Tags Posts tagged with "violences policières"

violences policières

par -
0
Le général Ahmed Chabir a nié dans l’émission de Samir El Wafi

Des manifestants battaient le pavé hier jeudi 07 juillet au soir à Dallas, à Texas (sud des Etats-Unis) pour dénoncer les violences policières contre la population quand des tireurs embusqués sur « une position élevée » ouvrent le feu sur les policiers et en tuent cinq. Un fait inédit de par sa violence, les cibles et le nombre de morts, car des manifestations de ce type sont, hélas, courantes dans le pays mais n’ont jamais fini de manière tragique. Il est donc à craindre que cela donne des idées à d’autres tireurs, ulcérés par le comportement d’une police qui a la gâchette trop facile.

L’un des assaillants a même continué dans la nuit à tirer sur les policiers, en lançant que des bombes avaient été placées « partout » dans le centre-ville.

Une vraie action commando

Les tireurs ont agi vers la fin de la manifestation, manifestement ils étaient très bien organisés et leurs intentions très claires : Tuer le maximum de policiers. Il faut dire que les services de police ont chargé la barque en abattant deux hommes noirs dans la même semaine, des individus qui à priori ne représentaient aucun danger pour eux, d’après les témoignages et les films.

A signaler que les tireurs ont également blessé six autres policiers, dont deux grièvement ainsi qu’un civil, d’après les autorités. Une vidéo tournée par un témoin et qui est passée sur CNN montre un des assaillants en action. « C’est lui, là, à côté de la colonne blanche, regardez, il tire vers la gauche, tire vers la droite, tire de l’autre côté, on voit qu’il vise quelqu’un », explique le témoin. « Ensuite il s’est retourné, pour vérifier que personne n’arrivait derrière lui, mais il y avait un policier qui arrivait et qui a essayé de l’avoir, mais ça s’est mal terminé. C’était une exécution, franchement. Alors qu’il était déjà à terre, l’homme a encore tiré sur lui trois ou quatre fois », ajoute le témoin.

Les enquêteurs ont mis la main sur deux suspects ; ils ont été pris avec des sacs en tissu camouflage dans leur voiture. Une femme qui était dans les environs a également été arrêtée…

par -
0
« Free Mnif »

« Free Mnif » , est une campagne de soutien récemment lancée par la société sur les réseaux sociaux, afin de faire libérer un jeune homme qui est, depuis samedi 24 mai dernier, détenu pour avoir utilisé son téléphone pour filmer des affrontements entre des jeunes et la police en marge du match qui a opposé l’équipe libyenne d’Ahly Benghazi à l’Espérance Sportive de Tunis (Ligue des Champions).

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Mali n'en finit pas avec les épisodes sanglants depuis que les djihadistes se sont implantés dans ce vaste territoire de 1,24 million km²,...

SPORT