Tags Posts tagged with "voiture piégée"

voiture piégée

par -
0

Un double attentat contre des bureaux annexes au Parlement afghan à Kaboul, perpétré ce mardi par un kamikaze à pied et une voiture piégée, a fait au moins 24 tués et des dizaines de blessés, à l’heure de sortie des bureaux, rapporte « bfmtv.com ».

Les talibans ont rapidement revendiqué cette opération dans un message posté sur le réseau Twitter, assurant qu’ils avaient visé « le NDS », les services de renseignement afghans qu’ils accusent d’avoir des bureaux dans le bâtiment, a ajouté la même source.

par -
0

Au moins 17 personnes ont été tuées et des dizaines blessées lundi dans un attentat suicide à la voiture piégée commis dans un quartier à majorité chiite de Bagdad, a-t-on appris auprès de sources policière et hospitalière irakiennes, rapporte lepoint.fr

Cet attentat, qui n’a pas été revendiqué dans l’immédiat, survient le jour de la visite à Bagdad du président français François Hollande.

Il avait jugé un peu plus tôt dans la matinée qu' »agir contre le terrorisme ici en Irak, c’est aussi prévenir des actes terroristes » en France.

De nombreuses victimes de l’attentat de Bagdad étaient des travailleurs journaliers qui attendaient d’être embauchés sur une place de Sadr City, un quartier situé dans le nord-est de la capitale, théâtre de fréquents attentats meurtriers, rapporte la même source.

par -
0

Au moins 23 personnes, dont 15 civils, ont été tuées, hier jeudi, dans trois attentats simultanés à la voiture piégée dans une localité du nord de l’Irak, selon l’agence AFP.

L’attaque a été revendiquée par l’EI qui a évoqué des attentats commis par trois kamikazes au volant de voitures piégées.

Gogjali est située à la lisière est de Mossoul, le fief de l’EI depuis l’été 2014 qui est visé par une offensive des forces irakiennes depuis le 17 octobre, nous apprend la même source.

par -
0

Au moins deux personnes ont été tuées et 16 blessées, ce jeudi 24 novembre 2016, suite à l’explosion d’une voiture devant le gouvernorat d’Adana, dans le sud du pays, rapporte l’agence de presse Anadolu.

Deux citoyens ont été tués et 16 ont été blessés . L’explosion, d’origine indéterminée, s’est produite sur le parking du gouvernorat à proximité de l’entrée protocolaire.

D’après la même source, la ville de Adana est située à une centaine de km de la frontière syrienne, et accueille la base aérienne d’Incirlik, utilisée par des avions de la coalition internationale qui bombarde le groupe Etat islamique (EI).

par -
0

Au moins 20 personnes, pour la plupart des combattants rebelles syriens, ont été tuées hier jeudi dans l’explosion d’une voiture piégée près du poste-frontière de Bab al Salam, à la frontière turque, dans le nord de la Syrie, a annoncé ce vendredi 14 octobre 2016 Le Figaro.

Ces sources rapportent que l’explosion s’est produite près d’un checkpoint tenu par un groupe rebelle membre de l’Armée syrienne libre, près d’un garage à deux kilomètres du poste-frontière.
Ce poste-frontière est situé sur un axe majeur de circulation entre le nord de la Syrie et la Turquie, près de la ville d’Azaz, bastion de rebelles soutenus par la Turquie et qui combattent l’organisation Etat islamique.

Il y a une semaine, un djihadiste de l’Etat islamique (EI) s’est fait exploser au poste frontière d’Athmeh, dans la province d’Idlib, tuant 25 personnes, principalement affiliées à l’Armée syrienne libre, qui est soutenue par la Turquie dans le cadre de l’opération Bouclier de l’Euphrate, lancée fin août. Les combattants de l’EI opposent une « solide résistance » aux rebelles soutenus par la Turquie dans le nord de la Syrie, a reconnu mercredi l’armée turque, a précisé le Figaro.

par -
0

Un journaliste ukrainien travaillant pour le site d’investigation Ukrayinska Pravda a été tué mercredi matin par l’explosion d’une voiture piégée dans le centre de Kiev, a-t-on appris auprès du ministère de l’Intérieur.

