Tags Posts tagged with "visite d’Etat"

visite d’Etat

par -

Le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, effectuera à partir de ce lundi une visite d’Etat en Algérie,  à l’invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, indique  dimanche un communiqué de la présidence de la République Algérienne.

« Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens historiques d’amitié et de fraternité entre les deux pays, permettra aux deux parties de passer en revue leur coopération  bilatérale et d’identifier les voies et moyens de la dynamiser  et de l’adapter au bénéfice mutuel des deux peuples frères », souligne le communiqué.

par -

Il n’y a pas qu’aux Etats-Unis où la personnalité hors-norme du nouveau président américain, Donald Trump, dérange et rebute, au Royaume-Uni aussi, au point que plus d’un million de citoyens se sont dressés contre sa visite d’État en 2017. Ce lundi 30 janvier, ils ont signé une pétition pour signifier à Trump qu’il n’était pas le bienvenu, après sa décision radicale de parapher un décret barrant la route aux migrants, en totale violation des conventions internationales.

Le texte, publié sur le site du Parlement britannique, dit que si le président américain « peut venir au Royaume-Uni en tant que chef du gouvernement américain », on ne doit pas pour autant lui agréer une visite d’Etat, qui lui donnerait droit à des honneurs suprêmes, dont un diner avec la reine Elizabeth II à Buckingham Palace.

La pétition ajoute que cela pourrait ‘ »être embarrassant » pour Elizabeth II . « La misogynie notoire de Donald Trump et sa vulgarité le disqualifient pour être reçu par Sa Majesté la reine et le prince de Galles », Charles, indique le texte. Quand on connait le poids des étiquettes et de la bienséance dans ces lieux, on se dit effectivement que Trump, qui revendique justement sa singularité et son politiquement incorrect, n’a rien à faire là…

A souligner que la pétition a été libellée avant le fameux décret anti-migrants, mais ce dernier a carrément dopé le nombre de signataires.

Tous les habitants du Royaume-Uni ont la possibilité d’apposer leurs signatures sur des pétitions, lesquelles sont ensuite publiées sur le site de l’Assemblée nationale. Ces textes ont une grande force car s’ils recueillent plus de 100.000 signatures, les députés sont obligés d’en débattre, sans nécessairement les passer au vote. Le dernière en date, concernant Trump, a été discuté par les parlementaires en janvier 2016. Il s’agissait alors de se prononcer sur le fait d’empêcher au sulfureux candidat à la présidentielle qu’il était de fouler le sol britannique. Trump avait déjà braqué contre lui une bonne partie de l’opinion publique britannique en promettant, une fois à la Maison Blanche, de priver les musulmans de séjour aux USA…

par -

Le roi Mohammed VI revient de Chine avec plein de contrats dans ses valises. Pas moins de 15 accords ont été conclus entre des groupes marocains et chinois lors de la visite d’Etat du souverain marocain en Chine, les 11 et 12 mai 2016, rapporte Jeune Afrique. On évoque des partenariats dont le montant est de plusieurs centaines de millions d’euros, lesquels à terme vont booster l’économie marocaine mais également renforcer l’implantation des Chinois dans toute l’Afrique.

Les accords signés le 12 mai 2016 touchent l’économie verte, les parcs industriels, la finance… Autant dire que les promoteurs marocains et chinois ont ratissé très large.
Le première convention a trait au port de Tanger-Med et la zone franche à proximité. Un mémorandum d’entente a été paraphé par le groupe chinois Haite – qui opère dans l’aviation civile et militaire, les pièces aéronautiques, les mines, la finance et l’immobilier – et le gouvernement marocain. Objectif : Mettre en place un grand parc industriel et résidentiel dans cet espace très dynamique qui accueille le projet Renault-Nissan. Pour le moment aucun détail sur le montant du financement et la superficie de l’installation n’a été livré.

En partenariat avec Othman Benjelloun, PDG de BMCE Bank of Africa et premier banquier marocain à avoir ouvert un bureau de représentation en Chine en 2000, Haite va également aménager au Maroc un parc industriel sino-marocain et monter un fonds d’investissement sino-marocain de 1 milliard de dollars. Ce fonds subventionnera les secteurs de l’aéronautique, la finance, les parcs industriels et les infrastructures.
Les deux partenaires ont aussi convenu de créer une société de gestion de fonds et de consolider leur collaboration dans les domaines de l’assurance-vie en Chine et du leasing d’avions.

Les projets ne manquent pas !

Le groupe chino-allemand Linuo Paradigma, qui opère dans la fabrication de chauffe-eaux solaires, va créer au Maroc une usine d’une capacité de 50 000 chauffe-eaux solaires par an pour un financement évalué à 100 millions de dirhams (9 millions d’euros).
Linuo Paradigma a conclu un mémorandum d’entente avec la Société d’investissement énergétique (SIE), une entreprise publique marocaine qui fait la promotion des programmes industriels dédiés à la production et à l’efficacité énergétique, avec Attijariwafa Bank pour l’accompagnement financier et le groupe marocain Cap Holding pour la distribution.

Harpon Solar, une société chinoise orientée vers la production de cellules et de panneaux solaires, a fait savoir qu’elle va implanter au Maroc une fabrique de cellules photovoltaïques de 160 MW pour un investissement total de 1,1 milliard de dirhams (100 millions d’euros) sur trois étapes. L’accord a déjà été signé avec la SIE, Jet Contractor, spécialisé dans la construction et Attijariwafa Bank.

Yangtse Ltd., fabricant chinois d’autobus, installera au Maroc une unité de production de bus électriques avec un financement de 1,2 milliard de dirhams, en coopération avec la SIE, le groupe de construction Marita Group et la Banque populaire (BP).

Rampe de lancement vers l’Afrique

Il a également été question d’accords qui vont permettre aux Chinois d’avoir un plus grand essor sur le continent. Ainsi China Harbour Engineering Company Ltd va monter des projets au Maroc pour ensuite alimenter le marché africain, avec des offres dans le domaine des zones logistiques. Il y aussi SEPCO III Electric Power Construction, qui va dans un premier temps réaliser l’étude pour l’extension de la centrale thermique de Jerada (à l’est du Maroc). On peut aussi citer Sichuan Huatie Hi-Tech Construction Engineering co., qui produit des pièces de rechange pour l’industrie ferroviaire, l’automobile et l’aéronautique ; Clevy China qui va développer une plateforme de e-commerce dédiée à l’Afrique.

Le China Africa Development Fund (CAD Fund) a également bien profité du voyage de Mohammed VI en Chine en signant deux accords avec BMCE Bank of Africa et Attijariwafa Bank sur le financement de projets de développement en Afrique et l’investissement sur le marché de la dette, très florissant sur le continent.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

« Toutes les parties impliquées dans le conflit au Soudan du Sud doivent cesser les violences et travailler ensemble afin d'assurer l'acheminement de nourriture...

SPORT

Reseaux Sociaux