2011.

Un marché où le secteur public (Ford, Volkswagen, Kia et Peugeot le sont désormais après leur confiscation) se retrouve à la tête d’exactement 50 % du marché des concessionnaires de voitures, particulières et utilitaires. La situation est inédite, mais n’a jusqu’ici aucun impact sur la concurrence, les quotas ayant été déjà distribués sur les mêmes bases que l’année dernière.

Renault recule, Kia avance et les Allemandes toujours premières chez les VP.

La baisse des immatriculations est nettement moins visible chez les VP (voitures particulières) que chez les VU (voitures utilitaires) pour les professionnels. La conjoncture de la Révolution semble ainsi avoir plus touché les particuliers (-57,4 % d’une année à l’autre) que les professionnels (-35,5 % d’immatriculations de mars à mars).

Malgré la baisse de tout le courant de consommation de biens en Tunisie, au cours de ce premier trimestre 2011, il s’est vendu et immatriculé 1896 nouvelles voitures particulières. Le trend est certes baissier (1993 VP en février 2011), mais pas trop d’un mois à l’autre en cette année révolutionnaire. La baisse dépasse les 57 % de mars 2010 à mars 2011.

Il y a cependant lieu de remarquer que, malgré les pertes qu’elles ont essuyées, en vols, casses et autres, les entreprises publiques (Ennakl, Ford, Kia et Peugeot) restaient en tête des meilleures ventes. Les Allemandes (Volkswagen) d’Ennakl  qui est toujours en bourse à Tunis et à Casablanca, se sont ainsi vendues à 224 unités, en mars dernier, se plaçant ainsi en pole position, juste devant  Kia qui consolide sa seconde place malgré la perte de quelque 120 voitures et bien qu’elle n’ait plus, comme tout le monde d’ailleurs, de stock de l’exercice 2010. Cette seconde position s’explique aussi par le rapport qualité/prix de la marque de plus en plus courue par ceux qui n’ont pas les moyens des marques ou des 4×4 traditionnelles et qu’ils retrouvent à prix plus raisonnable chez Kia.

Les Renault  ne sont qu’à la 3ème place en VP et Ford, pourtant en tête de classement des toutes marques (bien qu’en baisse de 33 % d’un mars à l’autre) et tout aussi pour les immatriculations VU pour l’année (462 et une PDM de 22,3 %), la marque n’est plus qu’à 208 immatriculations en mars 2011 et une part de marché en VP, à peine derrière (11,1 %) derrière Peugeot (à 11,2 %). La marque Fiat qui a quand même vendu plus que Ford  et Ennakl en mars est à la 3ème place des immatriculations VP pour l’année (mars à mars).

Ceux qui ne vendent pas ou très peu.

Signe de ces temps nouveaux temps de Révolution où le luxe tapageur ne se fait plus voir, certaines marques n’ont presque rien vendu. En tête, la luxueuse Porsch qui n’a rien vendu en mars 2011, tout comme la Lancia ou la Chrysler. Il s’est quand même vendu une Jaguar, 32 Mercedes et 19 BMW, les trois prestigieuses marques en perte de vitesse en matière d’immatriculations.
La Tunisie des voitures de  l’après Ben Ali entame ainsi la seconde période du premier semestre 2011, avec une importante baisse des achats de voitures particulières et de véhicules utilitaires. Derrière cela, il y a certainement le ralentissement dû aux perturbations du planning des quotas. Ces derniers ont été finalement distribués, les ventes devraient reprendre de plus belle.

par -
0

Toutes marques confondues, le marché des voitures aura enregistré la plus forte baisse de son histoire, au cours du mois de mars. Après deux mois, presque d’arrêt, ce marché a enregistré, en mars dernier, une baisse de 44 % des immatriculations. Ces dernières  sont ainsi passées de presque 5000 (4938 véhicules immatriculés pour l’exactitude) en mars 2010, à moins de trois mille (2766). D’une année à l’autre, la baisse est plus importante et dépasse les 52 %, les véhicules immatriculés revenant de 13563 à seulement 6481. Toutes les marques, VP et VU, ont ainsi vu leurs ventes chuter, à l’exception notamment de Mazda dont les immatriculations ont été boostées à plus de 162 % et les parts de marché ont été complètement redistribués entre mars 2010 et mars 2011.