Pavel Sheremet se rendait sur son lieu de travail à bord d’un véhicule appartenant au propriétaire d’Ukrayinska Pravda lorsqu’une bombe a explosé, a expliqué un conseiller du ministre de l’Intérieur.

Deux témoins ont déclaré à Reuters avoir vu une explosion sous le véhicule du journaliste.

Ukrayinska Pravda a été fondé par Georgiy Gongadze, un journaliste d’investigation tué il y a 16 ans dont le meurtre a contribué à provoquer la Révolution orange.

par -
0

Douze soldats appartenant aux troupes du général Khalifa Haftar ont trouvé la mort dans l’explosion d’une voiture piégée sur la côte orientale du golfe des Syrtes à Benghazi, deuxième ville de la Libye après la capitale, Tripoli, rapportent plusieurs sources concordantes.

A signaler que les éléments de haftar ont lancé plusieurs attaques contre les djihadistes de l’Etat islamique dans la localité.

par -
0

Une voiture piégée a explosé devant une mosquée à Perth, en Australie, alors qu’une centaine de fidèles étaient réunis lors d’une prière, a affirmé la police. L’incident, qui a eu lieu mardi soir, n’a pas fait de blessés. Une inscription anti-islam a ensuite été retrouvée peinte sur le mur de la mosquée. Quatre véhicules ont été endommagés, dont un complètement détruit, rapporte le site « 7sur7.be ».

Un porte-parole de la police locale a affirmé que trois personnes avaient été aperçues en fuite après l’explosion. Une enquête est en cours. « La communauté de Perth a été visitée par la haine cette nuit », a commenté sur les réseaux sociaux Yahya Adel Ibrahim, professeur au collègue islamique de la mosquée.

« Il s’agit indéniablement d’un acte criminel de haine, mais c’est le fait d’une personne ou d’un groupe et pas d’un ensemble », a-t-il observé, précisant que les croyants étaient restés dans la mosquée pour finir leurs prières.

Chris Tallentine, un élu parlementaire local, s’est rendu sur place et a affirmé ensuite en avoir assez que la communauté endure des attaques comme celle-ci. « La vérité est qu’il s’agit d’une attaque contre nous tous. »

Des attaques ciblant les mosquées de l’Etat d’Australie Occidentale ont été rapportées en décembre dernier et en 2014, relève The Guardian Australia. Un incendie suspect a aussi démoli une mosquée en mai dernier non loin de Melbournen dans l’Etat du Victoria, a ajouté la même source.

par -
0

Six gardes-frontières jordaniens ont péri ce matin du mardi 21 juin 2016 près d’un camp de réfugiés syriens dans l’explosion d’une voiture piégée. 14 personnes ont été blessées, font savoir les services de sécurité d’Amman.

Le véhicule bourré d’explosifs a détonné à proximité du camp de réfugiés de Rakban, niché dans une région intérieure de l’est de la Jordanie, non loin des frontières de la Jordanie avec la Syrie et l’Irak.

D’après les éléments avancés par la source officielle jordanienne, l’attentat a été déclenché à 5h30 (02h30 GMT) à partir de la partie syrienne de la frontière.

D’après l’armée, de nombreuses voitures ont servi lors de l’attaque, la première qui part de la Syrie depuis le début des hostilités en 2011.

A signaler que le camp de Rakban accueille 50.000 réfugiés, que le conflit sanglant en Syrie a contraint à migrer.

Pour rappel, le 6 juin 2016, un attentat près de la capitale contre les services de sécurité jordaniens avait causé cinq morts, dont trois officiers des services de renseignements. On a donc affaire à un type d’attaque qui commence à être récurrent, et qui surtout fait beaucoup de morts…

par -
0

Le bilan de l’attentat à la voiture piégée et des affrontements entre les forces de sécurité du gouvernement libyen d’union nationale (GNA) et Daech s’est alourdi. Les derniers chiffres officiels livrés hier mercredi 18 mai font état de 32 morts au sein des forces libyennes.

Le premier bilan évoquait 18 décès, on est passé à « 32 martyrs tombés aujourd’hui, et 50 blessés », a précisé mercredi 18 mai le centre de presse des forces du GNA.

Les combats sanglants se sont produits à proximité d’Abou Grein, une localité située à 130 km à l’ouest de Syrte. Mardi dernier, cette ville aurait été arrachée par les forces du GNA à l’organisation de l’Etat islamique (EI). D’après la page Facebook du centre de presse, la voiture piégée a explosé dans le village de Bouairat El-Hassoun, à à peu près 60 km à l’ouest de Syrte.

La communauté internationale veille

Ce carnage coïncide avec le plaidoyer des nouvelles autorités libyennes pour obtenir de la communauté internationale qu’elle assouplisse l’embargo sur les ventes d’armes, demande qui a été agréée. Les Américains ont été les premiers à admettre qu’il était temps de desserrer l’étau de l’embargo sur les armes pour donner aux troupes libyenne les moyens d’en finir avec les jihadistes.

Depuis son installation dans la capitale, Tripoli, il y a un mois et demi, un processus accompagné par les Nations unies, le GNA peine à pacifier un territoire gangréné par les affrontements entre miliciens et le danger jihadiste, qui enfle chaque jour un plus depuis que Daech a installé ses quartiers en Libye en 2014.

par -
0

La longue série des attentats meurtriers continue en Irak. Ce matin du mercredi 11 mai, un attentat à la voiture piégée a fait un carnage à Sadr City, dans la banlieue nord-est de Bagdad. Le bilan est très lourd : Au moins 50 morts et une soixantaine de blessés; ont confié la police irakienne et des sources hospitalières à l’agence Reuters.

L’explosion s’est produite près d’un salon de beauté sur un marché à une heure de forte affluence, les victimes sont majoritairement des femmes, disent les mêmes sources. Le bilan humain risque de s’aggraver vu que beaucoup de blessés sont dans un état grave.

L’agence de presse Amak, courroie de transmission du groupe Etat islamique (EI), a précisé que le kamikaze à l’intérieur de la voiture piégée avait pour mission de faire le maximum de morts parmi les miliciens chiites.

Daech, qui ferraille contre les unités militaires irakiennes dans le nord et l’ouest du pays, frappe également de manière fréquente les quartiers chiites de la capitale. En février dernier, l’EI avait endossé un double attentat suicide qui avait tué 70 personnes à Sadr City.

par -
0

Un attentat à la voiture piégée a visé lundi des fidèles chiites à Bagdad, faisant au moins 14 morts et 41 blessés dont des femmes et des enfants, selon des responsables irakiens.

Un responsable de la sécurité a affirmé qu’un kamikaze avait fait détoner sa voiture bourrée d’explosifs au milieu de la procession de fidèles dans le sud de Bagdad, mais d’autres responsables ont fait état de l’explosion d’une voiture piégée sans parler d’attentat suicide.

Au moins 14 personnes ont péri et 41 ont été blessées, selon un dernier bilan fourni par des sources de sécurité et médicales qui ont fait état de plusieurs femmes et enfants parmi les victimes.

L’attentat n’a pas été revendiqué dans l’immédiat mais ce genre d’attaque est habituellement mené par le groupe jihadiste sunnite Etat islamique (EI) qui considère la communauté musulmane chiite comme hérétique.

L’EI a perpétré une attaque similaire contre des pèlerins chiites samedi à la périphérie de Bagdad tuant au moins 23 personnes.

La plupart des principales artères de la capitale irakienne sont fermées avant les célébrations commémorant l’anniversaire de la mort de l’imam Moussa Kazem, une importante date dans le calendrier chiite.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
La Fédération Wallonie-Bruxelles a inauguré le 18 janvier un nouvel établissement scolaire belge à Dar Bouazza, et posé la première pierre de la future...