Un marché où le secteur public (Ford, Volkswagen, Kia et Peugeot le sont désormais après leur confiscation) se retrouve à la tête d’exactement 50 % du marché des concessionnaires de voitures, particulières et utilitaires. La situation est inédite, mais n’a jusqu’ici aucun impact sur la concurrence, les quotas ayant été déjà distribués sur les mêmes bases que l’année dernière.

Renault recule, Kia avance et les Allemandes toujours premières chez les VP.

La baisse des immatriculations est nettement moins visible chez les VP (voitures particulières) que chez les VU (voitures utilitaires) pour les professionnels. La conjoncture de la Révolution semble ainsi avoir plus touché les particuliers (-57,4 % d’une année à l’autre) que les professionnels (-35,5 % d’immatriculations de mars à mars).

Malgré la baisse de tout le courant de consommation de biens en Tunisie, au cours de ce premier trimestre 2011, il s’est vendu et immatriculé 1896 nouvelles voitures particulières. Le trend est certes baissier (1993 VP en février 2011), mais pas trop d’un mois à l’autre en cette année révolutionnaire. La baisse dépasse les 57 % de mars 2010 à mars 2011.

Il y a cependant lieu de remarquer que, malgré les pertes qu’elles ont essuyées, en vols, casses et autres, les entreprises publiques (Ennakl, Ford, Kia et Peugeot) restaient en tête des meilleures ventes. Les Allemandes (Volkswagen) d’Ennakl  qui est toujours en bourse à Tunis et à Casablanca, se sont ainsi vendues à 224 unités, en mars dernier, se plaçant ainsi en pole position, juste devant  Kia qui consolide sa seconde place malgré la perte de quelque 120 voitures et bien qu’elle n’ait plus, comme tout le monde d’ailleurs, de stock de l’exercice 2010. Cette seconde position s’explique aussi par le rapport qualité/prix de la marque de plus en plus courue par ceux qui n’ont pas les moyens des marques ou des 4×4 traditionnelles et qu’ils retrouvent à prix plus raisonnable chez Kia.

Les Renault  ne sont qu’à la 3ème place en VP et Ford, pourtant en tête de classement des toutes marques (bien qu’en baisse de 33 % d’un mars à l’autre) et tout aussi pour les immatriculations VU pour l’année (462 et une PDM de 22,3 %), la marque n’est plus qu’à 208 immatriculations en mars 2011 et une part de marché en VP, à peine derrière (11,1 %) derrière Peugeot (à 11,2 %). La marque Fiat qui a quand même vendu plus que Ford  et Ennakl en mars est à la 3ème place des immatriculations VP pour l’année (mars à mars).

Ceux qui ne vendent pas ou très peu.

Signe de ces temps nouveaux temps de Révolution où le luxe tapageur ne se fait plus voir, certaines marques n’ont presque rien vendu. En tête, la luxueuse Porsch qui n’a rien vendu en mars 2011, tout comme la Lancia ou la Chrysler. Il s’est quand même vendu une Jaguar, 32 Mercedes et 19 BMW, les trois prestigieuses marques en perte de vitesse en matière d’immatriculations.
La Tunisie des voitures de  l’après Ben Ali entame ainsi la seconde période du premier semestre 2011, avec une importante baisse des achats de voitures particulières et de véhicules utilitaires. Derrière cela, il y a certainement le ralentissement dû aux perturbations du planning des quotas. Ces derniers ont été finalement distribués, les ventes devraient reprendre de plus belle.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le ministère des Mines et Hydrocarbures de Guinée équatoriale annonce avoir fait part de son intérêt pour rejoindre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

SPORT

0
Formation rentrante des aigles de Carthage qui affronteront leur homologue du Zimbabwe, lundi soir à partir de 20h00 au stade de l'amitié de Libreville,...